Marche arrière : finalement, la Chloroquine ne sera utilisée que dans les cas graves


Y'a-t-il un pilote dans l'avion ?


Une nouvelle décision contradictoire, en l’espace de quelques heures, qui risque de faire du bruit. Après avoir publié un décret ce jeudi 26 mars autorisant la chloroquine dans les établissements de santé et dans le cadre du traitement du Covid-19, le gouvernement a rectifié le texte dès le lendemain (décret disponible ici). Principale modification : il a finalement été décidé que le médicament ne serait prescrit que pour les malades se trouvant déjà dans un état grave. 

Pour les défenseurs de la chloroquine, la victoire aura été de courte durée. Après avoir autorisé par décret la prescription de chloroquine dans les établissements de santé à tous les malades du Covid-19, le gouvernement a finalement décidé de rectifier son texte dès hier, vendredi 27 mars. Mais cette modification pose problème.

L’incohérence du nouveau décret : les cas graves à domicile

Ainsi, si l’hydroxychloroquine et l’association lopinavir/ritonavir peuvent toujours être prescrits par les établissements de santé recevant des personnes infectées au coronavirus, cette médication ne pourra désormais se faire : « qu’après décision collégiale, dans le respect des recommandations du Haut conseil de la santé publique et, en particulier, de l’indication pour les patients atteints de pneumonie oxygéno-requérante ou d’une défaillance d’organe » précise le nouveau décret.

Derrière les termes médicaux, cela signifie que cette médication ne sera administré qu’aux cas les plus graves touchés par le coronavirus, ceux dont les poumons et voies respiratoires sont déjà fortement atteints.

Cependant, il est toujours précisé dans le décret que cette prescription pourra se faire « dans les établissements de santé qui prennent en charge [les patients atteints de Covid-19], ainsi que, pour la poursuite de leur traitement si leur état le permet et sur autorisation du prescripteur initial, à domicile ».  Initialement, ce « à domicile » avait du sens : un patient atteint des premiers symptômes du COVID-19 pouvait rentrer chez lui continuer le traitement à la chloroquine. Mais aujourd’hui, comment imaginer qu’une personne souffrant de « pneumonie oxygéno-requérante ou d’une défaillance d’organe » puisse décider de rentrer à son domicile pour la fin de son traitement ? Cette aberration est la preuve que la ligne du gouvernement est erratique.

Une aberration pour le Dr Raoult et d’autres professionnels de santé

Pourtant, Didier Raoult et plusieurs experts affirment que plus le traitement est administré tôt, plus il est efficace afin de ne pas déboucher sur une détresse respiratoire qui engendre bien souvent la mort.

Un avis partagé par Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de la Santé, qui rappelait cela il y a quelques jours dans un appel au président de la République et au ministre de la Santé. « Cette appel est lancé Monsieur le président pour que vous permettiez à tous les médecins français, qu’ils soient hospitaliers ou libéraux, de prescrire, s’ils le souhaitent, en leur âme et conscience, [de l’hydroxychloroquine] aux malades atteints de Covid-19 symptomatique » a-t-il notamment dit dans une vidéo. Avant de mettre en garde : « sachant que plus tôt le traitement sera donné, plus il sera efficace et de ne pas le réserver comme jusqu’à maintenant aux patients qui ont des formes sévères ou pire un état de détresse respiratoire aiguë, où on le sait il est souvent trop tard. »

D’autres professionnels de santé ou politiques, critiquent ces revirements incessants de Macron et de son gouvernement, qui sont particulièrement anxiogènes pour les malades suspendus aux décisions de l’État. Sur Twitter, la député Les Républicains des Bouches-du-Rhône, Valérie Boyer, a mis en ligne un communiqué de presse à charge. « Pourquoi de tels décrets erratiques ? Pourquoi ces revirements permanents et particulièrement anxiogènes pour les malades ? Le Gouvernement ne peut pas faire du “En Même Temps” permanent. Y a-t-il un pilote dans l’avion France ? Y a-t-il un homme d’État à la tête de notre pays ? » a-t-elle asséné.

Des opérations de communication ratées et une gestion de crise faisant preuve d’amateurisme

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement change de discours depuis le début de la crise sanitaire. Par exemple, le 7 mars dernier, le couple Macron s’était rendu au théâtre pour inciter les Français à sortir, avant de décréter une semaine plus tard, la fermeture des lieux de vie non essentiels. Les Français étaient quand même incités à aller voter le lendemain. Puis, le jour d’après, tout le pays était placé en confinement.

Coronavirus : la confiance des Français envers le gouvernement s’écroule

Conséquences légitimes, la confiance des Français dans leur pouvoir exécutif s’effrite petit à petit. Selon le dernier sondage d’Odoxa et Dentsu Consulting pour Le Figaro et France info, publié le 25 mars, 69% des sondés estiment que le gouvernement n’est « pas clair » face à la pandémie de Covid-19 et 70% qu’il « ne dit pas la vérité aux Français ».

Le Média pour Tous

 

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
17 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Dominique Burdin
1 année il y a

Ce gouvernement est une imposture, il va nous mener droit à la faillite en tous domaines.

Bon
1 année il y a

C’est quoi ce gouvernement de merde il cherche quoi?

Serge
1 année il y a

Depuis le début, c’est incohérent. L’important est de ne pas donner l’impression de ne rien faire, de faire croire qu’on gère, et plus c’est énorme, plus c’est efficace (au niveau impression et ressenti). L’important est que dans 6 mois, on ne puisse pas leur reprocher de n’avoir rien fait, avec l’excuse, s’il s’avère que, qu’on a fait comme tout le monde !

rené lacot
1 année il y a

On a que des pantins au service de grand groupes pharmaceutique….c’est tout Dans 15 jours ils changent encore d’avis macron est il medecin ? seulement pion

paulhac
1 année il y a

les médecins doivent se positionner en cas de guerre médicale c’est aux personnes au plus prés du terrain de prendre les décisions pas a des pseudos décideurs de Salon pour le reste du peuple
désobéissance si besoin avec l accord des intéressés

zenon
1 année il y a
Reply to  paulhac

La désobéissance ne pourra venir que des hospitaliers puisque le médicament est off-limits. pour les médecins de ville à l’exception d’un petit nombre de cas bénéficiant d’une prescription initiale pour lupus ou arthropathie

zenon
1 année il y a

autoriser uniquement dans les cas graves, souvent polymédicamentés c’est surtout courir le risque d’effets latéraux cardiovasculaires d’une part et d’autre part d’être totalement inefficaces sur des poumons altérés par l’orage de cytokines à l’origine des décès. Un complotiste pourrait suggérer que c’est une méthode pour enterrer l’association hydroxychloroquine-azithromycine et saboter la réputation de Didier Raoult

LUCAS DAVID
1 année il y a

à tout les pigeons : si vous cherchez , ne le faites plus , ils veulent simplement réduire la population … Enlever vos œillères bandes de mongols !!!

Deporte
1 année il y a
Reply to  LUCAS DAVID

C est ce que je pense depuis le début

rené lacot
1 année il y a

Une série coréenne datant de 2018 et passant actuellement sur le réseau NETFLIX donne peut etre involontairement la clé du probleme. (The secret terrius)
Dans cette série, un laboratoire pharmaceutique international développe à la fois un coronavirus (le terme est employé dans la série) et le vaccin que ce labo veut vendre à la Corée en tentant de faire assassiner un ministre réticent…
Toute ressemblance avec des évenements actuels ne serait bien sur qu une coincidence…

Courage à vous !

rené lacot
1 année il y a

Je renvoie de nouveau à Didier Raoult et son équipe qui vient de publier de nouveaux résultats très encourageants. Ils ont administré l’hydroxychloroquine associé à un antibiotique à 80 malades atteints par ce corona virus. Pour 78 d’entre eux la charge virale a disparu !!! Le gouvernement , le ministre de la santé, le comité médical chargé de conseiller le Président de la République sont au courant de cette avancée. On va entendre que «  l’échantillon » de malades soignés par Raoult et son équipe n’est pas représentatif ! 78/80 c’est plus de 97% de guéris. Dans l’attente d’une décision gouvernementale,… Lire la suite »

Brottes pierre
1 année il y a
Reply to  rené lacot

vous avez tout à fait raison le bon sens du professeur Raoult qui utilise la chloroquine très rapidement pour sauver les vies des patients infectés est très judicieux mais malheureusement en face de lui il y’a beaucoup de politicards et de mandarins qui sont touchés par le virus de la connerie pour lequel il n’y a aucun traitement

patrick subilia
1 année il y a

et pendant ce temps le couple ESTROSI on été soigné dès le début des symptômes !!!! je réfléchie ???????????

LIENHARDT Monique
1 année il y a

Franchement c’est du n’importe quoi je suis sure et certaine que ceux qui sont touchés dans le gouvernement demande l’administration de l’hydroxychloroquine ?

Christian GUEIRARD
1 année il y a

Vous souvenez-vous de cette campagne de Médecins du monde contre le prix des médicaments, en 2016 ? Genre : “Une épidémie de grippe en décembre, c’est le bonus de fin d’année qui tombe…” pour les groupes pharmaceutiques, évidemment. Ici, face à cette crise du Covid19, on est en droit de s’interroger. Pourquoi tergiverser ainsi ? Pourquoi écarter un traitement peu coûteux, disponible de suite et qui continue de faire ses preuves ? Parce qu’il est est trop peu coûteux et ne rapporte pas autant qu’un vaccin hypothétique (qui se fait attendre) qui pourrait se vendre à des centaines de millions… Lire la suite »

behloul
1 année il y a

bjr donner de la chloroquine nivaquinine ou plaquenil a des personnes severement atteinte ne sert a rien !! ils sont deja en detresse respiratoire !!! ce traitement a base de quinine ne sert qu’ a faire chuté la charge virale ce qui empeche la detresse respiratoire ca ne guéri pas!! les anticorps se chargent de faire le reste du travail !! faut pas confondre soulager et guérir !! je redis encore une fois faire chuté la charge virale car ont évite la detresse respiratoire l’intubation et le coma artificiel !! donc le gouvernement sort les armes qd la guerre est… Lire la suite »

Blondeau
1 année il y a

Je suis une infirmière en retraite j’ai confiance en le Dr Raoult mais je ne comprends pas ce que dit le gouvernement donner ce mdt en cas grave alors que si j’ai bien compris ce médicament doit être administré au début ? Pourquoi tout cela en résumé j’ose dire je crois plus en les médecins qu’en les politiques

Signee Frédérique Blondeau

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account