Espionnage mondial de journalistes et d’opposants politiques : le scandale de l’affaire Pegasus


Quel niveau de surveillance la démocratie peut-elle supporter? 

Auteur :

D’après une vaste enquête internationale, le logiciel israélien Pegasus aurait permis la surveillance de nombreux politiques, journalistes et avocats, notamment en France.

50.000 numéros de téléphone visés

Cette enquête pourrait bien faire parler d’elle. Suite au travail d’un consortium de 17 médias et de plusieurs ONG, on apprend que le logiciel espion israélien « Pegasus » a infecté des milliers de smartphones à travers le monde. Les journalistes, responsables politique, avocats, capitaines d’industrie, et activistes font partie des personnes les plus ciblées par l’outil de surveillance. Environ 50.000 numéros de téléphone auraient été présélectionnés en vue d’une mise sur écoute. Ainsi, 55 États comme le Maroc ou le Mexique, auraient acheté le logiciel à l’entreprise israëlienne NSO.

Surveiller les opposants politiques

NSO Group se défend d’avoir créé une arme d’espionnage. En effet, l’entreprise assure que l’utilisation de cet outil reste très encadrée et permet de lutter contre le terrorisme et le grand banditisme. Or, Le Monde garantit que cette utilisation est la partie émergée de l’iceberg. D’après l’enquête, les clients de NSO seraient en amont validés par le ministère de la Défense israélienne. « La plupart des clients achètent Pegasus spécifiquement pour se livrer à une surveillance de leurs oppositions politiques et de leur population […] » indique l’investigation.

LIRE AUSSI > ÉTATS-UNIS : 60.000 PERSONNES TRAVAILLERAIENT SECRÈTEMENT POUR LE PENTAGONE

Un logiciel redoutable

L’outil est indétectable et s’installe à distance sans que la cible ait besoin de réaliser une action spécifique. Pour ce faire, il exploite les failles existantes sur les systèmes Android et IOS. Ainsi, le logiciel accède aux messages et permet d’écouter les appels téléphoniques, mais ce n’est pas tout. Le mouchard peut également collecter les informations provenant de messageries chiffrées, récolter les photos, les enregistrements audios etc.

« Le Projet Pegasus montre à quel point le logiciel espion de NSO Group est une arme de choix pour les gouvernements répressifs qui cherchent à réduire au silence les journalistes, à s’en prendre aux militant·e·s et à écraser l’opposition, mettant ainsi d’innombrables vies en péril », déclare Agnès Callamard, secrétaire générale d’Amnesty International.

Les personnalités touchées en France

En France, on compte un millier de numéros ciblés, dont une trentaine appartenant à des journalistes et des patrons de médias « dans des rédactions aussi variées que Le Monde, Le Canard enchaîné, Le Figaro ou encore l’AFP et France Télévisions » informe le quotidien. Le journal annonce également que l’enquête « Projet Pegasus » sera révélée tout au long de la semaine.

De son côté, l’entreprise israélienne « nie fermement les fausses accusations portées ».

En 2017 déjà, Wikileaks avait révélé  un ensemble de documents provenant de la CIA sous l’appellation “Vault 7”.  Ces documents montraient comment l’agence américaine parvenait à pirater illégalement les smartphones Apple et Androïd, comment la CIA pouvait transformer une télévision connectée en appareil d’espionnage, etc. Julian Assange avait alors été accusé de mettre en danger la démocratie et de compromettre la lutte anti-terroriste. Depuis, le fondateur de Wikileaks moisit toujours en prison.

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Pepette67 (@pepette67)
4 mois il y a

D’après les poètes gréco-romains, Pégase monte au ciel après sa naissance et se met au service de Zeus, qui le charge d’apporter les éclairs et le tonnerre sur l’Olympe…

Y porte bien son nom ce logiciel…

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account