« Tenue républicaine » à l’école : face à Blanquer, le gouvernement peine à s’entendre


Jean-Michel Blanquer, trop réactionnaire pour LREM ?

Auteur :

Lundi matin, le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a à nouveau réagi au mouvement #lundi14septembre en appelant les étudiants à se vêtir d’une « façon républicaine ». Ce mouvement féministe lancé il y a une semaine cherchait, à l’inverse, à inciter les jeunes filles à s’habiller davantage avec des vêtements courts afin de lutter contre des règlements intérieurs jugés sexistes.

Le mouvement #lundi14septembre face aux « tenues correctes exigées »

La semaine dernière, le mouvement dit du #lundi14septembre, lancé sur les plateformes Twitter et TikTok, avait pour objectif de lutter contre les injonctions qui peuvent être faites aux jeunes filles concernant leurs tenues en milieu scolaire. De nombreuses lycéennes avaient alors appelé à s’habiller de « manière indécente » afin de faire évoluer les mœurs quant au sujet de la liberté des femmes, notamment en ce qui concerne la liberté vestimentaire. Le syndicat étudiant UNL avait également demandé « l’abrogation de la mention « tenue correcte exigée » des règlements » intérieurs des établissements scolaires. Massivement suivi et relayé, le mouvement incarné par les hashtags #lundi14septembre, #14septembre ou #outfitlundi a réussi à semer le trouble jusqu’au cœur du gouvernement.

Tenue « républicaine » exigée ?

Après avoir déjà déclaré la semaine dernière qu’il « suffi[sait] de s’habiller normalement » à l’école, le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a estimé lundi matin au micro de RTL qu’il fallait se rendre « à l’école habillé d’une façon je dirais républicaine ». « L’école n’est pas un lieu comme les autres. Vous n’allez pas à l’école comme vous allez à la plage ou en boîte de nuit », a-t-il ajouté, précisant qu’il s’agissait d’un « enjeu d’égalité sociale puis de protection ». Jugeant également qu’on ne doit pas venir « au collège en short, sauf pour faire de l’éducation physique et sportive », le ministre s’est tout de même déclaré « ouvert à la discussion » avec les jeunes filles sur le sujet vestimentaire.

Des dissensions au sein du gouvernement

Dès le lundi 14 septembre, la ministre chargée de la Citoyenneté Marlène Schiappa avait annoncé son soutien « avec sororité et admiration » au mouvement féministe #lundi14septembre. Estimant que « porter jupes, décolletés, crop top ou maquillage » servait à combattre les « jugements et actes sexistes », la ministre avait au final été désapprouvée par Jean-Michel Blanquer. Et pourtant, ce matin, c’est la ministre de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Elisabeth Moreno, qui a tenu à recadrer le ministre de l’Éducation nationale. « En France, chacun est libre de s’habiller comme il le veut », a-t-elle déclaré auprès du Parisien. « Les femmes ont mis des siècles à pouvoir s’affranchir de codes vestimentaires. Cette liberté conquise de haute lutte n’a pas de prix », alors qu’il s’agit aussi pour la ministre « d’éducation des jeunes garçons, du rapport qu’ils entretiennent avec les jeunes filles et lié aux valeurs de respect ».

Également ce matin, la ministre déléguée à l’Industrie Agnès Pannier-Runacher avait décidé de voler au secours de Jean-Michel Blanquer sur Franceinfo, en déclarant que « le principe de l’école c’est, au fond, de se dire que les gens valent par leur esprit et leur humanité, et pas par ce qu’ils portent sur leur dos, je pense que c’est une approche qui me paraît très raisonnable, et j’accepte d’être un peu vieux con sur ce sujet-là ». Quant à Emmanuel Macron, il n’a, décidément, pas souhaité véritablement trancher sur le sujet. Interrogé par un élève le 18 septembre dernier sur la question, le président de la République avait estimé que « le bon sens vaut mieux qu’un long règlement ».

Le Média Pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
11 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Antoine
10 mois il y a

Je me marre face au spectacle tragique qu’offre le naufrage de ce petit pays, lui-même peuplé et dirigé par les plus bêtes des animaux.
J’ai honte d’y être né.

Bakloe
10 mois il y a
Reply to  Antoine

Les forces du mal sont juste en train de finir de couler le paquebot France et nous avec. Enfin, c’est ce qu’elles espèrent… Gardez à l’esprit cette stratégie « diviser pour régner », certes éculée mais toujours aussi efficace. On agite musulmans versus chrétiens, laïques versus croyants, hommes versus femmes et vice versa, homosexuels versus hétéros, les pro machin contre les pro truc… s’ajoutent à cela, les inversions de la vertu, les variantes sont infinies pour nous détourner de ce qui se passe réellement, du réel projet qui se trame derrière ces différentes mises en scène dont la presse et les médias… Lire la suite »

Tony
10 mois il y a

J’ai la réponse à tous ces maux : « Couvrez-vous bien, fille comme garçon », une fille n’a pas à porter de vêtements courts ni montrer ces formes, un garçon n’a pas à le faire non plus. Voilà qui réconcilie tous le monde.

Quoi de plus simple? C’est tellement logique et plus sain.

Mais qu’est-ce qu’une saine parole dans une société malade? Hein Vincent?

Bakloe
10 mois il y a
Reply to  Tony

Ça me rappelle la propagande des années 80 confortée par l’arrivée magique du VIH. La peur calme les ardeurs, et la caste supérieure le sait. Personnellement, je trouve qu’elle en abuse.

Bakloe
10 mois il y a

En mars, ceux opposés à la république étaient pour la fermeture des frontières et le port du masque, sans compter les sceptiques de la pire espèce. Il est logique de retrouver ces mêmes fascistes au cœur du tsunami de covid qui nous submerge, à contre courant de la doxa, contre le port du masque, de la distanciation sociale, du port de la mini-jupe, du vaccin à base de cellules de canidés, de thimérosal et autres élixirs de jouvence mettant à mal des articles placebo déversés non sans peine dans les médias de propagande propres à revigorer les marchés boursiers qui… Lire la suite »

Peyrolais01
10 mois il y a

Encore une attaque lâche et perverse contre notre école républicaine : envoyez deux « has-been » défendre une tenue correcte pour susciter la réaction inverse, puis pour « calmer le jeu » on sera de plus en plus laxiste sur la définition de « tenue correcte », d’autant plus que les profs les plus progressistes participeront volontiers au mouvement, et bientôt se sera le carnaval. Dans tous les aspects de la vie, il y a un dress code : au travail, pour les cérémonies, quelles soient officielles ou religieuses, pour les loisirs comme le sport, la danse, etc… Pourquoi l’école devrait être exempté de ce dress… Lire la suite »

Bakloe
10 mois il y a
Reply to  Peyrolais01

Pensez-vous sérieusement que le problème de l’école publique, et plus largement de notre société aujourd’hui, se résume et peut être résolu par un dress code ?
https://www.youtube.com/watch?v=HfW37TkPglM&feature=emb_title

Peyrolais01
10 mois il y a
Reply to  Bakloe

Bien sûr que non, le dress code, la mode, les remise en questions de toutes les autorités, administrations, coutumes ou simplement les différents aspects culturels, toutes ces composantes de la société sont attaquées. Le dress code à l’école, c’est juste la nouvelle attaque de cette oligarchie pour mieux nous diviser et nous contrôler. Des attaques comme ça il y en a tous les jours et ce depuis 50 ans maintenant.

3cp111
10 mois il y a
Reply to  Peyrolais01

C’est exactement la manipulation de masse actuelle pour arriver à cela dans notre pays d’extrême droite (confirmé à présent) : le retour de l’uniforme comme seul moyen de départager et solutionner ce problème.
La majorité sera d’ailleurs pour (normal puisque Français pour sont pour l’ordre revenu). Fini les jupes courtes les filles ! (à mon avis ça sera unisexe donc pantalon pour Tous… la couleur devrait pas être très vivante quand à elle)

théron simone-laure
10 mois il y a

Tout simplement: prévoir un casier pour chaque élève de 10 à 18 ans et une blouse obligatoire comme pour les infirmières de coupe correcte. Peu importe la couleur. En arrivant en classe, chaque élève met sa blouse et la quitte en sortant.

Bakloe
9 mois il y a

Voilà comment la presse sert à manipuler l’opinion, petit rectificatif quelques jours plus tard après avoir bien imbibé les esprits
https://www.lefigaro.fr/actualite-france/etudiante-en-jupe-agressee-a-strasbourg-les-enqueteurs-circonspects-20201007

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account