Le préfet du 93 craint des « émeutes de la faim »


Après la crise sanitaire, la crise alimentaire ?

Auteur :

La situation est alarmante dans le département. Le 18 avril dernier, Georges-François Leclerc, le préfet de Seine-Saint-Denis a confié à son homologue d’Île-de-France que des milliers de personnes « vont avoir du mal à se nourrir » durant la crise sanitaire.

« entre 15.000 et 20.000 personnes […] vont avoir du mal à se nourrir »

C’est Le Canard enchaîné qui nous révèle la détresse du préfet de Seine-Saint-Denis. Dans un mail adressé à Michel Cadot, préfet de la région Île-de-France, le haut fonctionnaire du 93 se livre sur la situation plus que préoccupante qu’engendre la crise du coronavirus : « Mon principal risque dans les quinze jours qui viennent est, si l’on excepte le risque sanitaire, le risque alimentaire… ». Il confie également craindre que la situation provoque des « émeutes de la faim ».

Selon Georges-François Leclerc, la situation pourrait également s’étendre au département voisin, le Val d’Oise. « Nous comptons entre 15.000 et 20.000 personnes qui, entre les bidonvilles, les hébergements d’urgence et les foyers de travailleurs migrants, vont avoir du mal à se nourrir ». Selon lui, « l’économie souterraine, de rapine » aurait provoqué une baisse alarmante des revenus des personnes les plus précaires, et serait la cause de ces maux.

Des solutions qui ont leurs limites

Plusieurs élus locaux mettent en place des solutions pour faire face à cette situation critique. La préfète déléguée pour l’égalité des chances, Anne-Claire Mialot, a lancé un appel aux grandes entreprises pour obtenir « des couches et du riz ». Le haut fonctionnaire de Seine-Saint-Denis déplore la limite de cet appel dans son courrier « ce qui était jouable sur un mois de confinement ne le sera pas sur deux ».

Les bons alimentaires de sept euros alloués par l’État, destinés aux personnes hébergés dans les hôtels, vivant dans des bidonvilles ou aidés lors de maraudes servent « de plus en plus pour les foyers et les résidences sociales » déclare-t-il. Seulement, un problème de taille se pose. Entre 15.000 et 20.000 personnes ont actuellement besoin de ces tickets pour se nourrir, mais il n’y en aurait que 9.500 à distribuer. Un élu confie au journal satirique que, devant les soupes populaires, « les files d’attente ne diminuent pas, et ce ne sont pas des habitués, ce sont des salariés ».

Des aides disponibles… à la mi-mai

L’appel au secours du préfet semble avoir été entendu. La CAF a effectivement annoncé le versement d’une aide d’un montant de 150 euros par foyer, aux bénéficiaires de diverses prestations comme le RSA ou l’ASS, ainsi qu’un supplément de 100 euros par enfant à charge. Petit bémol, ces sommes ne seront distribuées qu’à partir du 15 mai. En attendant, le nombre de tickets alimentaires serait doublé pour les territoires les plus touchés, soit en Île-de-France et dans les outre-mer. L’objectif étant de « venir en aide à plus de 90.000 personnes dans les prochains jours » a annoncé le ministère de la Ville et du Logement, lundi 20 avril.

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
5 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Débris
1 année il y a

Mais qui les a fait venir pour les abandonner ensuite ?

Vince-UPR28
1 année il y a
Reply to  Débris

Ils se servent d’eux pour horizontaliser les conflits sociaux, augmenter la division et bien sur favoriser un remplacement de population.
Soros et consorts

Sylvestre Pin
1 année il y a

Ce sera un des aspects positifs du virus, c’est de dégager de notre territoire des gens en situation illégale qui devront retourner dans leur pays

Alleck
1 année il y a

Que font les grandes associations qui n’arrête pas de ponctionné le peuple d’appel aux dons?ils seraient temps qu’elles mettent à profit tout les centaines de millions d’euros collectés aux lieux de payé des voyages et des salaires à ceux qui dirigent ces multinationales de la pauvretée et qui se gavent sur elle

Hatchi
1 année il y a
Reply to  Alleck

Tous les ans on nous demande de participer aux dons pour l’aide alimentaire en France .

Il existe aussi des aides Europeennes, financée par les Europeens dont nous faisons parties.

Comment sont financé les bons alimentaires? Avec nos impôts braves gens !

Et après ces immugres attaquent la police et nous chantent nique la Frace pays de merde.

Ben pour ma part que ces gens la se débrouillent puisqu’ils ont absolument voulu venir en France . Il en arrive tous les jours et on les accueille .

©2021 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account