Une autre conséquence dramatique de la crise...


En 2019, 135 millions de personnes étaient au bord de la faim. Avec les retombées du coronavirus, le chiffre pourrait bondir à 265 millions.

Un rapport de l’ONU publié ce mardi informe qu’en 2019, près de 135 millions de personnes étaient au bord de l’insécurité alimentaire à travers le monde dans plus de 55 pays. Ces chiffres concernent essentiellement des États en difficulté, notamment en Afrique. En 2020, en particulier à cause du Coronavirus, la proportion pourrait doubler selon le Programme alimentaire mondiale. Rappelons également que d’après l’UNICEF, ce sont 820 millions de personnes qui souffrent déjà de la famine dans le monde.

« Une catastrophe aux proportions bibliques »

Sur le plan alimentaire, la crise du coronavirus pourrait donc avoir des conséquences dramatiques partout sur la planète. Il s’agirait même d’une « catastrophe aux proportions bibliques », d’après les responsables de la PAM. Selon David Beasley, directeur exécutif de cette agence des Nations unies, « la fermeture des marchés et la récession économique devraient entraîner une perte de revenus importante pour les travailleurs pauvres ».

En temps de crise, moins de solidarité internationale

David Beasley pointe également du doigt la solidarité entre États qui pourrait naturellement baisser : « les envois de fonds à l’étranger vont également diminuer fortement, ce qui va nuire à des pays comme Haïti, le Népal et la Somalie, pour ne citer qu’eux ». Également en cause la perte des revenus touristiques qui peuvent représenter des recettes importantes pour de nombreux pays défavorisés.

Le covid-19 en plus de la guerre, des criquets et de la sécheresse…

La principale raison des famines restait jusqu’à présent les conflits armés, en particulier en Afrique. Mais le continent est également frappé par d’autres fléaux comme les invasions de milliards de criquets. Ces essaims impressionnant sont en effet capables de dévorer près de 400.000 tonnes de nourriture par jour. Le réchauffement climatique, à l’origine de nombreuses sécheresses, est également l’une des causes majeures de la faim dans le monde ; et les choses ne devraient pas évoluer positivement dans les prochaines années. Pour couronner le tout, la récession économique due au coronavirus va mécaniquement amplifier ce phénomène pour les années à venir.

Chaque jour, 25.000 personnes meurent de la faim, dont 10.000 enfants

La famine dans le monde fait ainsi 25.000 morts par jour, dont plus de 10.000 enfants, dans une indifférence presque généralisée. Symbole de l’inégalité planétaire, ce sont à l’inverse 1.3 milliards de personnes qui souffrent d’obésité. De plus, 41.2 tonnes de nourriture finissent à la poubelle chaque seconde. La Terre serait par ailleurs capable de fournir deux fois l’alimentation nécessaire à la population mondiale.

Pour certains entre manger et se soigner, il faudra choisir…

Malgré tout, même si les pays occidentaux sont évidemment mieux lotis que ceux du tiers-monde, les inégalités se creusent aussi dans la population des pays riches. Aux Etats-Unis, par exemple, la situation pourrait devenir dramatique pour des millions d’américains. D’autant plus que la maladie touche beaucoup plus les pauvres. Dans un pays où la couverture santé est incertaine, un choix entre manger et se soigner pourrait même s’imposer.

LIRE AUSSI > Le préfet du 93 craint des émeutes de la faim

La France, pas épargnée par la faim

En 2018, le secours populaire indiquait qu’un Français sur cinq ne mangeait pas à sa faim. Avec neuf millions de pauvres, l’hexagone peut craindre le pire de la crise du Coronavirus. Les quartiers les plus défavorisés, comme en Seine-Saint-Denis sont d’ailleurs les plus à risque concernant la malnutrition. Mais pour s’en sortir, la population devra sans doute plus compter sur la solidarité que sur le gouvernement…

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
lacot
3 mois il y a

les criquets c’est bon a la consommation ,ce n’est pas de la viande trafiquait ?

lacot
3 mois il y a

les criquets sont bon a la consommation ,ils ne sont pas trafiqué

Anthony Lo
3 mois il y a

LIRE AUSSI > Le préfet du 93 craint des émeutes de la faim

Oui oui la France est devenue le tiers-monde, on avait compris en voyant la gestion de la crise sanitaire…