Un bac 2020 au rabais ?


Ce vendredi matin, le gouvernement a annoncé l’annulation des épreuves du bac et du brevet, du jamais vu. Les diplômes seront attribués selon le contrôle continu, jugé inégalitaire par certains.

L’annonce a été faite par le très critiqué ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, les épreuves du bac et du brevet de 2020 seront donc bel et bien annulées. Ce sont donc les notes obtenues par les élèves tout au long de l’année qui feront foi pour l’attribution de l’examen. Les évaluations réalisées durant le confinement ne seront en revanche pas prises en compte.

Un diplôme dans un lycée prestigieux vaudra plus qu’ailleurs

Seulement, le système pose problème à plusieurs titres. Certains lycées ne décernent pas des notes de la même façon et n’ont pas le même niveau d’exigence. Là ou les examens du bac mettaient sur un pied d’égalité chaque élève, le contrôle continu risque de créer un diplôme inégalitaire. Un baccalauréat obtenu dans un lycée prestigieux n’aura ainsi plus du tout la même valeur que le même diplôme décroché dans un petit établissement de province ou de banlieue.

Un jury pour réajuster les notes

Un jury d’examen présidé par un inspecteur général est censé réajuster les notes en tenant compte des disparités de notations entre les différents lycées. On peut légitimement se demander par quel biais ces jurys pourront juger d’une telle chose… On peut de même s’interroger sur l’absence d’anonymat. Certains élèves ne pourront-ils pas être avantagés ou, au contraire, lésés par un manque d’objectivité naturel des professeurs à leur égard ?

Des oraux de rattrapage cet été, et des écrits en septembre

« Les candidats ayant obtenu entre 8 et 10 pourront passer les oraux de rattrapage dans les conditions habituelles » a également expliqué le ministre de l’éducation. Par ailleurs, les élèves ayant eu moins de huit de moyenne sur l’année pourront passer des épreuves écrites … en septembre. On se demande clairement comment des élèves pourront passer un examen en septembre, puis envisager sereinement leur entrée en études supérieures quelques jours plus tard…

Des cours jusqu’au 4 juillet

Si personne ne sait encore quand reprendront les cours pour les collégiens et lycéens, si toutefois ils reprennent, ils devraient prendre fin le 4 juillet prochain. L’assiduité des élèves sera fortement contrôlée et prise en compte dans les délibérations. Par ailleurs, durant cette période, de nouvelles notes pourront être attribuées et compteront pour l’examen. On peut d’ailleurs craindre que certains lycées attribuent des points de compensation afin de faire grimper leur taux de réussite…

Pour les élèves, entre joie et déception

Beaucoup d’étudiant se sont réjouis d’obtenir leur diplôme sans même avoir à passer les examens. Pour un certain nombre d’entre eux, interrogés par le Figaro, c’est un « grand soulagement ». Pour d’autres, en revanche, la désillusion est grande ; la plupart ils regrettent ainsi de ne pas pouvoir relever leur moyenne et décrocher des mentions. Depuis longtemps les épreuves sont, en effet, réputées pour être notées moins sévèrement que les examens de contrôle continu, entre autre le bac blanc.

Une chose est sûre, même sans épreuves, cette cession du baccalauréat 2020 restera longtemps dans les annales…

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Henrich
4 mois il y a

Toujours la tarte à la crème de l’égalité à l’école ! Les élèves ne sont pas à l’école pour être égaux mais pour trouver les voies de leur propre orientation. L’école n’est pas un lieu de compétition, sauf peut-être aux yeux de certains bourges qui ont de l’ambition à la place de leurs enfants. Les même d’ailleurs, ne se soucient guère d’égalité quand il s’agit d’offrir des atouts supplémentaires à leur enfant en lui payant des cours particuliers. Je trouve que la solution retenue est tout à fait acceptable, en ces temps exceptionnels. On a quasiment mis l’économie du pays… Lire la suite »

Claude Tartas
3 mois il y a

Macron, avec son gouvernement de menteurs, ses députés de la République en mensonges, la répression en Marche, les plus gros scandales de la 5ème république montre es jours avec tous ses ministres et leurs sbires leur mépris pour les français.
Cultivons le devoir de mémoire ou de ce qu’il nous en reste. Les bricoleurs de la politique en marche

Vince-UPR28
3 mois il y a

Déjà que le niveau du baccalauréat a été descendu depuis longtemps…