Financement de Daesh par le cimentier Lafarge : le gouvernement français savait


Le gouvernement Hollande aurait-il du sang sur les mains?

Auteur :

D’après Libération, la DGSE affirmait en 2014 que Lafarge était autorisé « à reprendre les activités commerciales » en Syrie suite à un accord.

L’État français va devoir s’expliquer. Selon un article de Libération daté du 13 juillet dernier, les hautes instances françaises étaient au courant de l’existence d’un accord entre le bétonnier et les organisations terroristes concernant l’exploitation d’une usine en Syrie.

Accord entre Daesh et Lafarge, supervisé par la DGSE

Une note de la Direction générale de la sécurité extérieure, datée du 26 août 2014 fait état du scandale. Celui-ci révèlerait que Daesh autorisait l’entreprise « à reprendre les activités commerciales et donc [à] transiter sur les routes du nord de la Syrie ». Mais la DGSE explique que « derrière cette autorisation il y a un agreement [accord]» entre les deux parties. En effet, en Septembre 2014, Daesh prenait le contrôle de l’usine de Jalabiya. L’ancien ambassadeur de France pour la Syrie, Franck Gellet, avait alors contacté le cabinet de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères de l’époque, pour demander la protection de l’usine contre d’éventuels bombardements américains, révèle le quotidien. Cette information transmise au ministère de la Défense, aurait également été partagée avec les services américains.

Arrangement financier avec Daesh

Libération aurait également obtenu un document datant de la fin 2014 dans lequel la direction du renseignement militaire validait l’accord. Sur la note il était également souligné que « le démantèlement de l’usine Lafarge en Syrie [s’est poursuivi] au bénéfice financier à la fois de Daesh et des hommes d’affaires impliqués ». En janvier 2015, rebelote. Franck Gellet aurait une nouvelle fois pris contact avec le cabinet de Laurent Fabius pour les mêmes raisons. « Lafarge sait, par le réseau des distributeurs, que Daesh a besoin de ciment pour Mossoul […] Il ne faudrait pas que cela conduise les Américains à frapper l’usine dans le cadre de la lutte contre les sources de financement de Daesh », aurait consigné par mail, l’ambassadeur Français.

Des témoignages contestables

Lors de son audition concernant l’affaire en juillet 2018, Laurent Fabius certifiait pourtant qu’il n’était au courant de rien. « Je n’ai jamais été saisi d’une question concernant Lafarge, je suis catégorique » affirmait-il aux enquêteurs.  Franck Gellet, également entendu en tant que témoin niait aussi l’existence d’un accord entre le groupe Lafarge et l’organisation terroriste. Pourtant, d’après le quotidien, l’ancien diplomate était à l’époque en contact étroit avec Claude Veillard. Cet ancien directeur Sûreté de Lafarge a été mis en examen dans cette affaire par la justice française.

LIRE AUSSI > LE CIMENTIER LAFARGE ACCUSÉ DE DÉVERSER DU BÉTON DANS LA SEINE (EN PLEIN PARIS)

Près de 13 millions d’euros versés aux groupes terroristes

Lafarge est soupçonné d’avoir versé près de 13 millions d’euros à des groupes terroristes entre 2013 et 2014. Ce financement permettait au groupe de maintenir son activité alors que la Syrie était à feu et à sang. Poursuivi pour « financement d’une entreprise terroriste », « mise en danger de la vie d’autrui » et « violation d’un embargo », l’entreprise est aussi soupçonnée d’avoir vendu du ciment et d’avoir payé des intermédiaires pour s’approvisionner en matières premières auprès des djihadistes.

Et l’État français ?

Ces révélations sont accablantes pour l’État français. Rappelons que cet accord a été passé quelques mois avant les premiers attentats terroristes en France et en Europe. Si ce 15 juillet la Cour de cassation rendra sa décision sur l’annulation de la mise en examen de Lafarge pour « complicité de crimes contre l’humanité », on attend que l’ancien gouvernement rendre des comptes quant à son implication. On va attendre longtemps. Mais justement, on est patients…

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account