La ville d’Évreux a également été le théâtre de célébrations après le dernier coup de sifflet en finale de la CAN d’où l’Algérie est sortie vainqueur. La statue du Général de Gaulle a, à cette occasion, été arrachée de son socle, le maire de la commune a décidé de déposer plainte.

La fête n’est pas passée inaperçue pour les habitants d’Évreux, dans l’Eure: après la défaite de l’équipe sénégalaise en finale de la Coupe d’Afrique des nations, des supporteurs algériens ont joyeusement afflué dans le centre-ville pour célébrer le succès des Fennecs. Malgré un fort dispositif policier, le monument dédié à Charles de Gaulle s’est retrouvé à terre durant les festivités, indique La Dépêche d’Évreux.

Scellé et inauguré le 18 juin dernier, la statue s’est vue arrachée de son socle alors que la ville était plongée dans la joie au son des klaxons et des cris de fierté qui retentissaient de tous les côtés. Le lendemain, la statue gisait toujours au sol, pas encore réinstallée. Nicolas Dupont-Aignan l’a qualifié d’un «acte odieux»:

Les services de la ville se sont chargés du nettoyage de la place de Gaulle, recouverte de traces de motos et scooters après les festivités de la nuit précédente, précise le journal local.

Le maire porte plainte

Le maire d’Évreux, Guy Lefrand, a annoncé porter plainte au nom de la ville, se disant «très choqué comme tous les habitants».

«Au-delà d’avoir abîmé la statue, c’est le symbole qui a été touché. C’est le Général qui a sonné l’indépendance de l’Algérie, dommage que des voyous ne connaissent pas l’histoire», a-t-il fustigé, ajoutant que la justice pourrait examiner les images prises par les caméras de surveillance installées sur la place.

Célébrations à travers la France

À Paris, la soirée de la victoire des Algériens à la CAN a connu des débordements sporadiques mais rapidement maîtrisés. Vers 1h, la situation s’est un peu tendue, avec de premiers tirs de gaz lacrymogène de la part des forces de l’ordre.

À Lyon, la victoire algérienne a entraîné un déchaînement de youyous, pétards, feux d’artifice et fumigènes. Dans le centre-ville, de brefs accrochages ont opposé supporters de l’Algérie et forces de l’ordre, visées par des projectiles sur le pont de la Guillotière.

De nombreux supporteurs de l’équipe nationale algérienne sont descendus également dans les rues de Strasbourg, Metz, Toulouse et Lille.

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account