Avec le 11 mai, le retour des manifestations


Et même si Macron ne le veut pas...


Avec la fin du confinement ce lundi 11 mai, les manifestations pourraient bien faire leur retour en France. Mais sous quelle forme ?

À l’aube de la pandémie du coronavirus, la France était plongée dans un mouvement social de grande ampleur. Si la réforme des retraites était au cœur des débats, d’autres sujets de révoltes, insufflés notamment par les gilets jaunes, se trouvaient également sur la table.

La colère est toujours là, plus que jamais

Or si les manifestations physiques ont du cesser de facto avec le confinement, l’indignation contre le gouvernement ne s’est, elle, jamais éteinte. En témoignent d’ailleurs les nombreuses banderoles anti-Macron fleurissant sur les balcons des Français. Les habitudes ne sont d’ailleurs pas perdues non plus du côté des forces de l’ordre où les interventions abusives se sont multipliées. La recrudescence de verbalisations sans discernement et de violences policières a d’ailleurs rajouté de l’huile sur le feu.

Des réseaux sociaux à la rue

Après une vidéo ayant rassemblée plus de dix millions de spectateurs sur facebook, les manifestations en ligne « Plus jamais ça » ont elle aussi rencontré un beau succès en réunissant près de 100.000 personnes plusieurs samedis de suite. Avec le déconfinement du 11 mai, certains collectifs espèrent déjà concrétiser cet élan dans la rue. La grève pourrait également faire son grand retour surtout face aux nouvelles conditions de travail imposées par le gouvernement.

Relancés par les soignants ?

Déjà en grande souffrance avant la crise, les soignants affrontent en ce moment l’une des pires périodes de leur Histoire. Privés de moyens et à bout de nerfs, ils seront sans doute en première ligne face à Macron. On a ainsi pu voir émerger un rassemblement de professionnels de la santé nommé « bas les masques » appelant à la construction d’un mouvement populaire. Ce lundi après midi, une première manifestation aura même lieu devant l’hôpital Purpan de Toulouse.

Toulouse et Amiens sur le pont dès lundi

Si de nombreuses manifestations vont nécessairement éclore dans les prochains mois, certaines sont déjà prévues pour ce lundi. En dehors de l’appel du CHU de Toulouse, à Amiens, un cortège partira depuis la gare. Sur le pont de l’Île Saint-Denis sera également organisée une chaîne humaine contre les violences policières. D’autres initiatives plus fantaisistes sont moins certaines de voir le jour. On a ainsi pu entendre le controversé gilet jaune, Christophe Chalençon, appeler à « assiéger Paris ».

Des manifestations avec distanciation sociale ?

Avec le coronavirus, on pourrait voir apparaître de nouvelles formes de manifestations. En effet, depuis le début de cette crise, quelques mouvements ont tout de même eu lieu dans le monde. En Israël, par exemple, on a pu assister à une manifestation avec distanciation sociale. Ainsi un écart de deux mètres était respecté entre chaque participant. Reste que la peur du virus devrait tout de même sérieusement entamer les effectifs… À moins que la colère ne soit plus forte ?

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de