Sans oublier les personnes LGBTQI+ migrantes !

Auteur :

Dans un entretien à paraître aujourd’hui dans le magazine Têtu, la Maire de Paris et actuelle candidate à sa réélection, Anne Hidalgo, entend « donner une visibilité à la culture LGBT+ dans tout Paris » en« décentralisant le Marais », le quartier historique et central de Paris connu pour être le haut lieu des clubs et soirées LGBT+ de la capitale. Il faut dire que, durant ses six années de mandat, Madame Hidalgo n’a absolument pas oeuvré à la promotion de la culture LGBT+, et qu’elle entend bien se rattraper si elle était élue. 

Il y a huit jours, s’est tenu un débat entre les principaux candidats à la Mairie de Paris sur les questions LGBT+. Anne Hidalgo était représentée par Audrey Pulvar. Notons l’absence notable à ce débat du candidat du Rassemblement National, Serge Federbusch, et de Marcel Campion soutenu par Jean-Marie Bigard. Une centaine de personnes étaient réunies, face aux candidats dans un sous-sol, celui du centre LGBT Paris-IDF. Les questions ont touché à la vie quotidienne de l’auditoire, principalement des militants associatifs et politiques LGBT+ . Des sujets comme les discriminations, les violences et autres agressions,  l’accès à la santé, aux services municipaux et bien sûr le montant des subventions annuelles ont été débattus.

L’actuelle Mairie de Paris va plus loin et détaille aujourd’hui ses mesures sur cette thématique dans un entretien à paraître mercredi dans le magazine trimestriel LGBT+ TêtuEn substance, selon l’AFP, l’édile socialiste annonce vouloir « décentraliser le Marais » pour « donner une visibilité à la culture LGBT+ dans tout Paris », y compris dans « les quartiers populaires ». Anne Hidalgo souhaite ainsi que ce quartier du centre de Paris emblématique de la culture gay de la capitale soit davantage identifié comme tel.  Elle précise : « avec des lieux rappelant son histoire et sa mémoire, par exemple avec des plaques dans les rues ou des commémorations. » Des mesures pourtant déjà prises à l’occasion de son actuel mandat.

Après les Gay Games, un projet de Centre d’Archives LGBT+ ?

La maire sortante regrette cependant dans cet entretien que « le projet de centre d’archives LGBT+ » ne soit pas encore sur pied. Vieux de plus de vingt ans et porté par de nombreuses associations, il s’agissait en effet de l’une de ses promesses de campagne (en 2014) et a été plusieurs fois ajourné. Enfin, interrogée sur « les personnes LGBT+ migrantes », la maire sortante annonce par ailleurs pas moins de « 18 places d’hébergement » dans un centre qui verrait le jour dans le IVe arrondissement et serait géré par des bénévoles.

Durant son mandat, Madame Hidalgo a beaucoup œuvré pour la cause gay. Elle avait notamment permis la tenue des Gay Games, les « Jeux mondiaux de la diversité » en août 2018 (notre équipe y avait consacré un reportage, à voir et à revoir en fin d’article). Cette dixième édition des Gay Games, se déroulait pour la première fois dans une ville francophone, et avait pour nom officiel « Paris 2018 Gay Games 10 All equal ».

Quelques semaines plus tôt, en juin 2018, la Mairie de Paris avait annoncée que des passages piétons aux couleurs LGBT+ allaient devenir permanents.

Dès le début de son mandat, en 2014, pour la première Gay Pride (la Marche des fiertés LGBT), Anne Hidalgo avait fait dresser les couleurs arc-en-ciel sur l’Hôtel de Ville de Paris.

Enfin, rappelons que le début d’année 2020 de Madame Hidalgo avait débuté sur les chapeaux de roues. Choquée par une publicité “pro-famille” et “anti-IVG”, elle avait obtenu un temps par pression auprès de l’afficheur, la suppression de publicités contraire à ses convictions. La justice avait finalement donné raison à l’association à l’initiative de ces publicités.

Hidalgo fait censurer des affiches soi-disant « anti-PMA, anti-IVG » : la justice lui donne tort !

Anne Hidalgo avait pourtant, trois jours plus tard, rappelé son attachement à la liberté d’expression et apporté son soutien en souvenir de la tuerie de Charlie Hebdo…

Elle n’est plus à une contradiction près.

BONUS : Revisionnez notre reportage sur les Gay Games !

Le Média pour Tous 

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

5
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
2 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
monique bretonMichel M RauchClementM75Peyrolais01Anthony Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Anthony
Invité
Anthony

En tant que musulman, je peux dire que la France chrétienne avait de bien meilleurs valeurs même si elles contenaient aussi des problèmes.

Peyrolais01
Membre
Peyrolais01

En tant qu’homme viril, je suis effondré devant tant de “fragilité”, un homme doit pouvoir être ce qu’il est, souvent courtois, toujours galant (souvent confondu aujourd’hui avec misogyne), parfois violent (lorsque c’est légitime et proportionné) et protecteur envers les siens.
Les homos sont des hommes et des femmes comme les autres, alors pourquoi a Paris, c’est toujours “les folles” qui sont promu(e)s? N’a t on pas le droit dans ces évènement d’être gay et de ressembler aux “cisgenre”? Doit on toujours être peinturluré? Forcer sa féminité ou sa masculinité ou autre chose?
Pour moi ça ressemble plus à un cirque

ClementM75
Membre
ClementM75

Je trouve ça quand même amusant (négativement) que l’on considère qu’il y ait une “culture” LGBT alors que quand il s’agit de la France, il est dit que ce pays est sans identité, sans culture.
Mis à part cela, Hidalgo fait sa prospection d’électeurs avant les municipales. Il faut dire que ce mouvement LGBT compte beaucoup d’adeptes…

Michel M Rauch
Invité
Michel M Rauch

Les orientations sexuelles devrait être comme les orientations religieuses uniquement du domaine privé et traité selon les termes de la laïcité c’est à dire les exhibitions en public et leur enseignement à l’école toléré dans la mesure où elles permettent la libre pensée de tous . On peux et on doit apprendre aux enfants qu’il y as des couples d’homme ou de femme des hommes qui se sentent femme et inversement et ceci de façon quasiment biologique en terme de comportement inné; mais malheureusement ces genres n’ont pas la capacité de se reproduire ce qui ne les empêchent pas d’ailleurs… Lire la suite »

monique breton
Invité
monique breton

Les LGBT …viendront se plaindre des insultes sexistes alors qu’ils affichent effrontément et provoquement leur tendance sexuelle!!!c’est leur fonds de commerce !

©2020 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account