Auteur :

Les Gilets jaunes n’ont pas renoncé à la lutte. Dès ce week-end, la mobilisation devrait reprendre à Paris, Lyon, Nantes, Toulouse ou encore Bordeaux. Le mouvement veut prendre d’autres formes mais continuer « pacifiquement et de façon festive ». Une mobilisation de grande ampleur pourrait avoir lieu fin janvier. Priscilla Ludosky et d’autres Gilets jaunes du mouvement La France en colère exigent « une baisse sérieuse de toutes les taxes et impôts sur les produits de première nécessité ».

Les Gilets jaunes seront de nouveau mobilisés ce week-end, dans la nuit du Nouvel an et courant janvier, faute de réponses « suffisantes » du gouvernement à leurs revendications, selon des sources concordantes au sein du mouvement. « Les Gilets jaunes sont toujours aussi mobilisés », a affirmé Laetitia Dewalle, l’une de leurs figures dans le Val-d’Oise.

« La mobilisation va se poursuivre ces prochains jours, même si le gouvernement a démantelé ces dix derniers jours une grande partie des points de blocages » (ronds-points, barrages, péages), a-t-elle ajouté. Selon plusieurs représentants de ce mouvement très divers, de nouvelles manifestations auront lieu samedi, pour le septième week-end consécutif, à Paris, Lyon, Nantes, Toulouse ou encore à Bordeaux.

« Acte VII : Joyeuses fêtes Macron »

Dans la capitale girondine, la mairie, en accord avec la préfecture, dit avoir pris des mesures préventives « en raison des manifestations annoncées et suite aux événements survenus ces dernières semaines ». Seront notamment fermés des établissements culturels (bibliothèques, musées, Grand Théâtre-Opéra de Bordeaux…) et des jardins publics.

La page Facebook « Gilets Jaunes Toulouse » appelle ses sympathisants à un « Acte VII : Joyeuses fêtes Macron » dans le centre-ville. En Rhône-Alpes, un appel a été lancé pour bloquer, à partir de vendredi matin, et « pour une durée indéterminée », la raffinerie Total de Feyzin, au sud de Lyon, ainsi que l’Hôtel de Région à Lyon.

« Continuer la lutte pacifiquement et de façon festive »

Un nouveau rassemblement des Gilets jaunes est ensuite attendu la nuit de la Saint-Sylvestre à Paris sur les Champs-Élysées pour « continuer la lutte pacifiquement et de façon festive », selon un groupe Facebook « gilets jaunes » qui regroupe plusieurs milliers de personnes. La Mairie de Paris a indiqué jeudi que les festivités prévues ce soir-là sur l’avenue, notamment un « spectacle son et lumière » et un feu d’artifice, étaient maintenues malgré cet appel.

Selon le gouvernement, la mobilisation des Gilets jaunes a largement décru ces dernières semaines avec 38 600 manifestants en France pour leur acte VI samedi dernier, contre 66 000 une semaine plus tôt.

« On est actuellement dans la trêve des confiseurs. Mais les Gilets jaunes seront mobilisés la nuit du Nouvel an à travers le pays. Pas forcément pour des actions de blocages, beaucoup réveillonneront juste ensemble pour montrer que la mobilisation ne va pas s’éteindre avec la nouvelle année », a dit Benjamin Cauchy, une des figures du mouvement dans la région toulousaine.

Une possible « mobilisation de grande ampleur fin janvier »

La mobilisation pourrait d’autant moins s’éteindre que « les gens commencent à réaliser que les annonces faites par le président Macron », notamment lors de son adresse à la nation du 10 décembre, comme la hausse de 100 euros pour les salaires proches du Smic, « et le budget 2019 » adopté ces derniers jours par le Parlement, « n’ont pas répondu à leurs attentes en matière de pouvoir d’achat », a ajouté Benjamin Cauchy.

Si l’on ajoute un possible mécontentement lié au début du prélèvement de l’impôt à la source, « on pourra se retrouver avec une mobilisation de grande ampleur fin janvier », selon lui.

Source Ouest-France – lire la suite de l’article

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments