Gilets jaunes : un policier mis en examen pour l’éborgnement de Fiorina Lignier


Deux ans après...

Auteur :

Sur son compte Facebook, Fiorina Lignier, qui a perdu un œil lors d’un acte des Gilets jaunes à cause d’un tir de LBD, a fait savoir qu’un policier avait été mis en examen.

La décision tombe après deux ans d’enquête

C’est en décembre 2018 lors de l’acte IV des Gilets jaunes que Fiorina a été blessée à œil. Le 14 mars dernier sur son compte Facebook, la jeune femme annonçait qu’un membre des forces de l’ordre avait été « mis en examen après deux ans d’enquête ». Cette information vient d’être confirmée ce mercredi 24 mars auprès de l’AFP par plusieurs sources proches du dossier. Cette décision pourra potentiellement permettre à Fiorina d’aller jusqu’au procès. « Je n’y croyais plus du tout » confiait-elle à l’agence de presse.

 

 

Un tir de LBD serait la cause de sa blessure

Lors de ce rassemblement, Fiorina a longtemps pensé qu’elle avait été blessée par un éclat de grenade. D’après une source judiciaire, c’est un tir de LBD qui aurait entraîné sa mutilation. Le policier mis en examen pour « violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente » a été placé sous contrôle judiciaire, informe l’AFP. « Je suis très contente » de la voie ouverte vers « un procès, j’espère qu’on retrouvera les commanditaires » ajoutait la jeune femme. Fiorina a depuis perdu l’usage de son œil gauche et subi plusieurs interventions chirurgicales.

Un dossier « fragile » d’après l’avocat du policer

De son côté, l’avocat du policier mise en examen, Me Thibault de Montbrial, qualifie de « fragile » l’implication du membre des forces de l’ordre dans le tir responsable de la blessure de Fiorina Lignier. « Le dossier auquel nous avons désormais accès permet d’autres hypothèses. En effet, d’autres policiers physiquement proches de lui ont effectué des tirs quasi concomitants, dans un contexte de surcroît très fortement dégradé qui justifiait ces tirs d’armes intermédiaires » ajoutait-il.

LIRE AUSSI > « DES VIOLENCES POLICIÈRES EN FRANCE ÇA N’EXISTE PAS » ASSURE CHRISTIAN JACOB, LE PATRON DE LR

Deux ans après, Fiorina subit encore les conséquences de ce drame

Deux ans après sa blessure Fiorina conserve de graves séquelles qui la handicape au quotidien. « Je reste très longtemps allongée, dès que je fais quelque chose j’ai mal et la douleur traine sur plusieurs jours, donc je passe mon temps à presque ne rien faire en fait. C’est très long. Ça fait deux ans que ça dure et je commence à en avoir marre. » confie-t-elle sur son compte Facebook. Pour elle, comme pour toutes les victimes de violences policières, il est impératif que ces abus de pouvoir soient condamnés par la justice. Affaire à suivre…

Le Média pour Tous


> REVIVEZ L’ACTE IV DES GILETS JAUNES

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
François
4 mois il y a

Je n’y croyait plus non plus. A suivre. Bon courage à elle

Alexi
4 mois il y a

Bonjour Vincent, pensez vous faire des nouveaux reportages auprès du peuple bientôt ? C’était très intéressant vos reportages.

LUCAS DAVID
3 mois il y a

bientôt ils tireront au lande roquette sur les civils et ils diront comme ça : mais c’est un futur terroriste , vite abattez le !!!

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account