Naftali Bennett, l’homme qui n’a « aucun problème à tuer des Arabes », élu Premier ministre israélien


Va-t-il réussir à nous faire regretter « Bibi » ?

Auteur :

Le Parlement israélien a voté hier en faveur d’une coalition hétéroclite dont le leader est Naftali Bennett, qui devient ainsi le nouveau Premier ministre d’Israël.

Une coalition fragile

Le nouveau gouvernement d’Israël a désormais un nouveau chef, Naftali Bennett. Par 60 voix contre 59, la Knesset – le parlement israélien – a donné hier son approbation au leader du petit parti ultra-nationaliste et religieux Yamina, à l’issue d’une coalition étonnante. En effet, ce ne sont pas moins de huit partis politiques, de gauche, du centre et de droite qui ont décidé d’accorder leur confiance au nouveau gouvernement de Naftali Bennett. Parmi ces nouveaux soutiens, on notera la présence surprenante du parti islamiste Raam, qui représente la branche conservatrice de la population arabe israélienne.

Fondé sur un système de rotation, ce nouveau gouvernement prévoit, au bout de deux ans, de confier le pouvoir au centriste Yair Lapid, fondateur initial de cette coalition. Il a été très difficile au nouveau Premier ministre de prendre la parole au Parlement. En effet, son discours d’intronisation a été en partie couvert par des cris et des insultes, et de nombreux députés ont du être expulsés. « Je comprends que ce ne soit pas un jour facile pour beaucoup aujourd’hui, mais ce n’est pas un jour de deuil, c’est un jour de changement, de changement de régime dans une démocratie », a tout de même voulu rassurer Naftali Bennett.

Un personnage controversé

Ancien bras droit de Benjamin Netanyahu, Naftali Bennett a durant quelques années vécu dans l’ombre de « Bibi » au sein du parti du Likoud. Cependant, en 2012, il décide de reprendre les rênes de Foyer Juif, qui prendra plus tard le nom de Yamina suite à une alliance avec d’autres micros-partis. Depuis ce rattachement à l’extrême-droite israélienne, ce père de quatre enfants et ancien militaire a multiplié les déclarations choc.

En 2013, Naftali Bennett – alors ministre de l’Économie – avait déclaré lors d’une conversation à propos d’une libération de prisonniers palestiniens qu’il n’avait « aucun problème à tuer beaucoup d’arabes ». Révélé par le quotidien national Yedioth, cet échange entre l’ancien ministre et un conseiller en sécurité avait provoqué un véritable tollé. « Quand t’attrapes des terroristes, tu dois simplement les tuer », expliquait Naftali Bennett à son interlocuteur qui, sceptique, qualifiait cette proposition d’illégale. C’est alors que l’ancien militaire avait répondu : « j’ai tué beaucoup d’Arabes dans ma vie, et il n’y a aucun problème avec ça ». Le nouveau Premier ministre avait également estimé qu’il n’y avait pas d’occupation israélienne en Cisjordanie tout simplement car « il n’y a jamais eu d’État palestinien ».

LIRE AUSSI >> « MORT AUX ARABES » : CES POGROMS ISRAÉLIENS DONT LES MÉDIAS NE PARLENT JAMAIS

Israël sans Netanyahu

Poussé vers la sortie par son ancien collaborateur, Benjamin Netanyahu a vu son règne de 12 ans se terminer dimanche soir. L’ancien Premier ministre, visiblement touché par cette défaite, a rapidement quitté la Knesset après avoir serré la main de Naftali Bennett. Pourtant, le détenteur du record de longévité dans cette fonction a réfuté tout retrait de la vie politique. « Si c’est notre destin d’être dans l’opposition, nous le ferons la tête haute, nous allons faire tomber ce mauvais gouvernement et nous serons de retour pour diriger le pays à notre manière », a-t-il déclaré au Parlement.

Après le vote à la Knesset, des milliers de citoyens israéliens ont fêté le changement de gouvernement sur la place Rabin dans le centre de Tel-Aviv. Une manifestation a eu lieu devant le domicile de Jérusalem de « Bibi », toujours confronté à un procès pour corruption depuis un an.

Le Média Pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
giorgio guido novi
5 mois il y a

pour la suite on verras mais l,important c,est l,attitude du gouvernement americain!

Avlula (@avlula)
5 mois il y a

Des propos que les médias n’ont pas rappelé, même s’ils expliquent bien qu’on est très à droite.
La question que je me pose c’est : pour les Israéliens, il passe pour quoi ? Les gens qui font la fête là, ils sont contents d’avoir écarté un droitard, ou un mou ? (ou ils sont simplement contents d’avoir écarté Bibi en particulier)

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account