Samsung France a été mis en examen par le tribunal de grande instance (TGI) de Paris. La filiale française du groupe est accusée d’avoir recours à des « pratiques commerciales trompeuses ». Ses discours sur l’éthique et le respect des droits de l’homme et des travailleurs ne seraient qu’une façade visant à se donner bonne image, mais ne seraient en fait pas appliqués, dénoncent les associations.

Plusieurs ONG ont déposé une plainte commune contre Samsung France pour dénoncer les conditions de travail dans ses usines et celles de ses sous-traitants. La filiale française du groupe sud-coréen a finalement été mis en examen pour « pratiques commerciales trompeuses », rapporte France Inter ce 3 juillet 2019. Elle est accusée de mettre en avant des engagements éthiques, notamment liés aux droits des travailleurs, qui ne seraient en fait pas respectés.

Samsung : des conditions de travail en contradiction avec ses promesses éthiques

« Depuis plus de sept ans, nous documentons des violations graves dans les usines Samsung en Chine, au Vietnam, et en Corée, notamment grâce à l’ONG China Labor Watch, qui s’infiltre dans les usines. Des journées de 12 à 15 heures sans pause, des enfants de moins de 16 ans qui travaillent à la chaîne, dans des conditions indignes, avec une mise en danger des travailleurs qui manipulent des produits toxiques. Ces ouvriers sont payés moins de 200 euros par mois, pour assembler jusqu’à 1 600 téléphones par jour. On les punit s’ils arrivent en retard, on leur demande de rester debout toute la journée. Certains sont exposés à un véritable harcèlement », dénonce Marie-Laure Guislain, responsable du dossier pour l’association Sherpa, qui a pour vocation d’aider les populations victimes de crimes économiques.

Samsung s’est pourtant fixé comme objectif de devenir « l’une des entreprises les plus éthiques au monde ». Voici ce qu’on peut lire sur le site officiel de Samsung France, dans la rubrique Philosophie : « Samsung s’engage à respecter les lois et les réglementations locales ainsi qu’à appliquer un strict code de conduite global à l’ensemble de son personnel […] Samsung est déterminée à devenir une entreprise citoyenne socialement et environnementalement responsable dans toutes ses communautés, de par le monde ».

Une mise en examen historique pour Samsung France

Ce qui peut surprendre, c’est que ce soit le chef d’inculpation « pratiques commerciales trompeuses » qui soit retenu. D’un point de vue légal, les associations reprochent à Samsung de mentir aux consommateurs, mais pas d’imposer des conditions de travail illégales à des travailleurs en Asie. C’était en fait la seule façon de s’en prendre au groupe, explique la responsable de l’ONG Sherpa. Une loi de 2017, sur le devoir de vigilance des multinationales à l’égard des conditions de travail, oblige les entreprises et leurs sous-traitants à respecter un certain nombre de normes en la matière.

Or, ces obligations ne s’appliquent qu’aux sociétés qui déclarent plus de 5000 salariés en France, ce qui n’est pas le cas de Samsung. L’un des objectifs de Sherpa dans la manœuvre est aussi d’attirer la lumière sur ces problèmes afin de réclamer des changements. Elle réclame la réduction de ce seuil de 5000 salariés en France et caresse l’espoir que les autorités commencent à discuter d’un traité international visant à protéger les travailleurs.

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
LUCAS DAVID Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
LUCAS DAVID
Membre
LUCAS DAVID

Si j’étais au pouvoir , samsung serait interdit en France : société , bâtiments , commerce etc … on connait trop les pratiques visant littéralement à escroquer les acheteurs . Des produits qui tombent en pannes et trop chère à réparer ou même irréparable parce que les pièces ne sont plus fabriquées !! Et toutes les sociétés étrangères qui ont les mêmes pratiques d’ailleurs car cela appauvris les français sans même que certains ne s’en rendent compte ! Ces pratiques sont criminels et elles sont déjà condamnables vis à vis de plusieurs textes de lois , mais vous savez tous… Lire la suite »

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account