Pourquoi l’assemblée n’est qu’une simple chambre d’enregistrement de la Macronie


Et l'opposition n'y peut absolument rien


Quel que soit le nombre de députés présents, la Macronie s’arrange toujours pour être majoritaire et balayer l’opposition.

Le vote de la prolongation du passe sanitaire a une nouvelle fois déclenché un débat chez certains observateurs pas encore complètement familiarisés avec le fonctionnement de l’Assemblée nationale et les stratégies gouvernementales. En effet, beaucoup n’ont pas manqué de remarquer que la majorité l’avait emporté d’une seule voix et que dans le même temps, l’ensemble de l’opposition n’était pas présente.

Un stratagème macroniste pour être toujours supérieur

Mais ce faible écart n’est pas révélateur puisque la Macronie s’arrange toujours pour être supérieure en nombre à ses adversaires. En effet, plusieurs dizaines de députés se trouvent systématiquement dans l’enceinte du bâtiment, prêts à intervenir dans l’hémicycle, si jamais l’opposition arrivait en masse. Les entrées et les sorties des élus dans l’assemblée sont d’ailleurs rigoureusement surveillées.

Même lorsqu’elle perd, la Macronie gagne quand même

Malgré tout, il est déjà arrivé que la Macronie se fasse surprendre, à cause de l’absentéisme de ses élus. On se souvient par exemple du 3 novembre 2020. Par un concours de circonstances, l’opposition s’était retrouvée majoritaire et elle avait fait voter un amendement limitant l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 14 décembre (alors que le gouvernement le réclamait jusqu’au mois de février). Et pourtant, comme la loi le permet, le gouvernement a exigé une deuxième délibération sur cet amendement, le temps de réunir ses troupes, et il a fini par avoir ce qu’il voulait.

LIRE AUSSI > PROCÉDURES D’ADOPTION ACCÉLÉRÉES : COMMENT LA MACRONIE A RÉDUIT À NÉANT LE DÉBAT PARLEMENTAIRE

Une opposition sans pouvoir

Le problème ne vient donc pas d’une opposition qui se moquerait de ses électeurs, mais plutôt du fait que celle-ci ne détient absolument aucun pouvoir. Si ce n’est celui d’influencer l’opinion. On comprend mieux pourquoi l’assemblée sert très souvent de tribune médiatique ou de théâtre de coup de communication. Dans tous les cas, même lorsqu’un vote est serré, l’opposition n’a aucune chance de l’emporter.

Un absentéisme en trompe-l’œil ?

On dénonce aussi régulièrement les tribunes vides du parlement, mais il convient tout de même de rappeler plusieurs choses. Tout d’abord, de nombreux députés ne sont pas présents dans l’hémicycle au moment des votes, mais se trouvent bel et bien à l’Assemblée nationale. Il existe en effet de nombreuses activités parlementaires parallèles.

Le rapport Arcadie explique ainsi : « tordons le cou une bonne fois pour toutes à cette caricature de l’hémicycle vide : si les députés ne sont pas en séance, ils ne sont pas pour autant au café ou au fond de leur lit. En même temps que les séances en hémicycle ont lieu : les réunions de commissions permanentes ; les réunions de groupe ; les réunions de groupe d’études et d’amitié ; les commissions d’enquête ; les commissions spéciales ; les réunions des différentes missions ; les rendez-vous pour les arbitrages ministériels en vue ; les réunions des groupes de travail, qui sont une entité informelle ; les réunions de délégations et d’offices parlementaires ; les réunions des organismes extraparlementaires, qui ne sont pas mentionnés dans l’agenda de l’Assemblée nationale ; les réunions internationales ; les rendez-vous en circonscription et évènements à l’extérieur de l’Assemblée nationale. Avant de s’insurger sur l’absence des députés, il faut toujours avoir le réflexe de consulter l’agenda parlementaire, disponible sur le site de l’Assemblée nationale. »

Analyser plus en profondeur

Par ailleurs, les députés doivent souvent se rendre au contact de leurs administrés dans leur circonscription. Pour autant, il faut tout de même reconnaître qu’il y a bel et bien certains élus moins actifs que d’autres. Pour le vérifier, il existe d’ailleurs certains outils plus ou moins fiables pour analyser le travail réel de nos représentants, par exemple le site nosdeputes.fr

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Avlula(@avlula)
1 mois il y a

Surtout quand on voit comment les votent se passent (mention spéciale pour la blonde qui lève timidement la main deux fois en regardant ses collègues pour savoir ce qu’elle doit faire), bref on en revient à l’éternel problème des partis politiques, servant à faire du quantitatif (utile pour des décisions prises à la majorité) et non du qualitatif (des députés de la nation, se prononçant en conscience). On a vraiment l’impression depuis le début que Macron et son équipe ont hacké la Ve République, c’est un vrai coup d’État qui profite de toutes les failles du système pour arriver à… Lire la suite »

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account