Merci l'Union Européenne d'interdire les nationalisations !

Source : Vu du droit


Les actionnaires et les dirigeants d’une société qui est menacé de ruine doivent-ils être renfloués par l’argent du contribuable ou l’Etat doit-il gérer ces fonds comme un bon gestionnaire de patrimoine en rachetant l’entreprise pour une bouchée de pain ?

Les garanties étatiques offertes à Air France/KLM posent la question de façon saisissante, notamment d’un point de vue juridique.

Selon ses propres dirigeants, l’entreprise était sur le point de tomber en faillite et elle ne pourrait reprendre une activité normale avant au plus tôt 2022. Cette analyse était exacte : le transport aérien de passagers restera infime tant que le covid-19 circulera.

Un investisseur privé normal en tirerait les conséquences en rachetant l’entreprise à sa valeur de marché, c’est-à-dire pour rien. De nombreuses sociétés en difficulté sont d’ailleurs acquises ainsi, sans aucune indemnisation pour les actionnaires expropriés puisque par hypothèse la société et donc les actions qui composent son capital ne valent rien. Cela permet au repreneur de consacrer entièrement son budget de reprise à la relance de la société au lieu d’en sacrifier une partie au bénéfice des anciens actionnaires.

Si l’Etat souhaite sauver l’entreprise Air France/KLM (et il aurait raison), il lui suffit donc de citer l’évidence et les déclarations des dirigeants de l’entreprise pour la racheter 1 € symbolique voire de la racheter juste après son placement en redressement judiciaire pour la débarrasser des contrats en cours inutiles (un bon nombre des multiples contrats avec des consultants en stratégie est manifestement d’une utilité douteuse). Oui, les actionnaires privés auront perdu de l’argent mais c’est la règle de l’économie de marché : un actionnaire a le droit de conserver les dividendes pour lui (s’il y en a) en contrepartie du risque de perdre son investissement.

Lire la suite de l’article ici.

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Chérif
3 mois il y a

C’est ça le capitalisme antisocial !