En toutes circonstances, d'abord le profit et toujours le profit...


Une loi soutenue par l’ensemble de l’opposition devait faire passer le nombre de jours de congés en cas de deuil d’un enfant de cinq à douze jours. Pour les députés En Marche, il n’en n’est pas question.

Fait assez rare pour être souligné, un texte de loi porté par le député UDI Guy Bricout avait mis d’accord l’ensemble des groupes d’opposition au gouvernement. Celui-ci permettait notamment d’allonger le nombre de jours de congés alloués aux parents ayant perdu un enfant de cinq à douze jours. Rappelons que dans ce domaine la France reste bien en retard sur certains pays européens. Au Royaume-Uni, par exemple, ce congé est de quinze jours. À titre de comparaison, le congé paternité en France est lui de onze jours. Pourtant, et après avoir été discuté en commission des affaires, le texte a petit à petit été vidé de sa substance par la Macronie.

En effet, lorsque le texte est mis au vote par la présidente de la commission, tout le monde lève la main, y compris le rapporteur du projet. Mais peu après, celui-ci s’aperçoit que son texte a été largement amendé par la députée Modem, Michèle de Vaucouleurs. L’élu UDI s’alarme alors : « Je reviens en arrière, mais il y a un problème. Ma proposition est complètement annulée. »

Et pour cause, dans sa nouvelle mouture, l’allongement des jours de congés a été retiré par l’élue macroniste. Dans ce nouveau format, la loi permet simplement aux endeuillés de pouvoir prendre des RTT sans que leur employeur puisse s’y opposer. Maladroitement, la députée des Yvelines a tenté de se justifier auprès du Parisien : « Certains pouvaient être d’accord avec mon amendement mais pas forcément contre la suppression de l’article de M. Bricout. Ils auraient voulu voter l’un et l’autre et ils se sont retrouvés à ne pas voter l’un au bénéfice de l’autre. » Mais dans un second temps, elle n’a pas hésité à tacler son collègue : « Si on reste sur l’aspect purement pratique, le délai de cinq jours vise à effectuer les formalités liées à un décès. Il ne vise en aucun cas à faire le deuil d’un enfant. Dans certaines situations, quand on n’est pas capable de reprendre le travail, le congé maladie reste pour moi pleinement justifié. Cela ne me choque absolument pas. »

« Difficile de faire peser cette charge sur les entreprises » selon la Macronie

Pendant la séance, Sereine Mauborgne, députée LREM du Var expliquait pourtant : « Il nous parait difficile, alors que les arrêts maladie ne sont jamais refusés en pareil circonstance et rémunérés par la solidarité nationale, de faire peser cette charge sur les entreprise. » Une nouvelle fois l’intérêt des entreprises privées passe donc avant celui des Français. Si l’argument peut s’entendre pour des petites entreprises, il parait difficilement concevable que l’on puisse tenir de tels arguments pour des grands groupes qui battent des records de dividendes… Mais pour la député, nul besoin de légiférer à ce propos, pour elle les entreprises, dans leur bonté de cœur le feront sans doute d’elles mêmes : « Les branches peuvent être beaucoup plus généreuses que les 12 jours que M. Bricout préconise. C’est aux entreprises de générer en leur propre sein les discussions et les ouvertures de compte épargne temps. »

Pire encore, elle pousse l’indécence jusqu’à proposer la possibilité de dons de RTT par… les autres employés. Comme toujours pour la Macronie, les profits sont plus importants que tout le reste, y compris le deuil d’un enfant.

Reste que le député UDI à l’origine de ce texte n’a pas dit son dernier mot. Ce jeudi il présentera son texte devant l’Assemblée lors d’un scrutin public. Les élus devront alors assumer leur choix, leurs noms étant définitivement associés à leurs actes…

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Trouxhinio
6 mois il y a

Pitoyable, j’ai pas d’autre mots

Zora
6 mois il y a
Reply to  Trouxhinio

Quelles sont les personnes qui ont pu donner la capacité à des gens pareil d’avoir un pouvoir sur nous et de ne cesser de faire des lois ignoble de détester d’humanité de nous traité ainsi c’est inouï jamais vu combien de gens vont continuer à faire confiance et à élire des personnes comme ça aller soutenir c’est vraiment effrayant

Zora
6 mois il y a

Ceci décrété par quelqu’un qui n’a pas d’enfants. si je pense pas capable d’élever. il faut souhaiter qu’il n’y en aura jamais: je pense qu’il y a des personnes qui n’ont pas franchement l’âme paternelle …bref que ça pèse sur les patrons passe !c’est un petit patron ?deja en difficulté ..? Ou multinationales ? je parle du petit patronat ça se pourrait paraître une gentille pensée pour ces pauvres gens déjà accablés et si on ne savait pas, à quel point..bref tout le reste… En tout cas quand on perd quelqu’un c’est difficile *!mais ce gouvernement n’a ni cœur, humanité..… Lire la suite »