Impôts : en dix ans, la taxe foncière a bondi de 27,9%


Sans compter l'inflation des taxes annexes…

Auteur :

L’Union nationale des propriétaires immobiliers a révélé ce chiffre lors de la publication de son 15ème Observatoire national des taxes foncières.

Une augmentation vertigineuse

Ce mardi, l’Union nationale des propriétaires immobiliers a dévoilé au Parisien la hausse de 27,9% de la taxe foncière sur dix ans, entre 2010 et 2020. Pour les seules cinq dernières années étudiées, l’association a également relevé une augmentation de 11,4%. Basés sur les données diffusées par le ministère de l’Économie, de la Finance et de la Relance, les conclusions de l’Observatoire national des taxes foncières indiquent que 32 millions de contribuables sont concernés par cette taxe.

« Cette hausse résulte de la conjonction de deux augmentations : celle des valeurs locatives (revalorisation automatique de 6,1 % en 5 ans) et celle des taux votés par les collectivités territoriales », a expliqué l’UNPI lors de la publication du rapport.

35,3 milliards d’euros payés en 2020

Pour l’année, ce ne sont pas moins de « 35,3 milliards d’euros de taxe foncière sur les propriétés bâties » qui ont été payées par les propriétaires, détaille la fédération. Des chiffres impressionnants, d’autant plus que les rapporteurs ont noté que la taxe foncière a augmenté trois fois plus vite que l’inflation (+2,7%), et six fois plus vite que le prix des loyers (+2%). Pour rappel, la taxe foncière est calculée à partir de la valeur locative théorique d’un bien immobilier.

Cependant, certaines zones semblent être plus durement touchées que d’autres, comme les villes étudiantes. Ainsi, Nantes a vu son taux exploser à +37,5%, Angers à +33,28% et Lille à +35,95%… D’autre part, en accumulant les taxes annexes, la ville d’Angers obtient le record de l’augmentation avec +56,42% au total !

LIRE AUSSI >> HAUSSE DES PRIX DU CARBURANT : LES GILETS JAUNES SONT DE RETOUR SUR LES RONDS-POINTS

Compenser la taxe d’habitation supprimée ?

Selon l’Union nationale des propriétaires immobiliers, cette hausse ne devrait pas s’arrêter là. « Ce n’est plus forcément la taxe foncière en tant que telle qui augmente, mais toutes les taxes satellites », a expliqué Pierre Hautus, un rapporteur de l’association dans les colonnes du Parisien. Parmi ces taxes figurent notamment deux poids lourds : la taxe Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (Gemapi) et la Taxe d’enlèvement des ordures ménagères (Teom).

« Il faut prendre conscience de ce qu’il se passe en parallèle de la suppression de la taxe d’habitation. Les collectivités locales créent ou augmentent les taux des petites taxes comme la taxe Gemapi » déclare Christophe Demerson, le président de l’UNPI.

Supprimer une taxe pour en augmenter d’autres  : un savoir-faire macronien ?

Le Média Pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account