L’addition du Covid est (très) salée : Bruno Le Maire annonce un déficit budgétaire record de 220 milliards


L’heure des comptes approche

Auteur :

Le déficit budgétaire français sera plus important qu’annoncé. Il devrait atteindre environ 9,4% du PIB du pays en 2021, un record.

« Quoi qu’il en coûte ! »

Bruno Le maire, ministre de l’Économie, a annoncé ce lundi 31 mai que le déficit public se creuserait davantage cette année pour atteindre 9,4% du PIB français, soit 220 milliards d’euros. Selon le patron de Bercy, plusieurs mesures seraient la cause de ce déficit record. Un certain nombre de dépenses a été reporté de 2020 à 2021. De plus, les aides distribuées aux entreprises et le décaissement progressif du plan de relance participent également à l’obtention de ce chiffre record.

Une croissance attendue de 5% en 2021 !

« C’est la prolongation de l’effort que nous avons fait pour protéger notre économie et en même temps l’accroissement de cette relance économique que nous voulons pour avoir ce 5% de chiffre de croissance qui reste notre objectif » déclarait le ministre de l’économie sur France 2.

L’objectif fixé par Bruno Le Maire, bien que très ambitieux, l’est cependant moins que celui d’autres institutions. La Commission européenne, la Banque de France et l’OCDE ont prévu pour cette année, un rebond de croissance compris entre 5,5% et 5,8%. Mais cette fourchette ne tient pas compte du résultat du PIB obtenu au premier trimestre 2021. Alors qu’une légère hausse de 0,4% était attendue, la richesse produite par le pays a plutôt reculé de 0,1 %. Mais d’après le ministre de l’Économie, ce chiffre « ne change rien à notre ambition […] d’avoir 5 % de croissance en 2021 ».

LIRE AUSSI > LA CHINE ENREGISTRE UN PIB POSITIF EN 2020 MALGRÉ LA PANDÉMIE

Une dette publique à 117% du PIB

L’annonce du déficit budgétaire met un frein aux dépenses publiques. En effet, l’endettement public du pays devrait s’accroître pour atteindre 117,2% de son PIB. Il dépasserait celui de l’année précédente qui s’élevait à 115,1% pour atteindre un niveau inédit depuis des décennies. Mercredi, un projet de loi de finances rectificative (PLFR) sera présenté par le gouvernement. Il comprendra plus de 15 milliards d’euros de mesures d’urgences supplémentaires. Ce projet amorcerait « la sortie progressive du « quoi qu’il en coûte » : il a protégé l’économie française, il a sauvé les emplois et il nous permet maintenant de rebondir vite et fort. Mais il ne peut pas être la règle dans des circonstances normales », prévenait Bruno Le Maire.

Reste donc à subir les injonctions à payer cette fameuse dette, qui s’élève désormais à 211,5 milliards d’euros. Autant dire qu’il faut s’attendre à voir le mot « austérité » ressurgir dans les médias !

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

©2021 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account