Cause de l'incendie : inconnue

Un incendie s’est déclaré dans la raffinerie Total de Gonfreville l’Orcher en Seine-Maritime, ce samedi 14 décembre à 4 heures du matin. Le feu, maîtrisé, n’est pas encore éteint. Il n’a pas fait de victimes.

« Le feu a débuté à 4 heures sur une pompe chargée de faire circuler les hydrocarbures dans l’usine Total de Gonfreville-l’Orcher. Un “plan d’opération interne” a été déclenché à 4 h 10 et le feu est actuellement en phase largement descendante, même s’il reste quelques foyers. » a fait savoir la préfecture.


Après avoir conseillé à la population de « rester chez elle », la préfecture se veut rassurante en indiquant qu’il n’y a « pas de risque sanitaire ». « Nous avons réalisé des mesures d’analyse sur le dioxyde de soufre, le dioxyde d’azote, l’hydrogène sulfuré et sur le monoxyde de carbone à divers endroits autour du site. Toutes ces mesures ont été négatives ». Plusieurs communes voisines sont concernées par le dégagement de fumée : Sandouville, d’Oudalle, Gonfreville l’Orcher, Rogerville et Saint Vigoe-d’Ymonville.

Total fait savoir que “les moyens conséquents d’interventions internes de la plateforme Normandie ont été immédiatement déployés. Les autorités compétentes ainsi que le service départemental d’incendie et de secours (SDIS) ont été prévenus“. L’entreprise précise également qu’une évaluation sur les conséquences éventuelles de l’incendie est en cours.

La “raffinerie de Normandie”, est la plus grande de France, elle emploie 1.500 personnes. Ce sont 12 millions de tonnes de pétrole brut qui y sont transformés chaque année en kérosène, gazole, essences, huiles, lubrifiants et granulés de plastique. Sa production représente 12% de la capacité de raffinage en France. Une importante opération d’inspection et de maintenance y avait été menée cet automne.

La liste des produits qui ont brûlé à Lubrizol fait froid dans le dos

Les inquiétudes grandissent parmi les habitants qui ont tous en mémoire l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen qui s’est déclaré il y a deux mois. Pierre-André Durand, le préfet de la Seine-Maritime a d’ailleurs annoncé la réouverture partielle du site de Lubrizol hier, créant une indignation auprès de la population.  Jean-Pierre Lamarre, ancien salarié de la raffinerie, et interrogé par le journal Le Monde, se veut rassurant : « Avec le syndrome Lubrizol, c’est normal que la population s’inquiète, mais cet incendie n’a rien à voir avec celui de Rouen. Chez Lubrizol, il s’agissait de mélanges de produits chimiques dont on ignore les effets lorsqu’ils brûlent ensemble. Là, la fumée, c’est du pétrole qui brûle. Il y a certes une pollution, mais elle n’est pas très inquiétante. ».

En revanche, la multiplication depuis plusieurs mois des incendies dans des usines stratégiques, ça, c’est un peu inquiétant… Mais tout va bien !

Le Média pour Tous

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
giorgio guido novi Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
giorgio guido novi
Invité

de pire en pire

©2020 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account