Selon Elisabeth Borne, ministre du travail, l’assistanat serait la cause de la précarité


Mais pas l’ultra-libéralisme, l'Union Européenne et la Macronie…

Auteur :

Elisabeth Borne a assuré que les allocations chômage étaient trop élevées pour permettre de redresser la situation sur le marché de l’emploi.

Muriel Pénicaud, Ministre du Travail dans le gouvernement d’Edouard Philippe, accusait déjà les demandeurs d’emploi de préférer les allocations chômage (et la précarité) à la sécurité de l’emploi.

L’assurance chômage serait trop généreuse…

Ce lundi sur France Inter, Elisabeth Borne a tenté de jouer la carte de « l’assistanat » pour tenter de justifier la réforme de l’assurance chômage. La ministre du Travail assure que par leur trop grande « générosité » ces allocations encourageraient à la précarité. La macroniste sous-entend également que l’assurance chômage servirait à combattre le chômage de masse, alors qu’elle se destine à sauver ses bénéficiaires de la pauvreté. « Quand on voit qu’on a un des systèmes les plus généreux au monde et qui le restera après la réforme, et que pourtant, on n’a pas réussi à venir à bout du chômage de masse et qu’au contraire on a accompagné le développement de la précarité dans l’emploi avec une augmentation de 250% des CDD de moins d’un an en dix ans, je pense que ça montre qu’il est utile de réformer le système ».

Le chômeur profiteur: un mythe

Jolie pirouette mais pourtant l’idée selon laquelle les chômeurs gagneraient plus en allocations qu’en salaire relève du fantasme. Selon un rapport datant mars 2019 de l’Unedic, l’organisme chargé de la gestion de l’assurance chômage, seulement 4% des bénéficiaires du chômage vivraient dans ces conditions. Évidemment, les personnes dans cette « confortable » situation sont sans surprise les plus précaires, touchant une indemnisation de 290€ mensuelle … le rêve !

LIRE AUSSI > SECOURS POPULAIRE : LE NOMBRES DE BÉNÉFICIAIRES A EXPLOSÉ DEPUIS MARS

La Macronie branchée sur les GOPÉ de l’Union Européenne

La ministre du Travail paraît à court d’arguments pour justifier cette réforme. Normal lorsque l’on sait que cette mesure très impopulaire et anti-sociale est simplement l’application des désidératas de l’Union Européenne via les GOPÉ, que les États membres de l’Union Européenne sont sommés de suivre sous peine d’amende ! Le dumping social et la délocalisation massive sont la conséquence de la politique de l’UE, qui sont elles-mêmes la cause principale de cette hausse inquiétante de la précarité. Mais cela, la “ministre” du travail ne le dira jamais.

Une question se pose tout de même : si l’on supprimait l’Union Européenne plutôt que l’assurance chômage, n’obtiendrons-nous pas une baisse de la précarité ? On vous laisse y réfléchir !

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Benavent
13 jours il y a

Je pense quelle souhaite se REMPLIR les poches à son tour en tuant ainsi les PAUVRES. C’est ma devise point. MACRONISTES À fond.

anne gaggioli
12 jours il y a

C’est inoui …Il n’y a pas de mot pour definir es gens sans outrepasser les limites de la civilité requise …….Donc je ferme ma gueule et je garde mon envie de vomir !

©2021 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account