Joyeuse Saint-Valentin !

Auteur :

L’ancien porte-parole du gouvernement, candidat alors à la Mairie de Paris, a décidé de retirer sa candidature après la diffusion d’une vidéo à caractère sexuel sur les réseaux sociaux, dans le but de protéger ses proches et sa famille, mais aussi le parti LREM et le projet présidentiel. 

Benjamin Griveaux, le candidat de La République en Marche (LREM) pour la Mairie de Paris, a annoncé ce matin, retirer sa candidature dans le but de protéger ses proches après la diffusion d’une vidéo à caractère sexuel. « Un site internet et des réseaux sociaux ont relayé des attaques ignobles mettant en cause ma vie privée. Ma famille ne mérite pas cela. Personne, au fond, ne devrait jamais subir une telle violence », a-t-il dit dans une déclaration enregistrée en début de matinée au siège de l’AFP. Il entend protéger le parti et le projet présidentiel, mais sa famille avant tout.

Avant de poursuivre : « Cette décision me coûte, mais mes priorités sont très claires, c’est débord ma famille vous l’aurez compris. Le projet pour Paris que nous avons construit, pour lequel nous nous sommes battus, ce projet aujourd’hui vivra mieux sans moi. Merci aux équipes de la campagne qui ne comptent pas leurs heures, merci aux colistières et aux colistiers pour leur engagement, merci à tous ceux qui participent à cette formidable aventure. Les parisiens méritent une meilleure campagne. »

Cofondateur de la République en Marche

Après avoir été élu local en Saône-et-Loire, Benjamin Griveaux a été membre du cabinet de Marisol Touraine sous la présidence Hollande. « Las de piétiner en politique » selon Libération, il décide de rejoindre le secteur privé, où il se voit faire carrière « pendant une dizaine d’années », et occupe le poste de directeur de la communication et des affaires publiques d’Unibail-Rodamco de 2014 à octobre 2016. Sa mission consiste, selon le journaliste Vincent Jauvert, pour un revenu de 17.000  mensuels, à « contrôler que personne au Ministère des Finances ou au Parlement ne propose d’abolir » une niche fiscale favorable à l’entreprise. Il devient ensuite proche d’Emmanuel Macron à partir d’octobre 2015, et fait partie de ceux qui travaillent à la création d’En marche.

Plus tard, suite à l’élection d’Emmanuel Macron, il deviendra porte-parole du gouvernement. Le 5 janvier 2019, lors de l’acte VIII du mouvement des Gilets jaunes, le portail de l’entrée de l’hôtel de Rothelin-Charolais (siège du porte-parole du gouvernement) est détruit par des manifestants à l’aide d’un chariot élévateur, ce qui conduit à son évacuation. Selon Le Monde, « c’est la première fois qu’un ministre de la Ve République est contraint de s’enfuir de son bureau en courant ».

Municipales difficiles pour LREM, Marlène Schiappa en sauveuse ?

Alors que LREM se voyait déjà rafler la Mairie de Paris, le camp présidentiel devait déjà faire face à la candidature dissidente du mathématicien Cédric Villani, ancien du parti. Benjamin Griveaux avait donc axé sa campagne « à droite », mais Rachida Dati (ancienne Ministre de Sarkozy et candidate Les Républicains) remonte dans les sondages depuis quelques semaines. Alors, qui pour reprendre la tête de la liste LREM ? BFM TV citait le nom de Marlène Schiappa dès 9h15 ce matin. Le suspense reste entier, et insoutenable…

En tout état de cause, la twittosphère se régale déjà de l’affaire Griveaux :

Le Média pour Tous

 

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
11 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Magali Delevingne
5 mois il y a

la bonne nouvelle du jour!

Vladamour
5 mois il y a

Mdrr ! c’est la débandade ..