VIDÉO – Une vidéo amateur diffusée par l’émission de TMC Quotidien et le rapport d’un policier révélé par Le Parisien relancent l’hypothèse d’un tir de LBD, juste avant la blessure à l’œil du «gilet jaune» Jérôme Rodrigues samedi place de la Bastille, à Paris.

Le «gilet jaune» Jérôme Rodrigues a-t-il été blessé à l’œil par un tir de LBD ou par une grenade de désencerclement le week-end dernier, place de la Bastille à Paris? Cinq jours après son hospitalisation, cette question n’a toujours pas trouvé de réponse claire. Toutefois, même si beaucoup de zones d’ombre demeurent, il semble désormais établi qu’un tir de LBD a bel et bien eu lieu, sans qu’on sache si la balle a physiquement atteint cet homme de 39 ans, apprécié des «gilets jaunes».

Depuis samedi dernier, deux versions s’opposent: celle du «gilet jaune» qui assure, sans relâche, que sa blessure est due à un tir de LBD, juste après avoir été la cible d’une grenade de désencerclement, et celle du gouvernement, qui refuse de valider le scénario avancé par le manifestant touché. «Je n’ai aucun élément qui me permet de dire qu’il y a eu un usage d’un LBD qui aurait touché M. Rodrigues», a ainsi affirmé dimanche le secrétaire d’État à l’Intérieur, Laurent Nuñez, tout confirmant l’utilisation d’une grenade de désencerclement au même moment, s’appuyant sur le rapport d’un policier ayant lancé ce projectile.

Un policier reconnaît avoir tiré avec un LBD

Saisie, l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), la «police des polices», a entendu Jérôme Rodrigues dimanche et reçu au dossier de nouveaux éléments parus dans la presse ces derniers jours: une vidéo amateur et le rapport d’un policier. Selon Le Parisien qui a révélé l’information mercredi soir, un gardien de la paix en poste dans une compagnie de sécurisation et d’intervention (CSI) a finalement reconnu, dans un rapport adressé mardi à sa hiérarchie, avoir tiré avec son LBD sur un manifestant, qui jetait des projectiles aux forces de l’ordre, et pas sur Jérôme Rodrigues. Le fonctionnaire précise d’ailleurs, toujours selon Le Parisien, qu’il l’a touché au ventre. Pour l’heure, on ignore si ce manifestant a été entendu par l’IGPN.

Une vidéo, filmée par un «gilet jaune» retransmise en direct sur Facebook samedi et montrant le moment où Jérôme Rodrigues a été blessé, permet de constater qu’il y a, en effet, eu une deuxième victime (voir ci-contre). Sur un premier plan, sur la droite, on voit un homme s’affaisser, entouré de plusieurs gilets jaunes qui lui viennent en aide tandis qu’un deuxième attroupement se forme autour de Jérôme Rodrigues, à gauche sur l’écran. Ce deuxième blessé, dont on ignore l’identité, est rapidement évacué par des street medics. A-t-il été touché par une grenade de désenclerment? Un tir de LBD? Est-ce cet homme sur lequel le gardien de la paix a tiré? Les images ne permettent pas de l’affirmer.

Comme l’impose la procédure, le tir du policier avait été préalablement signalé parmi les 18 utilisations de LBD recensées place de la Bastille mais l’horaire renseigné n’était pas le bon. «Nous avons eu connaissance de ce rapport aujourd’hui (mercredi). Il a été immédiatement transmis à l’IGPN. Aucun élément contenu dans cette note ne permet d’affirmer ou d’infirmer l’une ou l’autre des thèses», a affirmé auprès de l’AFP le ministère de l’Intérieur. «C’est à l’IGPN, qui mène l’enquête sous l’autorité du parquet de Paris, qu’il appartient d’établir les faits. Le ministère de l’Intérieur communiquera à l’IGPN l’ensemble des documents dont il aura connaissance», a poursuivi Beauvau.

Une vidéo sous un autre angle

Outre ce rapport, la vidéo amateur que nous avons retrouvée sur Facebook et qui a été diffusée par l’émission Quotidien mardi soir va également dans le sens d’un tir de LBD. Bien que de qualité moyenne, ces images prises de côté par rapport au film de Jérôme Rodrigues montrent qu’un projectile a bien été tiré par un des policiers présents sur la place de la Bastille. On voit un policier épauler ce qui ressemble à un LBD dont le canon laisse alors échapper une petite fumée.

Pour compléter sa démonstration, l’émission de Yann Barthès a également diffusé une autre vidéo, de meilleure qualité et filmée au même moment, sur laquelle on entend deux bruits: l’explosion sourde d’une grenade puis le tir sec typique d’un LBD.

Source lefigaro.fr – lire la suite de l’article

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales | Plan du site

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account