Vous vous sentez une âme d’astronaute ? L’agence spatiale européenne recrute !


Et tout se passe à l'échelon européen...

Auteur :

La campagne de recrutement de futurs astronautes se lance aujourd’hui sur le site de l’Agence Spatiale Européenne. L’Agence compte embaucher entre quatre et six futurs astronautes.

Les candidatures seront acceptées jusqu’au 28 mai. La procédure de sélection s’achèvera quant à elle en octobre 2022.

Quelques prérequis

Avis au grand rêveur ! Mais pour pouvoir s’inscrire, il faut remplir quelques conditions. L’ESA demande en effet, à ce que les postulants soient européens. Ils devront également posséder un master dans un domaine scientifique ou un diplôme de médecine, avoir trois ans d’expérience professionnelle, et ne pas avoir plus de 50 ans. Les candidats de petites tailles ou ayant un handicap physique touchant les membres inférieurs peuvent également tenter leur chance. En effet, pour la première fois, un accès à l’espace s’ouvre aux « parastraunautes ».

Le recrutement se fera sur plus d’un an

Le recrutement s’effectuera en plusieurs étapes annonce l’Agence sur le site. Les candidats devront passer six séries d’examens éliminatoires. Cette procédure de sélection « prendra plus d’un an », précise l’ESA. Après ces épreuves, les postulants devront passer des tests cognitifs et de personnalité. Une évaluation psychométrique sera aussi réalisée, suivi de nouveaux tests médicaux. Tout ce processus se terminera par deux entretiens, la dernière entrevue se fera directement avec le directeur de l’Agence, Joseph Aschbacher.

LIRE AUSSI > SPACEX : LA NASA L’AUTORISE À TRANSPORTER DES HUMAINS DANS L’ESPACE

Plus de 8.000 candidatures en 2008

La précédente campagne de recrutement pour l’ESA s’est déroulée en 2008. Plus de 8.000 candidats avaient tentés leur chance. « On s’attend à encore plus de candidats cette fois » déclarait Guillaume Weerts, le médecin en chef des astronautes de l’ESA, lors de l’annonce de la campagne le mois dernier. Seulement sept candidats ont été sélectionnés cette année-là, dont le spationaute français Thomas Pesquet.

« Si j’étais sélectionné parmi des milliers de candidats et candidates, c’est surtout parce que j’ai tenté ma chance. Ça peut paraître bête, mais l’important c’est avant tout de ne pas s’auto-censurer, de candidater sans se rabaisser, de croire en soi, même si vous doutez de vous, même si vous pensez qu’il y a meilleur que vous, vous n’avez vraiment rien à perdre, donc allez postuler et rendez-vous à l’entraînement » incite le spationaute.

De futurs missions lunaires

Les nouvelles recrues voleront dans un premier temps vers la Station spatiale internationale (ISS). Par la suite, ils pourront participer aux futures missions lunaires. Actuellement, le corps d’astronautes européen compte sept membres. L’ESA créé pour la première fois un « corps de réserve ». Celui-ci permettrait en parallèle, de participer à de nouvelles occasions de vols, plus courtes.

Alors, tenté ?

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

©2021 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account