“Il faut prendre conscience que le monde du foot n’est pas raciste mais qu’il y a du racisme dans la culture italienne, française, européenne et plus généralement dans la culture blanche, Il est nécessaire d’avoir le courage de dire que les blancs pensent être supérieurs et qu’ils croient l’être.”

Ces mots, rapportés par le journal L’Equipe, sont ceux de Lilian Thuram, ancien défenseur ayant joué en Serie A (le championnat de foot italien), et ancien international français ayant gagné la coupe du monde en 1998. Si certains footballeurs se sont reconvertis comme entraîneurs, consultants ou agents de joueurs, lui a décidé d’être l’ambassadeur de la lutte antiraciste dans le football et l’éducation (https://www.thuram.org/). Il réagit à cause de nouveaux cris racistes proférés à l’encontre du joueur de l’Inter Milan, Romelo Lukaku, après que ce dernier ait marqué un but contre Cagliari. Cela fait suite à de longues plaintes de joueurs et des commentateurs européens concernant le racisme récurrent qui sévit dans les stades italiens, au sein des fameuses curva, dans lesquelles on retrouve les ultras.

Lilian Thuram, cet autre BHL : tout pour “réduire le caquet au gaulois” !

Ce qui est intéressant, et ce qui a sidéré bon nombre d’observateurs, c’est que les ultras de Cagliari, à l’origine de ces cris racistes, ont été soutenus par… les ultras de l’Inter Milan ! Selon ces derniers, il n’y a rien de raciste : il s’agirait de déstabiliser l’adversaire, et, à ce petit jeu, apparemment tous les moyens sont bons en Italie. Voir à ce sujet, l’article de L’Equipe ici.

Auteur / agence de presse

Evidemment, ces insultes racistes sont loin de démontrer l’intelligence développée de certains ultras italiens. Et, certainement, est-il possible de déstabiliser un adversaire autrement qu’en le traitant de “singe”. 

Mais la réaction de Lilian Thuram est toute aussi inquiétante. D’une part, il s’arroge la posture du grand défenseur de la cause antiraciste africaine (sur la base de quoi ?) et, surtout, quand il déclare qu’il “est nécessaire d’avoir le courage de dire que les blancs pensent être supérieurs et qu’ils croient l’être”, que sous-entend-il ? Cela veut-il dire que les européens doivent avoir honte de l’héritage de leurs ancêtres, et que les touristes s’empressent de découvrir (patrimoine architectural, art culinaire, philosophie, littérature, explorateurs et inventeurs de génies) ? Et comment faire pour remédier à ce sentiment supériorité des blancs en Europe ?

Alors, deux possibilités :

  • soit, on va “éduquer” le petit blanc à se dire que, finalement, sa civilisation est plus une source de malheurs qu’autre chose. Ce qui est déjà en partie le cas grâce aux études d’histoires dispensées au collège et au primaire, et ce qui est l’objet de la Fondation de Lilian Thuram.
  • soit, si la phase éducative échoue, on passe à la coercition, à l’usage de la force. Car si l’on estime que ce sentiment de supériorité est un problème, et que les moyens éducatifs ne fonctionnent pas, alors il faudra bien résoudre le problème d’une façon ou d’une autre. De là, on peut donc imaginer se profiler toute une série de lois visant à “réduire le caquet au coq gaulois”, comme le dit si bien Bernard-Henri Lévy.

D’où la dangerosité d’un tel discours, qui va légitimer cette coercition à l’encontre d’un groupe ethnique précis : les blancs. Les médias nous tancent à longueur d’année en nous rappelant, à juste titre, l’horreur que fut la Seconde Guerre mondiale, au cours de laquelle Hitler a voulu “réduire définitivement le caquet au coq juif” (pour reprendre l’image de BHL), car trop supérieur. Par contre, quand le discours s’inverse et que le blanc européen devient le bouc-émissaire, cela ne pose aucun problème. A ce sujet, lire notre Tribune, à propos de la volonté idéologique de mettre à l’écart les blancs, dans quelque domaine que ce soit.

Les ultras français homophobes ?

Plus largement, cela s’inscrit dans un contexte particulier en France, et Lilian Thuram y fait référence. Depuis plusieurs semaines, les ultras des différents clubs de foot français en font voir de toutes les couleurs aux instances de la Ligue de Football Professionnelle, et aux journalistes. Pourquoi ? Car ils se moquent des dispositions prises contre l’homophobie dans les stades. Selon eux, “enculé” n’a rien à voir avec l’orientation sexuelle d’un joueur, mais c’est simplement du chambrage. Je laisse le soin au lecteur de se référer aux débats sur ce sujet de l’After Foot et aux différents articles de L’Equipe, pour en apprendre plus.

On constate quand même toujours cette tendance lourde de vouloir s’en prendre, pour des motifs parfois légitimes et parfois à côté de la plaque, à une frange de la population française habituée des stades de foot et passionnées par leur équipe locale. Mais c’est surtout l’occasion de se rendre compte de l’hypocrisie de nos politiques sur tous ces sujets, comme l’ont souligné les ultras nantais de la Brigade Loire (voir ci-dessus).

Nous reproduisons également le communiqué Facebook des ultras Lyonnais, les Bad Gones, fustigeant notamment l’hypocrisie de l’Etat Français et de la Ligue de Football Professionnel, qui condamnent l’homophobie dans les stades de foot en France, mais se réjouissent d’une coupe du monde au Qatar, pays condamnant l’homosexualité : cherchez l’erreur.

Pour voir les banderoles en question c’est ici.

Nous vivons une époque délirante, dans laquelle l’idéologie victimaire empêche tout dialogue et a pour finalité de s’en prendre au peuple tutélaire de ce continent : le blanc, l’européen. 

Jusqu’où iront-ils dans ce totalitarisme intellectuel, qui se cache de moins en moins ? Pourquoi serions-nous les seuls fautifs de l’Histoire ?

Gaëtan PONTIER

Soumettez-nous également vos articles à l’adresse : preprod@lemediapourtous.fr

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Jacques Abel Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Jacques Abel
Invité
Jacques Abel

Il faut raison garder et calme conserver. Il n’y a rien de comparable entre ce qui se passe dans nos stades et ceux d’Italie, puisque traiter une ville ou une équipe d’enculée, n’équivaut certainement pas à la même chose en terme de déstabilisation que de traiter une seule personne de singe, c’est du racisme. Il a déjà été démontré que l’homophobie est une ânerie conceptuelle sans nom, puisque des parents peuvent sans risques abandonner leur enfant majeur qui leur apprend sa préférence sexuelle, alors qu’ils tomberaient sous le coup de la loi en vertu de l’article 521-1 du Code pénal,… Lire la suite »

Jacques Abel
Invité
Jacques Abel

Non! il a fallut deux siècles aux propos de Maïmonide pour que la traite négrière se mette en place…
C’est un premier jet, j’ai écouté ce qui se disait par rapport à cette polémique, j’ai lu aussi…
Vous pouvez me détester… peu importe.
Je constate à la relecture qui est plus facile après publication pour moi, que, trop de fautes… veuillez m’en excuser.
Merci .

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account