Nous voilà rassurés !

LE MEDIA POUR TOUS / Vincent Lapierre

Peu après que nous ayons été surpris par une étrange bisbille entre le Grand Orient de France et le CRIF (qui s’entendent habituellement à merveille), un communiqué de l’obédience franc-maçonne vient opportunément éclaircir la situation : non, le Grand Orient de France n’est pas antisémite et de ce fait non, il ne boycottera pas le dîner annuel du CRIF.

Ce “vœu” de boycott qui devait être soumis au vote lors du “Convent” (assemblée annuelle) du Grand Orient de France était en fait l’oeuvre d’un frère “mélenchoniste et antisioniste”, révèle le Figaro, et il s’est retrouvé dans la liste des vœux soumis au vote des frères suite à une simple erreur interne. Mais rassurez-vous, cher lecteur, tout est rentré dans l’ordre ! Le texte sacrilège a été retiré et le Grand Orient de France est de nouveau en osmose avec la politique du premier ministre israélien Netanyahou, soutenue infailliblement par le CRIF en France (c’était l’origine de la brouille). Cette nouvelle est d’ailleurs l’occasion pour nous de rappeler que le contribuable français paye ce dîner communautaire (sans y être invité, bien au contraire puisque le Louvre est “sanctuarisé” pour l’occasion) à hauteur de 528 euros par convive (en effet, sur les 900 euros que coûte l’entrée, 800 sont déductibles des impôts). Bon appétit !

Ci-dessous, le communiqué du Grand Orient de France, puis les Tweets du président du CRIF :

Depuis quelques jours, suite à une information transmise sur l’ordre du jour de notre prochain Convent, le Grand Orient de France fait l’objet d’attaques sur les réseaux sociaux, avec une suspicion d’antisémitisme.

Sur la forme tout d’abord, un vœu d’une loge parisienne demandait à ce que le Grand Maître et les membres du Conseil de l’Ordre ne se rendent plus aux manifestations organisées par le C.R.I.F. (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France), après analyse par la commission compétente, il en ressort que ce vœu n’a jamais été présenté au congrès de la région de rattachement de cette loge (Région Paris 3), et qu’il n’aurait pas dû être transmis pour analyse au Convent. La commission a donc légitimement décidé de le retirer.

Sur le fond, comment peut-on imaginer que des francs-maçons du Grand Orient de France puissent être antisémites ? L’antimaçonnisme et l’antisémitisme sont deux formes de haine, souvent jointes dans l’obsession du complot judéo-maçonnique, et le sang de nos ancêtres juifs et francs-maçons n’a que trop coulé dans l’histoire.

Non, les francs-maçons ne sont pas antisémites, comme ils ne sont ni racistes ni xénophobes. La Franc-Maçonnerie, c’est le respect de l’autre dans sa diversité, c’est le combat pour une société humaniste et universaliste.

Fait à Paris, le 26 août 2019

Christian MATHIEU, Président du Convent
Jean-Philippe HUBSCH, Grand Maître, Président du Conseil de l’Ordre

 

Source : Le Média pour Tous

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

5
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
2 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
Jacques AbelR ThibaultPASCALByblosde Jonghe Louis Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
de Jonghe Louis
Invité

L’auto proclamation des présidents du Convent et du GOF sur leurs états de conscience ne tromperont que les naïfs qui ignorent tout du double visage des élites des sociétés secrètes, Opus Dei et Scientologie comprise !

Byblos
Invité
Byblos

Ne pas assister au dîner du CRIF, serait être ANTISÉMITE?!?!

PASCAL
Invité
PASCAL

JE M APERÇOIS DONC QUE TOUT LE MONDE CRITIQUE MAIS TOUT LE MONDE SOUTIENT UNE POLITIQUE D EXTREME DROITE DU GOUVERNEMENT ISRAELIEN ON MARCHE SUR LA TETE

R Thibault
Invité
R Thibault

Une déduction d’impôt de 88% pour un dîner de lobbying c’est un sacrilège sur le peuple français.

Jacques Abel
Invité
Jacques Abel

Et alors? Quelles découvertes sensationnelles pas encore portées à notre connaissance aura fait ce jouisseur de Moix pour réévaluer à ce point les opinions qu’il avait de ce qui s’est passé dans les camps… quand il avait 22 ans, son premier prix littéraire est 6 ans plus tard et c’est: Jubilations vers le ciel? On jurerait même qu’il enfonce le clou avec un tel titre, quant au texte… C’est pareil ici, sans dire que toute la société maçonne était à l’unisson sur le coup, il y a rébellion dedans, faut le croire car les choses vont pas s’arranger pour les… Lire la suite »

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account