Manuel Valls : l’un des grands responsables de la pénurie de masques que vit actuellement la France ?


Il était pas en Catalogne, lui ?


Interrogé ce matin au micro d’Europe 1, Manuel Valls a été questionné sur l’actualité du Coronavirus et sur la gestion des stocks de masques par son gouvernement, durant le quinquennat précédent. Durant son passage à Matignon en tant que Premier Ministre, la baisse du nombre de masques disponibles en France a été vertigineuse.

Manque d’anticipation, confinement tardif, maintien d’une élection nationale en pleine épidémie, changement de Ministre de la Santé en pleine crise, manque de personnel, de lits, de matériel dans les hôpitaux, ou encore frilosité sur la chloroquine alors que plusieurs grands pays l’utilisent déjà, sans oublier les sorties rocambolesques de la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye… La gestion de la crise du Covid-19 par notre actuel gouvernement a de quoi être largement critiquée. Pourtant, la critique la plus acerbe semble être le manque de masques disponibles pour les soignants et le reste de la population.

Un rapport accable le gouvernement Valls

Il faut bien comprendre que les stocks de masques n’ont pas été dilapidé uniquement par Emmanuel Macron et Agnès Buzyn. Cette politique de réduction des coûts à tout va dans les hôpitaux publics et dans les domaines de la santé, impulsée par l’Union Européenne, a commencé bien avant, et spécialement sous François Hollande dont Manuel Valls a été Ministre de l’Intérieur, puis le second Premier Ministre, entre mars 2014 et décembre 2016.

Un rapport du sénateur Francis Delattre (Les Républicains) en date de 2015, témoignait ainsi de la baisse des stocks de masques, dont la valeur « est passée d’un maximum de 992 millions d’euros à la fin de l’année 2010 à […] à 416 millions d’euros » en mars 2015. Cette baisse s’inscrit alors dans le sillage d’un changement de doctrine acté en 2013 par le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN), directement rattaché aux services du Premier Ministre de l’époque, Manuel Valls.

La France possédait l’un des plus gros stocks du monde en 2012

En 2012, la France possède pourtant un stock très conséquent de 600 millions de masques FFP2 (les plus efficaces pour le Coronavirus) et 800 millions de masques chirurgicaux. Ce stock est jugé inutile par les experts car la crise du H1N1 de 2009 est passée. La décision est prise donc de ne pas renouveler les stocks en 2012, et de laisser le soin au ministre de la Santé (Marisol Touraine) de réétudier la question.

En mai 2013, le SGDSN qui dépend de Matignon, acte un changement de doctrine via des « stocks décentralisés ». L’idée est alors de s’appuyer sur les importations chinoises mais aussi sur les capacités de production française en cas de crise. Amusant, lorsque l’on sait aujourd’hui que certaines usines chinoises sont fermées à cause de l’épidémie et que la France a sacrifié sa principale usine de masques.

« Il faudra bien sûr assumer toutes les responsabilités dans la plus grande transparence, mais sans se renvoyer la responsabilité à des fins politiciennes » , a déclaré Manuel Valls au sujet de cette nouvelle doctrine. Avant de poursuivre : « Il y avait des stocks de masques centralisés. Ce qui n’a sans doute pas fonctionné, ce sont les masques décentralisés ». Une bonne analyse a posteriori de sa politique, qui a néanmoins privé le pays de sa capacité d’action rapide.

Pour Valls, les gouvernements d’Europe ont pourtant agi comme il le fallait

Malgré l’absence de coordination, de solidarité, de mesures et de réponses concrètes au niveau européen pour gérer la crise sanitaire, Manuel Valls a estimé que les gouvernements des pays d’Europe ont pour la plupart « agi comme il faut » en réponse à la propagation du coronavirus. Toutefois, chaque pays ayant adopté ses propres stratégies, l’impact du Coronavirus est disparate au sein de l’Union. Par exemple, durement touchée par la crise financière de 2007, la Grèce résiste cette fois-ci brillamment.

L’ex-patron de Matignon a également déclaré que « Les pays ont été surpris par la violence de l’épidémie » mais il faut agir avec « humilité car on ne sait pas tout sur tout », quant à l’épidémie en cours et au virus qui a déjà fait plus de 10.000 morts en France, un million et demi de personnes atteintes dans le monde, et près de 90.000 décès à l’heure où nous écrivons ces lignes. Difficile tout de même pour nos dirigeants d’être « surpris », lorsqu’on sait que l’épidémie frappait très durement l’Italie début mars. Le Président Macron encourageait même les Français à sortir, en allant lui-même au théâtre le 7 mars, avant de confiner le pays neuf jours plus tard… Difficile aussi de se dire « surpris » après les révélations d’Agnès Buzyn.

Révélations : Agnès Buzyn dénonce la gestion du coronavirus par Macron et Philippe

L’actuel conseiller à la mairie de Barcelone et éternellement lié à Israël de part sa femme, s’est enfin dit favorable à une utilisation du traçage numérique des populations mais « avec énormément de garanties » comme le fait « d’obtenir le consentement des populations ». Rappelons que pour « faciliter le déconfinement de la population après le pic de l’épidémie », le gouvernement prépare la voie à l’utilisation du « tracking ».

En dix ans, le pays a réduit au minimum son stock de masques de protection afin de rationaliser les coûts, misant sur les importations et sa propre capacité productive pour réagir efficacement en cas d’épidémie. À ces deux critères, nous devons ajouter la condition d’anticipation comme préalable. Nous avons démontré que les importations n’ont pas eu l’efficacité escomptée, notamment face à la concurrence mondiale massive des autres pays, que notre capacité de production a été réduite à néant et que la gestion du problème a été retardée car minimisée en amont. C’est cette perte de souveraineté dans nos capacités de défenses sanitaires et de soins de la population que nous payons aujourd’hui au prix fort.

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
nanaturbo
2 années il y a

cet article me fait vomir!

bousquet
2 années il y a

tous des pourri il ne pence que a leur carrière et a leur futur

Ruiz
2 années il y a

Ces gens me donnent la gerbe fuck à tout les macroniste

River
2 années il y a

« eternellement lié à Israel par sa femme » ., ca vient faire quoi là ?
Sans compter que depuis il a changé de femme il me semble

©2022 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account