C'était aussi une bonne occasion de se taire...


Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État à l’économie et aux finances, n’a pas peur de la crise boursière et pense même que « c’est le moment de faire des bonnes affaires ».

On a tellement l’habitude d’être abreuvé par la même rhétorique libérale que rien ne semble pouvoir nous surprendre, et pourtant… Ce mardi, Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État à l’économie et aux finances a voulu rassurer à propos des déboires de la bourse. Seulement, l’une de ses phrases a plutôt eu l’effet de choquer ses auditeurs.

« Moi, je regarde avec une certaine circonspection la situation. C’est plutôt le moment de faire des bonnes affaires en Bourse aujourd’hui » a-t-elle déclaré.

Quand une millionnaire conseille aux Français d’investir en bourse…

Autrement dit, au lieu de s’inquiéter de la possibilité d’une nouvelle crise économique, la secrétaire d’État conseille donc d’acheter des actions ! Sans doute une brillante idée pour sortir les plus de neuf millions de pauvres français de leur situation ! Il faut dire que chez les grands actionnaires, comme Mme Runacher, on a l’habitude de se gaver

Titulaire de 20 comptes courants

Passée par l’ENA et HEC, Agnès Pannier-Runacher détient d’ailleurs une vingtaine de comptes courants sur lesquels se trouvent plus d’un million d’euro. D’abord haute fonctionnaire, celle qui travaille aujourd’hui pour le ministère de Bruno Lemaire a longtemps dirigé de grandes entreprises. Passée par Faurecia, Jaguar-Land Rover ou le Crédit Agricole, on comprend aisément son appétence pour la spéculation financière…

Beaucoup plus solides qu’en 2008

La fille d’un très riche dirigeant de société a d’ailleurs tenu le même discours que tous les banquiers en 2008. « Aujourd’hui, nous avons un système financier qui est beaucoup plus solide que pendant la crise de 2008, parce que les banques sont plus solides et que le suivi des banques a été renforcé. » a-t-elle assuré. Seulement quand des traders nous expliquent qu’il n’y a rien à craindre, on a parfois du mal à y croire. D’autant que la plupart des experts en économie annoncent une crise depuis de nombreuses années.

Secrétaire d’État à la spéculation

La candidate aux municipales dans le très bourgeois 16ème arrondissement a provoqué des réactions enflammées chez l’opposition. Le PCF a ainsi évoqué « une secrétaire d’État à la spéculation » tandis que Bruno Retailleau a évoqué « un amateurisme et une déconnexion des réalités ».

Ce n’est pas la première fois qu’Agnès Pannier-Runacher fait parler d’elle. En effet, en janvier dernier elle s’opposait aux affirmations prétendant que Black Rock aurait des intérêts dans la réforme des retraites. Elle déclarait ainsi que la France était « une boite de smarties » pour la société de gestion d’actifs. Il n’y a pas à dire « le nouveau monde », c’est quand même beaucoup mieux que l’ancien…

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Vince-UPR28
5 mois il y a

Pour ces gens la, c’est simple, un peleton, un poteau et douze balles . Même un chien ne mangerais pas le cadavre tellement il est pourris jusqu’au os