« Stalincrack » : Lallement condamne Hidalgo pour sa mauvaise gestion d’une situation « prévisible »


Et en amont, le trafic de drogue

Auteur :

Les toxicomanes anciennement réunis dans les jardins d’Eole rodent dans les rues alentours, au grand dam des riverains. Le préfet de police condamne la gestion du problème par la mairie de Paris.

Une situation « prévisible »

Expulsés des jardins d’Eole le 30 juin dernier, les toxicomanes se retrouvent à errer dans les quartiers de Stalingrad. Face aux nombreuses plaintes portées par les riverains, Hidalgo a pris la décision de fermer le « squat » sans penser aux conséquences. C’est bien ce que condamne le préfet de police Didier Lallement. Ce dimanche 11 juillet, ce dernier a dénoncé dans un courrier destiné à Nicolas Nordman, adjoint à la Prévention et à la Sécurité à la mairie de Paris, une situation « prévisible ».

« Comme je l’avais moi-même signalé à la mairie de Paris, cette extrême difficulté était prévisible à la suite de votre décision de fermer unilatéralement l’accès du jardin d’Eole aux consommateurs de crack » relaie Le Parisien.

Lallement ne souhaite pas payer les pots cassés

Ce message porté à l’adjoint de la mairie, est finalement une réponse à la demande formulée par ce dernier au préfet. En effet ce 10 juillet, M. Nordman appelait M. Lallement à débloquer en urgence des « effectifs mobiles et dynamiques de police nationale afin de pouvoir contrôler et évincer les personnes qui stagnent » notamment dans les rues d’Aubervilliers et Riquet, où errent actuellement les consommateurs. Suite à la requête de l’adjoint, le préfet a souligné qu’aucun effectif supplémentaire ne serait débloqué. Toutefois il veillera à ce que la situation se ne dégrade pas.

Par ailleurs, Lallement avait déjà discuté en amont du problème que pouvait engendrer la fermeture des jardins d’Eole. Selon lui, et ce qui découle du bon sens, sans lieu d’accueil alternatif la « situation [deviendrait] plus pénalisante pour les riverains ».

LIRE AUSSI : PARIS : AVEC #SACCAGEPARIS LES PARISIENS DÉNONCENT UNE VILLE « ENCRASSÉE »

De nouvelles salles de shoot ?

Face à cette situation, la mairie de Paris compte bien ouvrir « un premier lieu de prise en charge » des toxicomanes dès cet été. Ces lieux devraient mêler hébergement, espace de consommation et soins. Deux centres d’accueil sont actuellement ouverts en France, dont un à Paris. Depuis leur ouverture, 1.200 consommateurs ont pu être accompagnés. Ainsi 100.000 prises de drogues ont pu être évités dans la rue ou jardins avoisinants. De plus, aucune augmentation du trafic n’a été relevé aux alentours de ces salles.

Et si, au lieu de (mal) gérer les conséquences, le problème était traité à la racine, à savoir donner davantage de moyens à la police pour pénétrer dans les banlieues et démanteler les réseaux de trafic de drogue ?

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Pain
21 jours il y a

La gestion des drogués est la même que pour les sdf la police les repoussent loin des quartiers riche au lieu de s’attaquer aux réseaux qui approvisionnent les dealers sa coûterait trop cher et pour les sdf du mobilier urbain décoratif anti-sdf sa coute moins cher que des centres de réinsertion ou des centres de traitement et avec les économies quelque oeuvres d’art , des toilettes écolo et des voies à vélo pour que les riches aient l’impression d’être vert et à l’avant garde du progrès et du goût Enfin bref tout sa sur fond de violence de pauvreté ,… Lire la suite »

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account