« Non, tout ça n’est pas du fascisme » par Jean Bricmont


Vu sur la page Facebook de Jean Bricmont

Pour bien « tirer les leçons de l’histoire » :

Le 22 juin 41, il y a 80 ans l’Allemagne attaquait l’URSS. 4 ans plus tard le nazisme et le fascisme étaient vaincus (grâce à l’armée rouge dirigée par Staline, pas grâce aux démocraties, mais passons) et ils ont disparu depuis lors. Si on veut, il y en a eu des survivances en Espagne et au Portugal mais elles ont aussi disparu en 75 et ne sont pas revenues depuis.
Le fascisme est mort et enterré et ne reviendra pas (dans un futur prévisible).

Non, un sketch de Papacito n’est pas le fascisme.

Un sketch de Dieudo non plus.

Une remarque du général Delawarde non plus.

Un séminaire de physique de moi non plus.

Soral et co. n’est pas le fascisme, c’est une plaisanterie.

Limiter l’immigration et donc expulser des clandestins ce n’est pas le fascisme.

La défense de la souveraineté nationale ce n’est pas le fascisme; au contraire c’était le principal objectif de la résistance antifasciste pendant la guerre.

Le confinement et le pass sanitaire ce n’est pas le fascisme et ça ne le « prépare » pas.

Le RN et les autres mouvements « d’extrême droite », ce n’est pas le fascisme. On ne voit d’ailleurs pas ce qu’ils pourraient faire à l’intérieur de l’UE.

L’islamisme, ce n’est pas le fascisme.

Si on interdisait l’avortement, la contraception et le mariage pour tous et qu’on rétablissait la peine de mort (ce qui ne risque pas d’arriver), ce ne serait pas le fascisme. Ce serait un retour aux années 50. La France était-elle fasciste à l’époque ?

Si des gens se posent des questions sur les chambres à gaz, ce n’est pas le fascisme, pas plus que des gens qui se posent des questions sur des tas d’autres sujets.

La répression des GJ ce n’est pas le fascisme, c’est au contraire l’essence même du libéralisme, protéger par la force la propriété privée.

NI Poutine ni XI ni Orban ni les présidents iraniens ni Erdogan ne sont de nouveaux Hitler.

Pourtant j’entends sans arrêt des gens s’inquiéter de la montée du fascisme, de son retour, de la fascisation de la société etc.

Ce sont des fantasmes mais ils ont une fonction: permettre à une certaine « gauche » de se livrer en toute bonne conscience (puisqu’on lutte contre le Mal absolu) à un terrorisme intellectuel au nom de la « lutte contre le fascisme » ou contre le sexisme, l’homophobie, l’antisémitisme (avant tout) etc.
Ce sont des fantasmes qui nous mènent à voir des ennemis (les nouveaux Hitler) partout: l’Iran, la Russie, la Chine ou le Venezuela tant qu’on y est. Ces pays veulent être indépendants de nous, mais ce n’est pas la même chose que nous menacer ou vouloir nous imposer leur « régime ».
Tout cela crée un climat insupportable (pour tous ceux qui pensent en dehors des clous, que ce soit « trop à gauche » ou « trop à droite »)
et rend tout débat sur l’UE, la politique étrangère ou même la liberté d’expression impossible.
Ce climat est très peu libéral en soi mais renforce les libéraux économiques au nom de l’effet barrage.
Le fascisme était un mouvement de masse, un mouvement collectif et collectiviste, qui était l’antithèse de ce qui domine et détruit nos sociétés, à savoir le libéralisme et l’individualisme.
Je ne fais pas l’apologie du fascisme (que je déteste) mais j’appelle simplement à vivre dans le présent. La gauche des fantasmes antifascistes se suicide.

Jean Bricmont

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
giorgio guido novi
3 mois il y a

effectivement tres bonne article qui remet l,eglise au milieu du village je suis d,accord sur presque tous!

Avlula
3 mois il y a

Le masquisme, rejeton le plus ostentatoire du covidisme, est (était ?) aussi un mouvement de masse collectif et collectiviste, basé sur la foi en un morceau de plastique jetable bleu gênant la respiration et cachant les visages, tourné contre un ennemi fantasmé. La détente fait du bien, enfin un peu de laïcité dans l’espace public (non couvert).

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account