Inégalité femme/homme à la mairie de Paris : l’amende pour avoir nommé trop de femmes directrices a été annulée


Ça fleur bon le coup de com' !

Auteur :

Condamnée à une amende de 90.000€ pour avoir nommé trop de femmes à des postes de direction en 2018, Anne Hidalgo voit finalement sa sanction s’envoler !

Amélie de Montchalin, ministre de la Fonction publique a annoncé ce 27 janvier l’annulation de l’amende administrative. La mairie de Paris devait s’acquitter de 90.000€ pour ne pas avoir respecté la loi Sauvadet de 2012. Cette mesure visait à établir le seuil minimal de membres de chaque sexe à 40% afin d’assurer une représentation équilibrée d’hommes et de femmes. Pourtant, en 2018, onze femmes et cinq hommes (soit 31%) ont été placés à des postes de direction.

Une amende non due

Anne Hidalgo est arrivée ce matin au siège du ministère accompagnée de plusieurs élues, afin d’échanger avec Amélie de Montchalin. Suite à cet entretien, la ministre a déclaré à l’AFP que « cette amende n’était pas due ».  « L’amende de 90 000 euros [était] au titre d’un dispositif issu de la loi Sauvadet de 2012, que le gouvernement a abrogé par la loi de transformation de la fonction publique votée en juin 2019 » se justifiait-elle. Pourtant, plusieurs employeurs publics ont dû s’acquitter de cette pénalité par le passé. Mais la ministre considère que « la cause des femmes mérite mieux ». Amélie de Montchalin a ajouté que  « cette décision d’abrogation prise dès 2017 s’expliquait par le caractère évidemment absurde et contre-productif de cette disposition en matière de lutte contre les inégalités entre les femmes et les hommes dans les administrations et collectivités territoriales. »

Hidalgo veut « percer ce plafond de verre »

La maire de Paris a ensuite pris la parole devant les caméras. D’après elle, son action se justifiait à cause de la difficulté qu’ont les femmes à accéder à des postes à responsabilité. « S’il n’y a pas de volontarisme et une détermination sans faille on n’arrivera pas à percer ce plafond de verre. […] Il faut forcer beaucoup plus les possibilités pour les femmes à accéder à des postes à responsabilité » déclara-t-elle.

LIRE AUSSI > ANNE HIDALGO, LA NOUVELLE ÉTOILE MONTANTE DU SYSTÈME POUR 2022 ?

L’argent sera remis à la Fédération Nationale Solidarité Femmes

L’affaire a été très médiatisée dans les journaux français mais aussi à l’international. Anne Hidalgo profitait d’ailleurs de la présence des caméras ce matin pour annoncer que cette somme se verra intégralement reversée à une association.  « Nous avons pris note de façon positive que ces 90.000 euros ne nous sont pas demandés. […] Donc nous allons les verser à la Fédération Solidarité Femmes », déclarait-elle. Cette générosité bien orientée a un faux air de coup de com’ avant les présidentielles de 2022, ne trouvez-vous pas ?

Le Média pour Tous  

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
campellli
7 mois il y a

Le message est fort pour 2022, puisque le présent et l’avenir est aux Femmes !
Le futur des amazones …

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account