La démocratie à domicile !

37.000 soldats de 18 pays dont 20.000 Américains vont participer à l’opération Defender Europe 20, qui se déroulera en mai et en juin sur le sol européen. Il s’agit du plus grand déploiement et exercice militaire américain en Europe depuis 25 ans, qui vise à simuler un débarquement au cas où l’Europe serait attaquée ou envahie.

Des milliers de véhicules et des tonnes d’équipements sont d’ores et déjà en route pour l’Europe : au-delà des 9.000 soldats américains déjà présents sur le sol européen, l’Allemagne va accueillir dès demain le navire roulier transportant des centaines de blindés de l’US Army. Cette opération, à l’initiative de Washington, représente la plus grande opération américano-européenne depuis l’opération Reforger lors de la Guerre froide. Le débarquement des soldats de l’Oncle Sam aurait d’ailleurs déjà débuté, et l’opération qui aura lieu en mai et juin se déroulera dans 10 pays européens, et notamment à l’Est. L’armée américaine avait déclaré dans un communiqué en décembre que cette opération permettrait « de démontrer la capacité de l’armée américaine à déployer rapidement une force importante pour soutenir l’OTAN et à répondre à n’importe quelle crise ».

L’opération comprend donc deux objectifs, le premier étant d’assurer un déploiement massif de forces américaines en cas de crise et le second étant de simuler des combats conventionnels en Europe de l’Est (Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne) où des exercices de grandes envergures vont se dérouler. Malgré une certaine proximité de ces exercices avec la Russie, l’OTAN a tenu à démentir le fait que cette dernière puisse être potentiellement visée. Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’OTAN a tenu à rassurer auprès de l’AFP que Defender Europe 20 « n’est dirigé contre aucun pays en particulier et doit démontrer la capacité à déployer rapidement des forces américaines en Europe pour aider à la protection des alliés de l’OTAN, en cas de nécessité » et puisse permettre « la liberté et la sécurité de l’Europe ». Difficile pourtant de ne pas faire le lien avec l’annexion en 2014 de la Crimée qui, pour le général américain Cavoli et commandant des forces terrestres américaines en Europe, « a tout changé » après la réduction des effectifs militaires depuis la fin de la Guerre froide.

L’opération arrivera-t-elle à faire mentir Emmanuel Macron, qui avait pourtant décrété en novembre dernier la « mort cérébrale » de l’Alliance atlantique ? Suite à ces propos, Jens Stoltenberg avait expressément demandé à ce que le dialogue face à la Russie se fasse « d’une seule voix », mais la Russie est-elle encore la menace principale de l’Occident ? Malgré une volonté d’afficher une puissante armada militaire, l’heure est-elle encore aux combats dits conventionnels ? En tout cas, espérons que le déferlement des boys sur le Vieux Continent ne soit pas accompagné de leur fameuse carte maîtresse intitulée « démocratie » !

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

6
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
6 Auteurs du commentaire
KarlossR ThibaultParnyMamie Doogiorgio guido novi Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Pedro26
Invité
Pedro26

Je croyais que Trump devait nous laisser nous débrouiller car nous coûtions trop cher à l’Amérique. Là les bras m’en tombent que se passerait il dans le cerveau du blondinet pour effectuer un virage à 180° veut’il porter la zizanie en Europe pour détourner les regards???

giorgio guido novi
Invité

cela prouve surtout que les usa veulent infliger une gifle a l,ue est reaffirmer leur totale mainmise sur l,ue et l,europe occidentale et que l,europe sans l,armee americaine n,est rien!! en somme la majeur partie des nations europeennes c,est un grand PORTO RICO!!!

Mamie Doo
Invité
Mamie Doo

On a tous bien compris que ce n’est pas pour défendre la “démocratie” que le centre de la CIA à Washington se permet d’envoyer 20 000 soldats sur le sol européen, sous prétexte qu’il y aurait éventuellement peut-être un jour, qui sait (?) des “crises” à gérer… Comme si les FDO françaises n’étaient pas capables d’imposer la dictature macroniène … En ce qui concerne la provocation directe lancée à la Russie, je me demande si ces “américains” du deep state ont un neurone valide en état de fonctionnement. La guerre nucléaire est arrivée à son apogée. Il y a de… Lire la suite »

Karloss
Invité
Karloss

Toute est dit merci l’amie!! ^_^

Parny
Invité
Parny

Après avoir dépecé bombardé l’Irak … libye… syrie…. provoquant la fuite et la mort de milliers d’innocents. .. ils ont peur du retour du bâton. Bande d’assassins tout se paie dans la vie.

R Thibault
Invité
R Thibault

Celui se serre du glève périra par le glève.

Désolé peuples européens mais ça va encore se produire sur vos terres si vous laissez faire les idiots de l’autre coté.

©2020 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account