Le coup d'État se poursuit

Source : Les 2 rives


Le parti d’Evo Morales, Mouvement vers le Socialisme – Instrument politique pour la souveraineté des peuples (MAS-IPSP), a dénoncé depuis son compte Twitter officiel “qu’une nouvelle tentative est faite pour interdire notre participation aux élections générales de 2020”.

Dans une déclaration, le MAS-IPSP a averti que “le 15 juin 2020, le Tribunal électoral suprême (TSE) a déposé une plainte pénale auprès du ministère public pour fraude présumée lors des élections de 2019.

Le message explique que l’action “vise à mettre hors la loi le MAS-IPSP et à disqualifier tous les candidats du peuple à ces élections”.

Le TSE jette de sérieux doutes sur son impartialité, a déclaré l’organisation politique dirigée par l’ancien président Evo Morales.

Lire la suite de l’article ici.

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments