Les raisons inavouées du gouvernement pour ne pas augmenter les capacités de lits en réanimation


On cherche à noyer le poisson...


Le refus du gouvernement d’augmenter la capacité des lits en réanimation relève avant tout d’un cruel manque de moyens humains et de son incapacité à recruter efficacement.

Lors de son intervention ce vendredi, le gouvernement donnait la parole au professeur Etienne Gayat afin d’évoquer notamment le cas des lits de réanimation. « Le message, ce n’est pas d’augmenter le nombre de lits de réanimation, c’est de tout faire pour éviter l’admission réanimation » avançait-il devant les caméras. Cette recommandation, scrupuleusement suivie par l’État, cache néanmoins d’autres réalités.

Le gouvernement pourrait doubler sa capacité

S’il le voulait le gouvernement pourrait aisément doubler la capacité des lits de réanimation dans les hôpitaux français, atteignant ainsi les 12.000 places. Seulement, la France n’a pourtant, dans les faits, augmenté ses capacités que d’à peine 700 lits, passant, de 5100 à 5800. Sachant l’imminence d’une nouvelle vague, on peut se demander pourquoi, l’État n’a pas agi de manière plus importante sur le sujet.

Pas assez de moyens humains

Si le nombre de lits n’a pas augmenté significativement, c’est en réalité parce que les hôpitaux français ne disposent pas des effectifs pour les faire tourner. En réanimation, il faut en effet un infirmier pour 2,5 patients et un aide-soignant pour 4 patients. Les effectifs avaient d’ailleurs été largement augmenté lors de la première vague, mais encore insuffisamment.

Un danger pour les autres services

Si le gouvernement fait tout pour ne pas augmenter ce nombre de lits, c’est aussi parce que pour compenser le manque d’effectif, il devra aller ponctionner du personnel dans les autres services de soin. Or, cette pratique pourrait mettre en danger les autres patients « non covid ». Mais alors, pourquoi ne tout simplement pas embaucher plus de personnel ?

LIRE AUSSI > HÔPITAUX : DES « CONTRAINTES DE PERSONNEL » ONT CONDUIT À LA FERMETURE DE 3.408 LITS EN 2019

Manque de qualification

Pour répondre à cette question, il faut sans doute s’attarder sur le manque d’anticipation de nos dirigeants, mais aussi sur le peu de valorisation de ces métiers. Car ces professions recrutent actuellement à tour de bras ; le poste d’infirmier sort même dans le top 10 des plus recherchés. Pourtant, ces places peinent à trouver preneurs. D’abord parce que le métier de soignant en réanimation ne s’improvise pas ; pour un débutant au moins six mois sont nécessaires pour s’adapter à tel environnement. Peut-être n’en serions nous pas là si le gouvernement n’avait eu de cesse de réduire les effectifs et les budgets depuis des décennies…

… et d’envie

La question du budget est d’ailleurs elle aussi primordiale. On se souvient des images terribles de soignants exténués, débordés par les événements et au bord de la dépression. Or si, la profession n’attire plus, c’est aussi parce qu’elle est très mal valorisée en France. On a ainsi appris que les soignants français étaient parmi les moins bien payés d’Europe. À cet état de fait, il faut également ajouter le manque cruel de moyens matériels, des conditions de travail toujours plus déplorables, et une durée de travail qui crève le plafond… Comment alors s’étonner que la profession ne fasse plus rêver personne ?

Les leçons du passé ne semblent définitivement pas encore tirées en Macronie…

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
9 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
théron simone-laure
1 année il y a

Il faut tout faire pour éviter d’aller en réanimation.
Lorsqu’on est jeune on peut penser autrement.

3cp111
1 année il y a

Les Français ont voté depuis 20 ans pour le saccage du service public et sa privatisation. Des conditions de travail inhumaines et sans aucun intérêt dans des conditions d’esclavagisme, pas étonnant que plus personne ne veut y travailler… Tout ça en plus des mutuelles santé obligatoires qui ne devraient pas exister. On a ce qu’on mérite d’avoir comme système dans notre pays.

Bakloe
1 année il y a
Reply to  3cp111

Une majorité de français ont pris conscience de la supercherie du vote universel organisé par cette république bananière pilotée par le GODF. Les français ne vont plus voter, comme une majorité des peuples européens, car ils ont compris que les candidats éligibles sont cooptés et soumis aux forces « occultes » qui sont à la manœuvre au cœur même de l’ONU et de tous les centres de pouvoir. Que peuvent faire des individus face à des organisations viciées et tenues par un réseau international qui progresse depuis des siècles par l’entrisme ? Seule une force contraire aussi puissante et organisée, si elle… Lire la suite »

Avlula
1 année il y a

Reste à connaître les raisons inavouées de s’en prendre à l’hydroxychloroquine : http://www.francesoir.fr/politique-france/le-classement-de-lhydroxychloroquine-sur-la-liste-ii-des-substances-veneneuses

Huet
1 année il y a

Vous pouvez remplacer « le gouvernement » par les gouvernements. Cet état de fait existe depuis le milieu des années 90 avec la fermetures de nombreux IFSI. Depuis peu certaines ont été réouvertes mais sans succes car elle ne font pas le plein

Bakloe
1 année il y a

En Belgique, ils s’offrent même le luxe de licencier un réanimateur en pleine « crise sanitaire » pour avoir émis un avis de praticien à contre courant de la doxa
https://www.youtube.com/watch?v=Htenq2pGVOI

Peyrolais01
1 année il y a

Au contraire, les leçons du passé sont très bien passées

Les Français sont travailleurs, gentils, poli, silencieux, acharnés, …
Ont peut donc les tondre un peu plus.

Mamie Doo
1 année il y a
Reply to  Peyrolais01

Oui, mais NE PAS CONFONDRE SERVIABLE et SERVILE ! 🙂 Le socle de l’exploitation du « service aux autres », inné chez la plupart des humains équilibrés, c’est le détournement du fruit du « service aux autres », pour le « service à soi », pour lequel des êtres consacrent leur vie et énergie (capter et exploiter les ressources humaines ou naturelles)…. Mais en réalité, c’est un équilibre subtil entre « service à soi » et « service aux autres », qui nous remettra dans la justesse des interactions humaines avec notre planète… Pour le moment, ça reste déséquilibré : on donne beaucoup et on recueille … sursis après sursis… Lire la suite »

Last edited 1 année il y a by Mamie Doo
Mamie Doo
1 année il y a

Ne pas oublier de considérer le problème à sa racine … https://youtu.be/ZvZEYpOJTtA?t=236 … La responsabilité de nos dirigeants n’est pas « engagée » puisqu’ils n’ont pas respecté les procédures constitutionnelles pour « pondre » leurs décrets … https://www.youtube.com/watch?v=faMOE13N57A&feature=youtu.be&ab_channel=Antaralumi%C3%A8re777&fbclid=IwAR2xEKGRa_J3surTqVi1Ek3ZUR59oV-ywqdlCUuPk2XNZnPZjQtF6i2gKSk « Vous voulez congédier ce gouvernement ? »

J’ai lu par ailleurs que c’est par la Justice que les Français gagneront ce combat contre ce gouvernement de l’ombre qui se dissipe peu à peu ….

©2022 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account