Il faudra patienter un moment avant de le savoir...


La Chine teste actuellement un vaccin sur une centaine de volontaires. Les patients seront suivis pendant près de six mois afin de déterminer son efficacité.

Depuis le début de la pandémie de Coronavirus, la course à la découverte d’un vaccin est lancée. Au-delà de l’enjeu sanitaire évident, il s’agit aussi d’une véritable compétition internationale pour affirmer sa puissance.

Une nouvelle version de la guerre froide ?

Entre Chinois et Américains, la place de numéro un mondial se dispute âprement, et dans une nouvelle version de la « guerre froide » qui opposa jadis les USA à la Russie dans la course à la Lune, c’est aujourd’hui la découverte d’un vaccin contre le Coronavirus que convoitent les deux pays.

« Une bataille que la Chine ne peut se permettre de perdre »

La semaine dernière, le journal chinois, le Global Times, affirmait d’ailleurs que « le développement d’un vaccin est une bataille que la Chine ne peut se permettre de perdre ». Et pour cause, depuis le départ de la maladie, les Etats-Unis n’ont cessé de faire monter les tensions entre les deux pays, notamment par l’intermédiaire de Donald Trump. Le président américain n’hésite d’ailleurs pas à utiliser le terme de « virus chinois », ce qui a le don d’agacer au sein de l’Empire du Milieu.

Ce vendredi, ce sont donc 108 Chinois volontaires qui ont reçu l’injection d’un prototype de vaccin. Agés de 18 à 60 ans, les cobayes sont tous originaires de Wuhan, le foyer de départ du virus.

Un autre essai déjà lancé aux USA

Le lancement de ces tests chinois répond à d’autres essais cliniques américains. Aux Etats-Unis, à Seattle plus précisément, un autre vaccin expérimental a en effet été administré à des volontaires dès le lundi 16 mars.

L’Europe plutôt en pointe sur le traitement

En Europe, et notamment en France, les chercheurs sont aussi à pieds d’œuvre pour trouver une solution au problème. Alors que la Russie a aussi lancé des essais de vaccins mais sur des animaux, l’Europe occidentale semble trouver plus de réussite dans la découverte d’un remède. Le programme baptisé « discovery » testera notamment l’efficacité de la chloroquine préconisée par le chercheur français Didier Raoult.

Pas de vaccin utilisable avant au moins un an

Selon les spécialistes, dont Stéphane Bancel, PDG français de Moderna Therapeutics, société de biotechnologie, il ne faut pas espérer un vaccin avant au moins un an. « Douze à dix-huit mois seraient un record mondial de plusieurs années. Chaque jour, chaque heure compte », a-t-il affirmé.

En attendant, le virus continue à faire des ravages… Le bilan mondial dépassera bientôt les 15.000 morts, dont 674 Français. La course contre la montre est d’ores et déjà lancée.

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
de Jonghe Louis
4 mois il y a

Parler de 15.000 mots à ce jour me semble imprudent… On sait que 99% des morts italiens sont liés à une administration d’anti-inflammatoire très contestée, que d’autre part sur les 4000 morts, près de 3.200 ont plus de 75 ans ce qui laisse augurer une cause liée aux grippes saisonnière…
Finalement la presse officielle nous donne des chiffres catastrophes qui n’ont qu’un seul but cautionner un confinement parfaitement inutile… sauf s’il y a une autre raison !

John Scott
4 mois il y a
JESTIN Yves
4 mois il y a

15000 morts? Italie+Espagne+France>6000 & <7000! Il en manque(!) au moins 8000 pour arriver au total annoncé !