Paris : au cœur de l’enfer du crack ! [REPORTAGE]


Et au cœur de la misère...

Alors que la colline du crack a récemment été évacuée, rien n’a changé et le problème reste entier à Paris. Ils seraient à minima 1500 à consommer quotidiennement cette drogue du pauvre dans les rues parisiennes. Les toxicomanes se rassemblent et forment régulièrement des camps en plein Paris ou en banlieue. Vincent Lapierre et l’équipe du Média pour Tous sont allés à la rencontre des habitants du 19eme arrondissement, rue Riquet, là où s’entassent 400 crackers.

Encore une fois, merci à tous pour votre soutien, et merci à nos contributeurs qui nous permettent de construire ce média. Vous pouvez nous aider à développer ce  média en devenant contributeur du Média pour Tous (à partir de 5 euros par mois). Vous aurez alors accès à toutes les versions intégrales des reportages passés et à venir, aux bonus, vous aurez également la possibilité de poser vos questions aux prochains invités de nos émissions en studio etc etc… Merci à vous !

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
17 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
degoute(@degoute)
2 mois il y a

je préfère rien dire mais je n’en pense pas moins…

Emmanuel Macron
2 mois il y a

Ho quel magnifique vivre ensemble et cet esprit start up nation du deal l’innovation ce matérialise avec des laboratoires de crack , grâce a toute ces chances pour la Fronce ,cette élite de la nation
La vie a l’américaine,le libre échange et ce meltingpot de multiculturalisme il faut absolument que tout les gauchos et les bobos y goûtent
Et UN GRAND MERCI À MACRON ET RDPI le Rassemblement des Démocrates, Progressistes et Indépendants le nouveau nom de LREM

DiogeneK(@diogenek)
2 mois il y a

Quelle tristesse… Le crack est un véritable fléau.

Raoudi(@raoudi)
2 mois il y a

“on est intervenu pour fluidifier le traffic”
de quel traffic il parle?

Morgan(@morganb69)
2 mois il y a

C’est à travers ce genre d’images qu’on peut se forger l’intime conviction qu’on fait face à un Etat et des politiques qui en ont cure de ses concitoyens. On ne peut s’empêcher de penser à la célérité avec laquelle les sphères gouvernementales se sont empressées de bouleverser le quotidien des français en recrutant des vigils devant chaque hôpital de France et de Navarre pour mettre un stop aux patients non-vaccinés. Et d’un autre côté, se montrer aussi impuissant et apathique face au fléau que traversent ces pauvres riverains. Il y a quelque-chose de dissonant dans cette idée que l’Etat œuvrerait… Lire la suite »

Last edited 2 mois il y a by Morgan
Fabrice
2 mois il y a

Les politiques disent qu’il faut régler cela via la santé, certes, mais moi je dit qu’il faut une peine extrême pour les dealers de crack ou toute drogue qui rend dépendant et détruit la personne dès la première dose.

BlindCresus(@blindcresus)
2 mois il y a
Reply to  Fabrice

Oui, mais on veut pas mettre de peines planchers pour le trafic de drogue, donc les juges continueront à minimiser des peines qui peuvent s’élever à 10 ans maximum d’après le code pénal …

Lookas39(@lookas39)
2 mois il y a

Un grand bravo a toi vincent est a ton equipe d’avoir eu le courage encore une fois d’aller sur le terrain, et de demander a la fois au riverain et au toxico j’ai encore vue personne le faire donc respect a vous les gars, je vous soutiens depuis longtemps et j’aime toujours autant votre travaille !

francois.brouyaux(@francois-brouyaux)
2 mois il y a

Bravo à Vincent et à son équipe. J’ai moi-même vécu dans un quartier à Bruxelles où une salle d’accueil pour drogués a été installée sans la moindre consultation des riverains. Le même genre de dérive a eu lieu du moins pendant quelques années jusqu’au moment où les autorités locales (municipales) poussées par un comité d’habitants sont rentrée en conflit avec les autorités fédérales (“nationales”) pour enfin réussir à mieux gérer ces populations. Cela a été une lutte de longue haleine et pas définitivement gagnée. .

Côte_Basque(@saucesaucesauce)
2 mois il y a

Le genre d’images que devraient nous montrer les médias subventionnés.
Merci à toute l’équipe du Média Pour Tous.

Editor
Simon Desanglois(@r_simon)
2 mois il y a
Reply to  Côte_Basque

Merci ! N’hésitez pas à nous “subventionner” pour que l’on puisse produire plus de contenu de ce genre 😉

Ahmed_FBI7(@ahmed_fbi7)
2 mois il y a

Bravo a Vincent et toute l’equipe. Je suis fier de contribuer a ma petite echelle.

Je souhaite que du bien a tous ceux qui subissent des violences et tous les autres qui petent les plombs sous l’effet de la misère.

Je souhaite le pire aux profiteurs de crises qu’ils soient politiques ou dealers.

Evil Duck(@maillol)
2 mois il y a

On pourait s’en servir comme engrais, pour regarngir le parc.

Candyboy
1 mois il y a

C’est d’une tristesse incroyable. Que font les autorités ???

Antoine
1 mois il y a

Pfizer lui n’offre pas sa première injection il t’oblige à la prendre quasiment de force.

Last edited 1 mois il y a by Antoine
Antoine
1 mois il y a

Pfizer lui n’offre pas sa première injection il t’oblige à la prendre quasiment de force.

Anthony Lo(@anthony-lo)
1 mois il y a

Je vis en Malaisie: peine de mort pour les trafiquants de drogue (idem à Singapour et en Indonésie). entre 80 et 90% des citoyens sont pour.

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account