Coronavirus : selon une étude, le nombre de décès en réanimation serait trois à quatre fois supérieurs aux chiffres annoncés


On nous aurait (encore) menti ?

Auteur :

Lors de sa déclaration quotidienne du 17 avril, Jérôme Salomon a annoncé que le taux de mortalité chez les patients atteints du Covid-19 admis en réanimation, s’élevait à 10%. Or, selon une étude menée par le réseau européen de recherche en ventilation artificielle (REVA), ce chiffre serait largement sous-estimé puisqu’il se situerait entre 30 et 40%.

L’étude menée par REVA n’a pas encore été publiée, c’est le quotidien Le Monde, qui nous livre les données du rapport. Celui-ci se base sur 1000 patients entrés en services de réanimation avant le 28 mars, suivis par l’organisme durant 28 jours. Les résultats de cette étude montrent que la réalité est bien plus alarmante que ce que nous laisse penser le gouvernement. En effet, selon l’étude, le taux de mortalité en réanimation se situerait entre 30 et 40%. Le quotidien précise que ces travaux seront soumis à « une grande revue médicale » afin d’être publiés au mois de mai.

Pourquoi une telle différence ?

Les médecins de services de réanimation contactés par le journal sont en accord avec les estimations tenues par l’étude. « À Bicêtre, on est sur une fourchette large de 40 à 60% de décès », témoigne le docteur Tai Pham, médecin réanimateur à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre. Cette différence avec le chiffre annoncé par le directeur général de la santé s’explique, entre autres, par la composition des groupes étudiés. Le rapport de REVA se base sur un groupe contenant 80% de patients en réanimation. Jérôme Salomon annonce quant à lui, se base sur les chiffres rapportés par Santé Publique France, dont seuls 55% des patients du groupe ont été placés sous respiration artificielle. D’après Antoine Kimmoun, médecin réanimateur au CHRU de Nancy « les chiffres donnés par M. Salomon correspondent à un instant T et ne reflètent pas la mortalité définitive ».

LIRE AUSSI > Covid-19 : un laboratoire français a trouvé un moyen de connaître le degré d’immunité des testés

Il est trop tôt pour tirer des conclusions

Également contacté par le quotidien, le ministère de la Santé a confirmé les chiffres donnés par son directeur général : « [ses propos] se fondent sur une photographie des données de Santé Publique France, et sur le nombre de patients décédés parmi les patients admis en réanimation, soit la mortalité à l’instant T au niveau de l’échantillon de Santé Publique France ». C’est bien ce que contestent les médecins. Selon eux, il est encore trop tôt pour établir précisément le taux de mortalité. « Les chiffres de M. Salomon correspondent à une fourchette très, très basse, au tout début du pic épidémique et d’entrées en réa, soit la deuxième moitié de mars, avec beaucoup de patients dont on ne connaissait pas alors le devenir » a déclaré le docteur Pham. « Au tout début de l’épidémie, des cas moins graves, sans grande détresse respiratoire, pouvaient être admis en réa. Le profil des patients a beaucoup évolué depuis mi-mars, cela peut biaiser les chiffres », ajoute-t-il.

Alors, les chiffres du gouvernement sont-ils surestimés, comme certains le prétendent, ou au contraire sous-estimés ?

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
RUSSO
11 mois il y a

Supérieurs à

©2021 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account