La frustration des médecins face aux couacs des commandes de vaccin


Par Marianne

Alors que le nombre de doses du vaccin AstraZeneca est réduit la semaine du 15 mars, le gouvernement a choisi de les faire livrer dans les officines, désormais habilitées à vacciner. Les médecins, dont certains ont dû annuler la vaccination de leurs patients, sont en colère.

Désillusions. Emmanuel Duplaceau le dit sans détour, il est “déçu et désolé”. D’abord pour ces patients, à qui il avait donné un rendez-vous. Lassé aussi, de recevoir ordres et contre-ordres. Comme les 30 000 autres médecins généralistes qui vaccinent depuis trois semaines, le Dr Duplaceau a reçu un mail de la direction générale de santé (DGS) ce dimanche 7 mars, tard dans la soirée, indiquant qu’il ne pourrait pas commander de vaccin pour la semaine du 15 mars. “Pour la semaine du 8 mars, la commande ne sera ouverte que pour les besoins propres des officines, il ne sera pas possible de prendre des commandes pour les médecins compte tenu du nombre de doses livrées par AstraZeneca (environ 28 000 flacons disponibles à la commande)”, précise le mail envoyé par le ministère de la Santé. Dans la profession, le message passe mal et l’attitude du gouvernement agace.

 

Depuis trois semaines, l’organisation de la vaccination chez les généralistes commençait à être rodée. “La première semaine, on pouvait vacciner dix patients au vu des doses livrées”, précise le Dr Duplaceau, dont le cabinet se situe dans les Pyrénées-Atlantiques. “La deuxième, vingt patients et la troisième, trente”. Une montée en puissance censée être le synonyme d’une accélération de la campagne de vaccination au niveau national. “C’est en réalité tout l’inverse. On repart à zéro”, lâche le médecin.

LIRE LA SUITE 


LIRE AUSSI > RICHARD FERRAND, PRÉSIDENT LREM DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE, VA DIRIGER LE RAPPORT SUR LA GESTION DU CORONAVIRUS PAR L’ÉTAT

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

©2021 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account