Avec Macron, la recherche française sombre un peu plus dans l’agonie


Et pourtant, on en aurait bien besoin...


En grande difficulté depuis une quinzaine d’années, la recherche française ne cesse de reculer. Si bien qu’elle pourrait bientôt sortir du top 10 mondial. Face à ce constat, la Macronie ne fait qu’empirer les choses.

Historiquement, la France a toujours été une référence scientifique. Le pays de Pasteur connait pourtant aujourd’hui de grandes difficultés et ne cesse de dégringoler au niveau mondial. L’échec de l’hexagone à mettre au point un vaccin contre le covid-19 en a d’ailleurs été le parfait symbole. Dans ce contexte, la Macronie a mis en place une loi censée enrayer le phénomène mais qui ne fait au contraire que l’aggraver.

La France en plein effondrement

Avec la multiplication des publications scientifiques dans le monde, la France régresse d’année en année. Elle est ainsi devenue le dixième pays au monde à publier le plus. Et pourtant en 2012 elle occupait encore la sixième place. Elle s’est ainsi fait dépasser par l’Inde, l’Italie, la Corée du Sud et le Canada. Elle pourrait même bientôt sortir du top 10 et être devancée par l’Australie et l’Espagne.

Des financements insuffisants

En cruel manque d’ambition, la France se contente de financements moyens tandis que les pays en tête de ce classement n’hésitent pas à mettre énormément d’argent sur la table. Pour remédier à la situation, la loi programmation recherche, mise en place par Macron promet d’augmenter le budget de 5 milliards pour 2030. Seulement, cette augmentation semble être un leurre puisque l’inflation devrait réduire ce chiffre à un milliard d’euros constants. Or, selon le syndicat SNCS-FSU, c’est aujourd’hui même qu’il faudrait injecter cet argent.

LIRE AUSSI > COVID-19 : UN VACCIN FRANÇAIS EXISTE… MAIS IL EST POUR LES BRITANNIQUES !

Des salaires trop bas, des équipements insuffisants

Dans ce contexte, les salaires des chercheurs français restent beaucoup trop bas. En moyenne, ceux-ci atteignent à peine 63% de ceux des pays de l’OCDE. La question des équipements est, elle aussi, très épineuse. Les chercheurs doivent, en effet, faire avec du matériel ancien ou insuffisant. Et si l’État daignait enfin investir à hauteur des espérances, les questions du coût de fonctionnement et de la nécessité de former plus de personnel se poseraient également.

Des chercheurs précarisés

La France se démarquait jusqu’à aujourd’hui par sa facilité à titulariser ses chercheurs en tant que fonctionnaire, ce qui permettait de mener des recherches sur le long terme. Mais cette habitue se perd de plus en plus, et la nouvelle loi instaurée par le gouvernement va aggraver cette tendance. On préfère en effet aujourd’hui les contrats courts, qui précarisent et démoralisent les scientifiques. En moins de dix ans, ces pratiques ont fini par décourager bon nombre de jeunes ; il y avait ainsi 8% de moins de doctorants inscrits en 2018 par rapport à 2013.

Fini la collaboration, place à l’individualisme

Une autre particularité française est elle aussi en train de disparaitre au profit d’un modèle anglo-saxon. En effet, les chercheurs travaillant sur différents projets collaboraient régulièrement en partageant leurs idées et leurs équipements. Sous l’impulsion de l’Union Européenne, un fonctionnement beaucoup plus individualiste semble se mettre en place, où chacun tire la couverture et se bat pour un budget de plus en plus restreint…

Une situation que la Macronie n’a pourtant pas l’air de prendre tellement au sérieux tant sa loi n’est pas à la hauteur des attentes. Et pourtant, comme nous l’a prouvé la crise actuelle, une recherche scientifique de haute qualité apparait plus que nécessaire.

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Avlula
18 jours il y a

Petite suggestion, lorsque des chiffres sont donnés, ce serait bien de les sourcer, plutôt que d’imiter les grands médias qui assènent leur vérité comme s’ils en étaient la source. La crise actuelle a au contraire donné tout pouvoir au scientisme sur la vie des gens, les gouvernements se pliant à leurs expérimentations diverses en se fixant des objectifs de jeux vidéos à base de courbes à faire bouger en croyant avoir un contrôle (courbes non choisies démocratiquement). Ce qu’il nous manque de haute qualité, ce sont des penseurs, des cerveaux, humains, transversaux, l’inverse d’experts et de spécialistes tels que les… Lire la suite »

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account