Les Nouveaux Démocrates, la dernière arnaque inventée par d’ex Macronistes


Ils n'ont toujours pas compris que plus personne ne voulait d'eux...


« Les Nouveaux Démocrates » viennent d’émerger des rangs Macronistes. Cette nouvelle structure semble se positionner sur un terrain infertile, celui de la sociale-démocratie.

Difficile de sonder les intentions réelles de cette frange du Macronisme. Véritable démarche sincère de se démarquer de la politique présidentielle, ou simple manœuvre pour diviser un électorat potentiellement dangereux (on pense notamment à EELV et à la France Insoumise) ? Dans tous les cas, les chances de rassembler autour d’un tel parti semblent presque nulles.

Le nouveau PS ?

Lancé par Aurélien Taché et Emilie Cariou, tous deux anciens membres du PS, ce « nouveau » mouvement a pourtant tous les ingrédients d’une vieille recette. Les investigateurs ont ainsi déclaré vouloir « rassembler la gauche, du parti socialiste à la France Insoumise en passant par EELV ». C’est d’ailleurs exactement le même discours tenu par le parti de François Hollande.

LIRE AUSSI > LREM DEVRAIT PERDRE LA MAJORITÉ ABSOLUE À L’ASSEMBLÉE NATIONALE !

Aucune légitimité et un rassemblement illusoire

À y regarder de plus près, on ne voit pas comment de tels partis pourraient se rassembler tant ils divergent idéologiquement sur trop de sujets. Dans ce contexte, le mot « gauche » ressemble d’ailleurs à une coquille vide. Car quand la sociale démocratie appelle au rassemblement, elle réclame en vérité un ralliement derrière elle et viendra ensuite hurler au sectarisme lorsque les autres refuseront. Pourtant, d’un point de vue idéologique, difficile d’imaginer des insoumis se rallier à d’anciens macronistes alors que ceux-ci se combattent ardemment depuis des années.

Torpiller plutôt que rassembler ?

Sans sombrer dans le complotisme, on peut tout de même s’interroger sur la véritable volonté de ce nouveau parti. Eux-mêmes ne doivent pas ignorer le constat fait ci-dessus. En poussant un peu plus loin, il n’est d’ailleurs pas difficile d’imaginer une manœuvre pour torpiller des adversaires de la Macronie. Un parti supplémentaire dit de « gauche » pourrait en effet représenter une épine dans le pied de Jean-Luc Mélenchon ou de Yannick Jadot. Pour autant, l’occupation de cet espace pourrait également attirer une partie de l’électorat déçu d’Emmanuel Macron.

Le vieux rêve d’un bipartisme à l’américaine ?

Malgré tout, on ne doit pas non plus exclure le fait que cette nouvelle mouvance nourrisse des ambitions à long terme. Constatant la fragilité de LREM et la mort clinique du PS, il y a en effet un espace (au moins médiatique, si ce n’est idéologique) à prendre. Alors que l’UMP est déjà devenu « Les Républicains » en 2015, voici donc maintenant « Les (nouveaux) Démocrates ». Doit-on y voir le fantasme d’un vieux rêve d’américanisation de la vie politique française ? Nul doute qu’un bipartisme entre deux mouvements pratiquement semblables a de quoi faire rêver les néolibéraux de tout le pays.

Un modèle à bout de souffle

Reste que ces vieilles recettes politiques sont en déclin partout dans le monde. Le modèle néolibéral (comme le capitalisme) semble même à bout de souffle. Difficile dans ces conditions de berner une nouvelle fois les électeurs avec la même soupe immangeable. À force de tirer sur la corde, elle finit toujours par casser.

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
5 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Auvers95
28 jours il y a

Ils sont tous comme les vrais faux socialistes qui nous ont enfumé, avec le mensonges et l’hypocrisie dans les gènes. Quelle ressemblance avec Olivier FAURE, Martine AUBRY, HOLANDE, MOSCOVICI, LE DRIAN, CAMBADELIS et autres traites au socialisme. Le but est de démolir J-L MELENCHON même s’il était le meilleur. Dans tout leur blabla, aucun programme, SI ce n’est d’essayer de détruire La France Insoumise. Si les citoyens assistaient aux débats de l’assemblée nationale ils constateraient QUI se bat pour la dignité, les libertés, le bien commun, l’écologie, les droits de l’homme et de la femme. Alors, pour croire ces pseudos… Lire la suite »

bienvivrebio
28 jours il y a

Je ne sais plus vers quel parti me tourner. Aucun ne me semble intéressant. Une seule chose semble les intéresser: le pouvoir.
Critiquer, critiquer sans arrêt ceux qui sont au pouvoir mais dans le seul but de prendre leur place.
A mon avis personne n’est parfait. Il faudrait prendre quelques idées des uns, puis quelques idées des autres… tout n’est pas à jeter quel que soit les partis. Tous ont de bonnes et de mauvaises idées, mais c’est décourageant de les entendre critiquer sans arrêt sans rien trouver de valable du moment que ce n’est pas leur parti…

Christian BONNEAU
28 jours il y a

La 5ème République étant arrivée à son terme, il est donc devenu inutile et chronophage de questionner les formes que pourrait prendre le futur paysage politique.
La 6ème République est déjà en route. Les éveillés comprendront.

Oratoria56
25 jours il y a

C’est être éveillé que de défendre la FI ? Combien de preuves qu’il font partie du système qui nous asservi tous: indigeniste,l’entente ruffin et macron avec Ecopla, Mélenchon avec Macron à Marseille, défense de l’UE….. Combien de casseroles, le prouve ? Enfin pensez vous que quand on est interviewe 1h sur BFM on est un révolutionnaire ? J’ose espérer que c’est pas cette 6 ème “ripoublique” que vous defendez ! Le peuple français devrait arrêter d’être sado-maso !

3cp111
28 jours il y a

Le seul but est le bipartisme avec le non choix entre deux courants d’opinions dans nos USE néolibéraux comme c’est le cas aux USA
Tant que les citoyens se laissent enfermer dans des mouvements d’opinions ils sont roulés (ou flattés pour d’autres).
C’est une suite logique des choses puisque les votes montrent que les citoyens refusent de se prendre en main avec un système de représentativité populaire tel le RIC ou d’autres et préfèrent s’extasier devant le bon roi qui a de la fièvre …

©2021 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account