Clash entre Apple et Facebook concernant les données personnelles : vers un Facebook payant ?


« Garder Facebook gratuit »...

Auteur :

Les utilisateurs de Facebook sur iPhone peuvent désormais choisir de bloquer le pistage publicitaire de l’application. Une initiative gratuite, pour le moment…

Un message d’avertissement

Depuis la fin du mois d’avril, les utilisateurs de Facebook et d’Instagram peuvent choisir de bloquer ou non l’utilisation des cookies par ces derniers. Cette option, mise à jour avec l’iOS 14.5 pour iPhone, permet aux clients de ne pas être pistés dans leurs activités sur internet. Ce suivi vise à proposer par la suite des publicités ciblées aux millions de consommateurs de ces réseaux sociaux.

Le produit de Mark Zuckerberg affiche désormais le message d’avertissement suivant : « cette version d’iOS nous impose de demander votre permission pour récolter des informations liées à cet appareil pour améliorer vos publicités. […] Nous utilisons les données liées à votre activité sur d’autres applications et sites Web pour vous montrer des publicités plus personnalisées, garder Facebook gratuit, aider les entreprises qui comptent sur la publicité pour toucher leurs clients ». Comme le constate Askhan Soltani, ancien conseiller à la Maison-Blanche, Facebook et Instagram explorent ainsi de nouvelles contraintes pour les utilisateurs, en menaçant subtilement de rendre, un jour, Facebook payant.

Un conflit avec Apple

Depuis le 26 avril, les éditeurs d’application sur iPhone ont l’obligation d’avoir le consentement des utilisateurs pour le pistage publicitaire. Ainsi, les consommateurs peuvent choisir s’ils désirent ou non que leurs cookies soient exploités. Un problème pour Facebook, dont le modèle économique repose sur les publicités ciblées. En janvier dernier, Mark Zuckerberg avait vivement critiqué Apple lors d’une conférence : « Apple se comporte de façon anti-compétitive », avait-il déclaré. « De nombreuses PME ne pourront plus cibler leurs clients avec des pubs personnalisées. Apple peut dire qu’ils font ça pour aider les gens mais cela sert clairement leurs intérêts », avait également asséné le patron de Facebook.

Le réseau social, qui a réalisé 9,5 milliards de dollars de bénéfices lors d’un premier trimestre 2021, pourrait perdre une grande partie de ses revenus publicitaires. Ces derniers, cruciaux pour l’écosystème Facebook, correspondent en effet à 98% de ses revenus globaux. Mais tout n’est pas perdu : même si Facebook et Instagram ne pourront plus suivre une partie de leurs consommateurs sur leur activités extérieurs à leurs réseaux, ils pourront toutefois poursuivre le pistage au sein de leurs plateformes.

LIRE AUSSI >> FACEBOOK MENACE DE SUPPRIMER LA PAGE DU MÉDIA « CERVEAUX NON DISPONIBLES »

Stockage et fuites de données personnelles

Et il semble qu’Apple a raison de s’inquiéter sur le sort des données personnelles stockées par Facebook. Le 3 avril dernier, les données personnelles de 533 millions d’utilisateurs de Facebook ont été illégalement publiées sur le web. Même si ces données datent d’une attaque de 2019, elles restent pour la plupart toujours liées à des comptes de consommateurs du réseau. Ces informations peuvent contenir les noms et prénoms de millions d’utilisateurs, mais également leur âge, leur sexe, leur métier, leur numéro de téléphone, leur ville et leur adresse mail. Au final, environ 19,8 millions de comptes concernés sont Français, soit un utilisateur sur deux dans l’Hexagone.

Pour la CNIL, il s’agit bien d’une « violation de données » par Facebook, qui a entraîné des plaintes d’utilisateurs. En effet, la publication massive de ces données peut faire peser la menace de personnes malveillantes à des fins d’escroquerie, d’ingénierie sociale, de marketing ou de piratage sur des millions de consommateurs.

Le Média Pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Nicolas Hoar
5 mois il y a

Facebook est un des nombreux prédateurs du monde virtuel apocalyptique. La meilleure et la seule vraie solution est de laisser tomber toutes ces plateformes de pistage et mieux encore de remplacer votre smartphone par un bon vieux PC, avec un bon antivirus et firewal, qui est bien plus sécurisé que le mouchard mobile. De plus ça vous évitera d’être moins accro car vous ne serez pas autant dépendant de votre PC que d’un smartphone destructeur de la société, la fibre optique est moins néfaste que 4G et 5G destructrice de l’humanité.

Jacques Abel
5 mois il y a

Vous achetez un smartphone ou n’importe que appareil électronique connecté, vous en êtes le propriétaire, or si c’est le cas, impérativement s’offre vous l’usus, le fructus et l’abusus, ce qui veut le droit d’utiliser, de jouir et disposer de votre bien. Quand une personne exigera que son appareil soit configuré pour fonctionner correctement selon son droit à ne pas être soumis à la toute puissance des géants du monde connecté, ce sera la fin de la dictature des publicitaires, car l’utilisation du téléphone étant votre substance c’est le fruit de votre bien. Il est à vous, donc pas gratuit, imaginez… Lire la suite »

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account