Emmanuel macron a annoncé jeudi lors de la présentation de son “plan pauvreté” la création en 2020 d’un “revenu universel d’activité”, fusionnant plusieurs prestations sociales dont le RSA.

Un plan à 8 milliards d’euros mais surtout une mesure révolutionnaire, au moins dans les termes. Emmanuel Macron a présenté jeudi matin son “plan pauvreté” avec un projet phare : un “revenu universel d’activité” qui verrait le jour en 2020. Dans un long discours prononcé au Musée de l’Homme à paris, le chef de l’Etat a proposé cette nouveauté pour mettre fin au “maquis” des prestations sociales et la “sophistication administrative qui tourne au cauchemar”. Il s’agirait donc d’une fusion des différentes prestations sociales.

“Le socle minimal sur lequel nous travaillons inclut le RSA (revenu de solidarité active), l’APL (aide personnalisée au logement) et la prime d’activité”, a précisé la ministre de la Santé et des affaires sociales Agnès Buzyn, à l’issue du discours.

“RSA, APL… Les acronymes enferment les gens dans des cases”, a-t-il expliqué, indiquant donc que ces aides seraient fusionnées. Celui que l’on pourra tout de même facilement appeler “RUA” reprendrait notamment le Revenu de solidarité active (RSA), lui-même déjà une fusion de différentes aides, dont le revenu minimum d’insertion (RMI) et l’allocation parent isolé (API).

Une aide “universelle”… mais avec des obligations

Autre détail très important, il a précisé que “l’Etat serait entièrement responsable” de cette nouvelle aide. Actuellement, ce sont les départements, du fait de leurs missions d’insertion, qui gèrent le RSA et les Caisses d’allocations familiales qui le versent.

Autre axe fort de la mesure, le plus important : le bénéficiaire du revenu universel d’activité devra respecter un “contrat d’engagement réciproque”, “l’obligation d’inscription dans un parcours d’insertion avec l’impossibilité de refuser deux offres raisonnables d’emploi”. Ni le RMI, ni le RSA n’ont été ainsi conditionnés à la recherche d’emploi.

Le gouvernement devra expliquer ce qu’il entend par “universel” dans sa nouvelle mesure. Emmanuel Macron a notamment rappelé que près de 30% de ceux qui pourraient prétendre au RSA ne le font pas. Il a aussi critiqué “l’empilement des aides” qui “finit par générer des erreurs, de la confusion”, et alimente “ce discours insupportable sur l’assistanat”.

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

18
Poster un Commentaire

avatar
12 Fils de commentaires
6 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
14 Auteurs du commentaire
nous peupleFaureericTiti03Mona Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Reymond christian
Invité

Si c’est comme pour la taxe d’habitation on est pas près d’en voir le jour.Mais c’est de l’esbroufe pour les européennes comme la diminution des impôts ou l’amélioration des retraites.Des purs mensonges de com qui ne verront jamais le jour s’il gagne aux élections !!!

marc
Invité
marc

oublié pas le revenu universel qu’il veul implanter est rien de plus que se que les plus pauvre reçoive. mes il le donnera a tout même les milliardaire.

Biscely
Invité
Biscely

Si ont touché tous le même salaire,rsa et prime d’activite, ces à dire smicard, autant arrêter de bosser

Pepe
Invité

C est clair pourquoi travaille moi j’ ai le simc et mon ex-femme elle touche plus que moi sans rien faire cool non

romain
Invité
romain

d’après ce qu’il est écrit si la personne qui la veux est obligée de travaillé, ce qui ne voudrons pas travaillé n’aurons plus rien c’est plus ça le problème, si tu n’accepte pas de suivre une voie en insertion ou refuse deux offre c’est impossible a avoir , enfin si j’ai bien compris

eric
Invité
eric

et le pire de tout que personne ne semble voir venir c’est que les gens malades et handicapés vont se retrouver au milieu de ce revenu universel, une vraie abhération de demander à des gens qui souffrent jour et nuit d’aller accepter un emploi et je sais de quoi je parle

Goubert
Invité
Goubert

Ces quoi ce pays, le smicard toucherait le même salaire que le gros faineant qui touche le rsa depuis des année . Au 1 avril augmentation de 0,3% pour les retraitées, 800 euro de retraite, égal 2euro40 pour les vieux et 10euro pour les feneant de rsa, bravo la france

tony
Invité
tony

Je t’invite à t’informer sur le montant du budget global des retraites, et le montant du budget du RSA annuel, tu comprendras surement le soucis dont les bénéficiaires aux RSA, privés d’emploi, que tu traite de fainéant, n’y sont pour rien. Personnellement, moi j’aurai honte si j’étais à la retraite et que je touchais une petite pension, faute de cotisation suffisantes, de me plaindre de toucher pas assez, car fallait se casser un peu plus le cul au travail et cotiser plus car pour toucher que 800e de retraite voir moins, ca veut dire qu’on a une carrière professionnelle plus… Lire la suite »

Titi03
Invité
Titi03

Désolé de vous dire que 800€ c plus que je ne pensais pour un retraité parce qu’en réalité ce n’est pas ça. Je connais une dame qui a trimer, c’est le mot, toute sa vie a tenir un bar hotel seule pour gagner quoi a la fin 600€ par mois. Donc les douteux ce n’est pas le peuple c le gouvernement, arretons de critique ceux qui touchent aux rsa ou les pensions de retraite. Visons le vrai coupable l’état.

Masson
Invité

Vous pourriez marquer que l article date de septembre 2018

Toty
Invité

Honteux

yves FERDYNUS
Invité
yves FERDYNUS

tres bonne initiative.

Laura
Invité
Laura

Smicard pourquoi continue à travailler, 10 euro d’augmentation pour les rsa, pratiquement pas de loyer à payer, ristourne sur le gaz, l’électricité et le téléphone, pas de taxe d’habitation à payer, prime de noël, pas de mutuelle à payer, médecin gratuit, assistante social qui paye régulièrement leur restant de loyer ou d’edf, plus toutes ce que ont leur donne et que j’oublie. Faîte vos calcul mesdames et messieurs les smicard, penser vous vraiment que ça vaut le coup de travailler ?

tony
Invité
tony

Puisque toucher le rsa c’est être fainéant, et que c’est de l’argent qu’on donne sans rien faire, pourquoi n’allez vous pas réclamer immédiatement le RSA afin de profiter de la liste de tous les avantages cités au lieu de continuer à déverser vos conneries d’ignarde sur internet ?

Laura
Invité
Laura

J’oublier, Pensez aussi à passé à la station essence pour aller bosser, nos feneant de rsa en contrepartie ont aussi le transport en bus pratiquement gratuit et pas de redevance télé, je savais que j’en oublier et j’en oublie encore.

Mona
Invité
Mona

Il me semble que Goubert et d’autres qui traitent les gens au R S A de faineant sont vraiment des abrutis qui de eux a une paire de… Pour venir vivre ma vie pendant un mois malgre Les aides pour faignant et apres ce mois c’est certain que vous pleurer chaudes larmes si vous ne le faites pas fermer vos clapets surce que vous ne sais au bon entendeur

Faure
Invité
Faure

J’applaudis ce gouvernement qui comme les autres, continue à diviser le peuple en lui désignant un bouc émissaire. Dans les années 60/70, c’était le portugais, l’espagnol et l’italien qui venaient voler le pain des français. Années 80 et 90, ce fût l’arabe et l’africain qui venaient piller le pays. Puis des lois scélérates interdisent de nommer l’origine des personnes. Alors ce fût le tour des gitans, que personne ne défends, hormis Sarkozy quand il était avocat et engrangeait des milliers d’euros en espèces pour les défendre. La bien sûr, il les aimait…. puis ce fût au tour des roms… et… Lire la suite »

nous peuple
Invité
nous peuple

NOUS PEUPLE : GILETS JAUNES DE FRANCE et AUTRES … ! Quelques Extraits (Sommaires) du Rapport Confidentiel 2016 . Actions économico-juridiques (réf : F58P12V) 1) Constats, 2) Obstacles, 3) Revendications – Solutions: 3) Quelques REVENDICATIONS – SOLUTIONS : 1) Rien ne sera possible, aucune vraie amélioration, sans le retour de la Souveraineté Monétaire, donc : abrogation de l’article 123 du Traité de Lisbonne pour un retour au financement autonome et gratuit des Etats, sans dette et sans intérêt à payer à des rentiers nationaux et internationaux. Nous avons déjà voté NON au Référendum (supérieur) de 2005. Ce système extrémiste, violent, de dette fictive perpétuelle contre les… Lire la suite »

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account