Attention, il est de retour : Manuel Valls quitte Barcelone et revient en France !


Toute honte bue

Auteur :

Lors d’un entretien donné au quotidien espagnol El Mundo ce samedi 22 mai, Manuel Valls a annoncé qu’il quittait son poste de conseiller municipal à Barcelone pour revenir en France.

« Maintenant, je sais que je suis majoritairement français : dans mes valeurs, dans ma façon de penser et de faire de la politique », se justifiait-il. À l’aube de la  présidentielle, on en attendait pas moins de l’ancien Premier ministre.

Valls : le retour

Depuis plusieurs mois, les apparitions de Manuel Valls sur la scène médiatique française semblent de plus en plus fréquentes. Dans son livre Pas une goutte de sang français, publié en mars, Valls dit ressentir un « ardent désir d’être utile » à la politique française. Si jamais la sphère politique ne l’avait pas compris, l’élu Catalan se montre ouvert aux propositions ! Il nous en avait déjà fait la démonstration lors de la présidentielle de 2017, quand il faisait à la fois des appels du pied à Macron et à Fillon, pour s’assurer une place au gouvernement.

Épinglé par le Tribunal des Comptes espagnol

Cette décision n’a-t-elle qu’un rapport avec les élections de 2022 ? Il est permis d’en douter. En effet, deux mois avant cette annonce, un rapport rédigé par la Cour des Comptes espagnole avait épinglé ses dépenses de campagne de 2019. Valls avait ainsi dépensé 189.497 euros pour tenter sa chance à la mairie de Barcelone, sans les déclarer au préalable. Ces fonds provenaient de l’Association Barcelona Capital Europea. Une plateforme utilisée par Manuel Valls lorsqu’il présentait sa candidature, avant de former une coalition avec d’autres partis. D’après le rapport, cet argent n’aurait pas dû être utilisé car il n’appartenait pas à cette nouvelle alliance. En effet, le financement par des tiers « de l’acquisition de biens, d’œuvres ou de services ou de quelque dépense que génère l’activité des partis politiques constitue une irrégularité passible de sanctions » condamne le Tribunal des Comptes.

LIRE AUSSI > PLUS CORIACE QUE LE CORONAVIRUS : MANUEL VALLS ENVISAGE DE REVENIR DANS LA POLITIQUE FRANÇAISE

Une peine encourue en Espagne

Un autre point est également souligné dans ce rapport : le plafond autorisé de dépenses n’a pas été respecté. Celui-ci fixé à 178.237 euros, s’est vu dépassé de 71,15% par l’équipe de Manuel Valls. La somme totale utilisée lors de la campagne s’élevait donc à 305.056 euros. Le Tribunal a par la suite confirmé la transmission de ces informations au Parlement ainsi qu’au gouvernement espagnol. Maintenant qu’il encourt une peine en Espagne, on comprend mieux pourquoi Manu, après avoir déclaré ne pas avoir « une goutte de sang français » se sent désormais « majoritairement Français » !

No Pasará ! (pour une fois qu’on peut le dire !)

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Marie-Ange SCHLISTEUR
3 mois il y a

Mr Valls ne manque pas de toupet, de culot, et n’a même pas honte??? Quel arrogant ! Une chose est sure : je ne voterai JAMAIS pour cet homme qui est prêt à manger à tous les râteliers, pour se faire élire et accéder une nouvelle fois au pouvoir , qu’il soit français ou espagnol !

TARTAS
3 mois il y a

Rassurez vous un  »socialiste » menteur n’a qu’un but, allez dans le club de La Republique En Mensonge. Politicien sans fois ni loi.

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account