Des magistrats verbalisés pour avoir mangé à la terrasse d’un restaurant clandestin à Paris


Un état d'urgence sanitaire à deux vitesses ?

Auteur :

La police a verbalisé vendredi dernier, une dizaine de personnes dont plusieurs magistrats dans un restaurant parisien.

« il y avait du champagne dans des flûtes sur les tables et des assiettes pleines de nourriture sur les plateaux » révèle un policier, au journal Le Parisien.

Les hauts fonctionnaires verbalisés

L’annexe, situé dans le IVe arrondissement, à proximité de la cour d’appel de Paris et de la préfecture de police, ouvrait ses portes à une dizaine de clients vendredi 29 janvier. Les individus ont été surpris à l’heure du déjeuner par les forces de l’ordre sur une terrasse extérieure. « Les policiers ont remarqué cinq assiettes contenant des restes de repas à l’intérieur du restaurant » décrit le quotidien. Pour tenter d’éviter l’amende de 135€, les hauts fonctionnaires auraient tenté de déstabiliser les agents en service, sans succès.

Ce ne serait pas la première fois

Pour un ami du restaurateur il s’agit plutôt d’une « vente à emporter qui a dégénéré ». Pourtant une habitante du quartier explique que ce n’est pas la première fois que cela arrive. Elle dit avoir déjà «vu des policiers venir acheter à manger alors que des personnes étaient sur les tables ». Une magistrate regrette cet évènement qui « brouille le message et laisse entendre qu’il y aurait des passe-droits pour les gens qui sont censés faire respecter les lois ». Oui, c’est exactement ce que suggèrent ces événements !

LIRE AUSSI > TANDIS QUE LES FRANÇAIS SE PRIVENT DE VIE SOCIALE, MACRON DÎNAIT HIER SOIR AVEC DIX PERSONNES

Double peine pour l’établissement

En ouvrant ses portes malgré l’interdiction, l’établissement risque une fermeture administrative d’une quinzaine de jours. Mais ce n’est pas tout. Bruno Lemaire a annoncé sur RTL ce lundi 1 février, avoir pris des mesures pour éviter ce type d’initiative. Les restaurateurs qui ouvriront illégalement leur établissement, verront dorénavant leur accès au fonds de solidarité « suspendu pendant un mois ». La sanction s’aggravera en cas de récidive, puisque l’accès à cette aide deviendra définitivement interdite aux restaurateurs réfractaires…

Pas sûr que ces mesures refroidissent une cocote minute déjà sur le point d’exploser…

Le Média pour Tous


Voir ou revoir:

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
théron simone-laure
8 mois il y a

Pourquoi ne pas autoriser les restaurants le midi. Des tables de 2 personnes ou 4 personnes avec un plexiglas entre chaque convive. On met le masque jusqu’à ce qu’on apporte l’assiette, ensuite on peut même s’abstenir de parler en mangeant (plexiglas+ ne pas parler= double sécurité), mais ne pas obliger les travailleurs de rentrer manger chez eux à midi ou d’apporter leur gamelle…Le télétravail réduit déjà le personnel qui mangeait le plus souvent au restaurant donc moins de clients, moins de possibilité d’être contaminé….

Pain
8 mois il y a

Toujours pareil ceux qui sont sensés représenter la lois sont les premiers à ne pas les respecter et à condamner les Esclaves j’ai nommé le français moyen !

campellli
8 mois il y a
Reply to  Pain

135 Euros pour un chômeur c’est pas pareil que pour un magistrat qui s’en balance lui !

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account