Macron les entendra t-il ?

En marge de la grande mobilisation attendue ce jeudi 5 décembre, depuis hier, plusieurs pompiers ont décidé d’occuper jour et nuit et durant quelques jours la Place de la République à Paris. Leur objectif est d’alerter sur des conditions de travail de plus en plus précaires en faisant entendre leur voix différemment.

Les pompiers ont lancé les premières manœuvres en vue des manifestations nationales annoncées dans deux jours. A l’appel du syndicat Sud-SDIS, plusieurs d’entre eux se sont rassemblés Place de la République avec pour volonté de l’occuper quelques temps. D’après les premières annonces des représentants, ils entendent poursuivre cette action jusqu’à vendredi. Un village de fortune et une tente ont ainsi été installés sur les lieux. Ils ont en outre reçu le soutien appuyé de nombreux riverains ou passants, venus apporter des dons de nourriture.

Une dizaine de sapeurs a donc passé une première nuit d’occupation dans ce campement, par des températures proches de zéro. Cela n’était pourtant pas gagné. Vers 19h, les pompiers ont vu la Police arriver. Après un temps de négociation, s’ils ont été autorisés à passer la nuit sur place, rien n’est sûr pour les suivantes. Ils devraient néanmoins pouvoir rester présents dans la journée, où plusieurs stands et ateliers sont mis en place : Formation élémentaire au secourisme et don du sang notamment.

L’idée de ce rassemblement est d’alerter l’opinion autrement, en allant à sa rencontre, et de montrer leur ras-le-bol au gouvernement.  Le 15 octobre dernier, entre 7.000 et 15.000 pompiers ont défilé dans les rues de Paris. La manifestation n’a eu que peu d’impact pour ceux présents à République et s’est achevée brutalement sous les gaz lacrymogènes des policiers.

Quelles revendications ?

Les sapeurs-pompiers sont vent debout contre la réforme des retraites voulue par le gouvernement, mais pas que. En tant qu’agents publics, les pompiers dépendent des régimes spéciaux des retraites et bénéficient de certains avantages, notamment le droit de partir plus tôt au nom de la pénibilité. Ils peuvent de ce fait partir en retraite à 57 ans, sous réserve d’avoir accompli 17 ans de services actifs (idem pour les agents de la Police Municipale). La volonté de plus d’universalité et de plus d’équité voulue par le Gouvernement via la réforme des retraites ne prend plus en compte la notion de pénibilité. Tous les Français se retrouvent logés à la même enseigne, peu importe leur profession.

Les pompiers dénoncent aussi des conditions de travail qui se sont dégradées depuis plusieurs années, par faute de moyens et d’effectif. Le nombre d’interventions augmente et les effectifs restent peu ou prou les mêmes. En 2005, on comptait environ 3.500 interventions par jour contre 12.744 en 2017 selon le site pompier.fr. Cela signifie plus de 4.600.000 interventions sur l’année, une toutes les 6,8 secondes, et plus de 3,7 millions de victimes prises en charge. Rappelons aussi que les cas d’agressions ont explosé, +23% sur l’année 2017, touchant  2.813 pompiers. Les cas de burnout sont également de plus en plus fréquents dans les rangs, de même que les suicides comme à Béziers où un sapeur s’est donné la mort cet été.

L’action des pompiers en plein cœur de Paris alertera-t-elle sur les besoins spécifiques de la profession ? Les mobilisations massives de ces prochains jours permettront-elles de faire reculer le gouvernement sur la réforme de retraite ? Rien n’est moins sûr…

Prochainement, un reportage du Média pour Tous sera publié sur ce village des pompiers, en complément de celui sur la manifestation du 15 octobre qui avait mal tourné.

Le Média pour Tous

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Martinez Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Martinez
Invité
Martinez

Ca serait bien d’éviter de mettre en photo les pompiers de la brigade de pqris qui sont militaires et qui ne bronchent pas et qui en plus continuent d’intervenir lors des manifs….NOUS SAPEURS POMPIERS CIVILS DE TOUTES LES REGIONS DE FRANCE SOMMES EN GREVE DEPUIS LE MOIS DE JUIN, NOUS AVONS MANIFESTÉ LE 15 OCT A PARIS, DEPUIS HIER SOMMES INSTALLÉS SUR LA PLACE DE LA REPUBLIQUE A PARIS POUR UNE SEMAINE , NOUS SERONS DANS LE CORTEGE LE 05 DEC ET NOUS POURSUIVRONS NOS ACTIONS JUSQU’À FIN JANVIER OÙ NOUS REMONTERONS MANIFESTER A PARIS. ALORS FAITES ABSTRACTION DE LA… Lire la suite »

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account