Ce qui risque d’arriver au système de santé français si les néolibéraux conservent le pouvoir


Un projet dévastateur


Un système de santé semblable à une entreprise, tourné vers toujours plus de privatisations, voilà l’inquiétant projet proposé par l’institut Montaigne, laboratoire d’idées ultra-libéral et fidèle soutien d’Emmanuel Macron.

On se souvient que dès 2016, Laurent Bigorgne, président de l’Institut Montaigne, s’était engagé pour Emmanuel Macron. Très inspiré par l’idéologie néolibérale, ce groupe de réflexion fondé en 2000 ne cesse de produire des rapports vantant les mérites d’une politique mondialiste et orientée vers le grand capital. Leur rapport du mois de mars 2021 prône une accélération de la destruction du système de santé tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Considérer la santé comme une simple « filière économique »

À l’heure où le système de santé est déjà à bout de souffle à cause des coups de rabots successifs des gouvernements récents, l’institut Montaigne, lui, ne considère ce secteur que comme une « filière économique à part entière ». Pour les néolibéraux, le but du système hospitalier n’est donc pas de garantir la bonne santé de la population, mais de générer un profit.

« Retour sur investissement »

L’organisme appelle d’ailleurs à mener une politique intégrant « une logique de retour sur investissement ». Selon le compte-rendu, il faudrait donc investir dans la santé, seulement si celle-ci rapporte de l’argent en retour. Dans cette optique, les déserts médicaux ne pourraient que proliférer…

LIRE AUSSI > DANS UN DÉLIRE ULTRA-LIBÉRAL, L’INSTITUT MONTAIGNE MILITE POUR SUPPRIMER DES RTT ET DES JOURS DE CONGÉS

Privatiser, privatiser, privatiser

Dans sa logique de la loi du plus fort, où les riches méritent d’être riches et les pauvres méritent d’être pauvres, l’institut recommande de « repenser en profondeur le rôle de l’État, qui doit passer du statut de « gérant » du système de santé au statut de « garant » des
règles du jeu et de la vision ». Comprendre par là : l’État doit laisser les entreprises privées s’occuper du système de santé français.

Partager les données

Non content de vouloir vendre notre régime au privé, l’Institut Montaigne semble également souhaiter leur confier nos données médicales. Ils préconisent ainsi de « développer une culture de partage des données et de mise en cohérence entre les différents États membres, d’indicateurs de qualité des soins intégrant le point de vue des patients ». Une recette qui ressemble à s’y méprendre à celle d’un SAV d’une grande firme. Et tant qu’on y est, pourquoi pas un abonnement premium pour avoir droit aux opérations avec anesthésie ?

Le service public n’a pas à être rentable

Ce que les néolibéraux de l’institut Montaigne paraissent oublier, c’est qu’un service public n’a pas à être rentable, ce n’est pas son but. L’objectif d’un service public est justement de rendre service. Et peu importe s’il n’est pas rentable, il est avant tout là pour accompagner le citoyen tout au long de sa vie. Si les Français paient des impôts c’est bien justement pour avoir à disposition une école, des routes, des transports en communs, des hôpitaux, etc.

Une France à plusieurs vitesses

Vouloir tirer un profit de tels outils relève d’un dogme marchand qui va à l’encontre du bien commun. On le constate d’ailleurs dans le rapport qui « encourage la concurrence ». Car le monde des néolibéraux, c’est celui d’une France à deux vitesses, où les riches ont toujours le droit à mieux dans tous les domaines. Or, les services publics, et notamment la sécurité sociale, sont au contraire fondés sur une idée d’égalité entre les citoyens. Dans cette optique, l’État devrait donc avoir un rôle protecteur des plus faibles face aux plus forts. Tout l’inverse de la logique qui habite nos dirigeants actuels et leurs suiveurs…

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
7 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Avlula
10 jours il y a

Le point de départ c’est qu’on a pris la richesse pour une vertu parce qu’on l’a associée à l’effort. Ce qu’on dit aux gamins qui vont à l’école, c’est que s’ils travaillent bien, ils pourront gagner beaucoup, ce qui donne accès à un plus grand confort. Or tout est faux aujourd’hui. Ce n’est pas le travail qui rend très riche mais le capital, pour lequel on a beaucoup moins de mérite et qui est beaucoup moins vertueux à un certain stade (où il peut s’acheter la couverture de gros mensonges voire de grands crimes afin d’engranger du profit pendant des… Lire la suite »

campellli
10 jours il y a

Qui a dit que la santé et l’argent étaient compatibles ?
Cela a commencé depuis un sacré moment et avec le consentement général ! la suite est pire pour nous mais mieux pour eux, puisque le marché de la santé américanisé va redémarrer dans un second souffle avec beaucoup de gens malades à venir et avec moins de personnel et plus de machines et plus de médocs… cqfd

lionel
5 jours il y a

monsieur le marxiste les neo liberaux ne sont pas aux pouvoirs 🙂

paul coelho
4 jours il y a

C’est un vendeur, il vend la France.

paul coelho
4 jours il y a
Reply to  lionel

 les Français se nourrissent de blabla de dérision d’humour et ça les a conduits là où on est.

paul coelho
4 jours il y a

 Je pense que ce qui est fondamental c’est l’alimentation il n’y a pas d’éducation à l’alimentation à l’école  et pas non plus à la télé , car ça va à l’encontre des intérêts publicitaires, au contraire les gens qui donnent des conseils pour bien se nourrir sont décriés par des grands journaux ils sont stigmatisés comme étant des individus marginaux est dangereux, j’ai même entendu un journaliste célèbre demander au médecin conseil de l’émission si on pouvait manger normalement en étant diabétique, renseignez-vous pour savoir pourquoi cette question pose problème.

©2021 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account