Macron interdit l’école à domicile, sauf pour raisons médicales


Une nouvelle liberté qui s'envole...


À partir de la rentrée 2021 tous les enfants devront aller à l’école dès 3 ans. L’instruction à domicile ne sera tolérée qu’en cas de raisons médicales.

C’est une petite révolution dans le monde de l’éducation. En effet, jusqu’à présent il restait possible pour n’importe quels parents d’éduquer leurs enfants eux-mêmes, à la maison. Fin de partie dès septembre 2021, puisque tous les enfants devront aller à l’école, et ce dès trois ans.

Macron prétend lutter contre l’intégrisme religieux

En effet, dans le cadre de son discours sur le séparatisme islamiste, le chef de l’État a annoncé que seuls les enfants en mauvaises conditions médicales pourront continuer de bénéficier d’une instruction à domicile. Il entend ainsi lutter contre « l’enseignement de principes qui ne sont pas conformes aux principes de la République » dénonçant « une idéologie qui affirme que ses lois propres sont supérieures à celles de la République ».

LIRE AUSSI > « Tenue républicaine » à l’école : face à Blanquer, le gouvernement peine à s’entendre

Fin de l’enseignement alternatif ?

Seulement en prétendant lutter contre l’intégrisme religieux, Emmanuel Macron sanctionne du même coup toutes les formes d’enseignements alternatifs. En outre, les enfants inadaptés au système scolaire ou victimes de harcèlement ne pourront plus bénéficier de ce droit. Aujourd’hui, ce sont environ 50.000 enfants qui sont déclarés en instruction à domicile.

A-t-on encore le droit d’être en désaccord avec l’éducation nationale ?

« Aujourd’hui, vous avez des milliers d’enfants déscolarisés parce que les parents ne veulent plus qu’ils aillent dans l’école de la République » a martelé le président français. Pour autant, sans remettre en cause les lois du pays, a-t-on encore le droit d’être en désaccord avec le programme de l’éducation nationale ? Par ailleurs, si cet idéal républicain pourrait d’une certaine manière être louable, pourquoi ne pas appliquer cette réflexion à l’école privée ?

Et le séparatisme de l’enseignement privé ?

« S’il existe un séparatisme à l’école c’est celui de l’enseignement privé. Subventionné à hauteur de près de 10 milliards d’euros par an d’argent public, il alimente la ségrégation scolaire et sociale. » a déclaré Paul Vannier, orateur de la France Insoumise, chargé du volet éducation.

On peut en effet s’interroger sur l’idéal républicain lorsque certains enfants doivent aller dans des écoles de quartiers qui tombent en morceaux pendant que d’autres ont le droit à des établissements flambants neufs avec un enseignement de qualité grâce à la richesse de leurs parents…

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
21 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
dominique maillery
11 mois il y a

quand on voit l’éveil, l’équilibre et la maturité des enfants non scolarisés, on comprend toute l’ampleur du travail d’infantilisation de l’éducation nationale.
l’éducation nationale est une entreprise de formatage, d’infantilisation, de dé-responsabilisation des enfants. elle forme les parfaits petits robots dénués de sens critique et de liberté dont le système a besoin pour fonctionner.
ici en ariège, je vois beaucoup de familles pratiquant l’instruction en famille. c’est le jour et la nuit par rapport aux enfants issus de l’éducation nationale

Abbatiale
11 mois il y a

#dictature
#enmarche

Jarczyk
11 mois il y a

C’est une très grave atteinte à la liberté individuelle.Comme on pouvait s’y attendre, pas de dénonciation du séparatisme culturel musulman ,en mettant toute forme d’éducation au même niveau…Comme si le problème était là!!! Résultat des courses: les écoles privées musulmanes,voire coraniques feront le plein,et celà peut se comprendre.L’enseignement doit être complètement libre! Je suis contre le principe même d’une  »Éducation Nationale » en tout cas sous sa forme actuelle.L’État n’a pas à s’immiscer dans l’éducation que les parents veulent donner à leurs enfants. Cette décision est contre productive car totalement dénuée de bon sens. Les parents ,effarés devant le contenu et… Lire la suite »

Nathalie Benier
11 mois il y a

Bonjour,
A la lecture de cet article je m’emporte, car je suis convaincue de l’incapacité de l’enseignement proposer en structure à favoriser l’épanouissement du plus grand nombre d’enfants et d’adolescents. Cependant, je souhaiterai aussi que cette information soit vérifiable ce qui n’est actuellement pas le cas .
Merci à ceux qui sauront trouver les articles de loi, décrets ou amendement donnant la preuve de cette aberration.

Gautier Pétré
11 mois il y a

Nous pratiquons l’instruction à domicile depuis 8 ans, à savoir les 8 ans de ma fille. La décision de Macron est irréfléchie et complètement sans sens et sans réflexion profonde. Ma fille est inspectée tous les ans, elle n’est pas en retard et l’école de la vie, l’amitié qu’elle peut nouée avec des humains qui ne sont pas de son âge, à savoir adulte est magnifique. Elle expérimente le monde sous un autre angle et lui apportons des connaissances « scolaires » par ailleurs. Notre leit motive à la base fût Maria Montessori mais d’ autre comme André Stern. Merci pour votre… Lire la suite »

Avlula
11 mois il y a

C’est logique, dans le cadre de cet embrigadement dit républicain visant à produire en masse un homme nouveau tout en « accueillant » des gens de toutes origines et traditions dans ce pays, mais par contre c’est vraiment, vraiment pas le moment de supprimer cette liberté envisagée par de plus en plus de personnes au fur et à mesure que l’école s’écroule. Faut faire les choses dans l’ordre.

Emilien
11 mois il y a

C’est du grand délire ! Déjà les mesures sur le « séparatisme islamiste » sont faites uniquement pour stigmatiser les musulmans, mais en plus ils en profitent pour interdire l’instruction à domicile qui n’a aucun rapport ! Ce qui leur fait peur, c’est que l’instruction à domicile est en énorme progression car les gens n’ont plus confiance dans le formatage scolaire de l’éducation nationale qui est de pire en pire. Et les enfants instruits à domicile sont bien plus plus indépendants, libres d’esprit et ont confiance en eux. L’instruction à domicile est le meilleur moyen de lutter contre le conformisme et le… Lire la suite »

Tony
11 mois il y a

Comme d’habitude, cette décision ne vise en rien les terroristes! Elle ne vise que les musulmans les plus investi dans leur Religion, ceux qui veulent que leurs enfants s’épanouissent grâce à de bonnes valeurs et un cadre bien plus saint. Ceux qui ont compris que le république est une arnaque rempli de haine envers l’homme qui réfléchi. Donc, cette décision ne vise pas que les musulmans les plus droits et les plus conscient, elle vise aussi tout non-musulmans désirant éloigner leurs enfants de cette pourriture d’éducation nationale pour éviter l’abrutissement de leur enfant. Le terrorisme n’est qu’un faux prétexte, c’est… Lire la suite »

Tony
11 mois il y a

La meilleure chose que j’ai faite de ma vie c’est jeter derrière mon dos toute leur pourriture d’idéologie lorsque je suis entré en Islam, la deuxième meilleure chose que j’ai faite, c’est quitter ce pays toxique qu’est la France. Quitter la France est un impératif car dès qu’ils s’aperçoivent que tu as trouvé une issue pour fuir leur toxicité, ils s’empressent de faire des lois pour t’y ramener ! Bientôt, même les non-musulmans n’en pourront plus de ce pays et viendront nous rejoindre sur nos terres au Maroc, en Tunisie… comme beaucoup le fond déjà. En vérité, ils sont bien… Lire la suite »

Snow
11 mois il y a

Je sens que cela va en stresser plus d’un. J’ai songé à déscolariser mon gamin à une époque à cause des cours mal fichus, des élèves voyous qui ne pouvaient qu’apporter des mauvaises choses, ex porno, violence. Et des professeurs. Mais je ne l’ai pas fait. Alors, moi je voie cela comme une liberté supplémentaire supprimée pour le français. Macron et son histoire de séparatisme ce n’est que du pipeau, c’est encore le français lambda qui casque. Le musulman qui veut que son gosse soit farci par l’Islam, va l’envoyer à la mosquée le week-end. (J’en connais). Et là comme… Lire la suite »

David
11 mois il y a

Ça va vraiment trop loin. Et demain ça serai interdit de partir de la France, si on n’a pas fait son vaccin. Si vous ne voyez pas le rapport, c’est qu’il est déjà trop tard :/

théron simone-laure
11 mois il y a

L’école est obligatoire en France. Malheureusement pas dans tous les pays.
Donc ne pas se plaindre si tous nos enfants doivent se rendre en classe.
Et surtout pas de souci, les certificats médicaux vont pleuvoir…

théron simone-laure
11 mois il y a

En revanche, dès l’âge de 3 ans. Je ne suis pas pour une scolarisation dès l’âge de 3 ans.
Obligatoire à partir de 6 ans c’était parfait. Dommage!

Santini
11 mois il y a

J’aimerais corriger une erreur qui je l’espère à été commise de bonne foi…..la seule chose que paie l’état pour le privé sous contrat, ce sont les professeurs ! Les bâtiments et leur entretien dépendent des parents…si l’état voulait tout reprendre comme il a essayé en 1981….ce serait impossible pour lui d’assurer l’entretien de toutes ces écoles !! C’est une très bonne opération financière pour lui ! Cela étant, encore une liberté fondamentale qui est supprimée au prétexte mensonger ( un de plus) de veiller à ce que l’éducation soit en conformité avec les principes de la dictature…excusez moi je voulais… Lire la suite »

Yves
11 mois il y a

Ce qui pourrait se cacher derrière cette décision inadmissible est l’obligation vaccinale. En effet vu comme ça ils peuvent déclarer le vaccin pas obligatoire mais interdire l’accès à l’école si un enfant n’est pas vacciné. Et comme l’école devient obligatoire… À l’évidence la vaccination devient obligatoire sans le dire.

3cp111
11 mois il y a

Si un RIC était organisé demain à coup sûr les Français diraient Oui à la fin de l’école à domicile … (idem pour rétablissement peine de mort)

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account