LREM devrait perdre la majorité absolue à l’Assemblée nationale !


On aimerait qu'ils perdent la majorité tout court...


Selon les informations du journal Les Echos, une cinquantaine de députés LREM vont quitter leur groupe dès la semaine prochaine.

Depuis le début du mandat d’Emmanuel Macron, quelques députés LREM ont quitté le groupe de la majorité. Certains ont même eu l’audace de voter contre l’avis du gouvernement et ont été exclus. Néanmoins, jusqu’à présent la Macronie conservait une bonne marge de manœuvre avec 296 députés sur 577. La majorité absolue située à 289 élus, l’exécutif pouvait dormir tranquille.

58 députés prêts à s’inscrire

Or, on apprend aujourd’hui par l’intermédiaire du journal Les Echos que le groupe parlementaire serait sur le point de se fracturer. 58 députés auraient ainsi marqué leurs volontés de rejoindre un nouveau groupe baptisé « Ecologie, démocratie et solidarité ». Il s’agirait du neuvième groupe à l’assemblée nationale. En octobre 2018, des dissidents Macronistes avaient déjà rejoint des députés libres comme Jean Lassalle pour former « Liberté et territoire ».

Proches du social-libéralisme

Dans ce nouveau groupe, on pourrait donc retrouver près d’une soixantaine de députés proches du social-libéralisme. Si la majorité des nouveaux adhérents viendront de la majorité, le groupe devrait également compter quelques députés non-inscrits comme l’ex socialiste, Delphine Batho. Il devrait également être rejoint par Cédric Villani et ses suiveurs ainsi que par les proches de Nicolas Hulot, comme Mathieu Orphelin.

On croirait entendre du Mélenchon !

D’après une version embryonnaire de leur profession de foi, ces députés veulent « répondre à l’urgence écologique, moderniser la démocratie, réduire les inégalités sociales et territoriales ». Pour le groupe la crise du covid « a violemment révélé toutes les failles et les limites de notre modèle de développement ». Il poursuive dans une volonté de « retrouver d’urgence le sens de l’essentiel : notre souveraineté alimentaire, notre besoin de sécurité sanitaire, notre production locale pour des emplois de proximité, relever les défis du changement climatique et réinventer le lien social ». On croirait entendre du Mélenchon !

LIRE AUSSI > Gestion de la crise du coronavirus : vers une amnistie généralisée des ministres et des élus ?

Des belles paroles ?

Mais étant donné la propension des Macronistes aux beaux discours, la sincérité de ces paroles reste peu probable. Les trois piliers énoncés par le nom du groupe sont mêmes ceux de la France Insoumise et du PCF ! On a peine à croire qu’après avoir passé trois ans à réfuter en bloc tout ce qui était proposé par ces deux groupes, des députés LREM seraient subitement devenus écosocialistes… Le groupe affirme d’ailleurs qu’il ne sera « ni dans la majorité, ni dans l’opposition », ce qui est légalement impossible. Il ajoute ensuite qu’il restera « une force exigeante, prête à construire avec le gouvernement et la majorité chaque fois qu’ils seront à l’écoute de nos propositions ». On saluera le courage de l’engagement…

La majorité pas en danger

Si la majorité va perdre sa majorité absolue, ses décisions ont peu de chance d’être bousculées. Il faudrait pour cela que l’intégralité des autres groupes se ligue contre elle, ce qui reste peu plausible. Avec les groupes MoDem (46 députés) et UAI (27 députés), la Macronie dispose en effet de solides et dociles alliés qui devraient préserver sa liberté d’action. Pour l’effondrement du gouvernement, il faudra patienter encore un peu…

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
5 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
JESTIN Yves
1 année il y a

Sans illusions caressons ces braves gens dans le sens du poil pour les encourager dans leur démarche. Ce serait trop bête de les faire retourner d’où ils viennent!

Chantal Lamiral
1 année il y a

Les abstentions sont record pour élire les députés, les gens se sentent souvent peu informés, et ne cherchent pas à connaître réellement les professions de foi et d’engagement et votent souvent à l’aveugle ou s’abstiennent. Le lien est encore abstrait pour beaucoup de français entre le député élu et son pouvoir à l’assemblée, et quels élus représentent son département, sa région, quelles décisions ils prennent, combien d’amendements ils proposent, et après, grosse déception, mais les députés qui siègent à l’assemblée avec une majorité, et donc avec un quasi monopole sur les décisions ne sont pas arrivés là par magie, on… Lire la suite »

techoub
1 année il y a

9a commence à faire beaucoup de poulets sans tête.

John Scott
1 année il y a

Gatekeeper then. Mauvaise pioche 😉

Aranck
1 année il y a

Et ça changerait quoi ? La réponse est pourtant simple : rien !
Le libéralisme ne peut être ni social, ni moral, et ce n’est que quand le capitalisme sera enterré qu’on pourra voir un nouveau monde se lever, parfaitement égalitaire et solidaire. Pour l’instant, aveuglés par le profit, ces petits chefetons ne font que courir à leur perte, à plus ou moins long terme.

©2022 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account