Mais toujours aucune compétence cachée découverte dans le CV de Christophe Castaner...


Un océan salé a été découvert sur Cérès, une planète naine située entre Mars et Jupiter. Cette découverte entretien à nouveau le fantasme d’une possible vie extra-terrestre.

C’est un vaisseau spatial de NASA, baptisé Dawn, qui a capturé les images de la trouvaille. Après trois ans d’exploration autour de la planète naine, la sonde a pu enregistrer des données  dans les longueurs d’ondes visibles et infrarouges. Grâce à une combinaison de ces images, les scientifiques ont pu créer une vue en fausses couleurs d’un océan liquide. Cette nappe salée souterraine est vraisemblablement remontée d’un réservoir plus profond et a pu potentiellement abriter une vie extra-terrestre.

Le premier astéroïde jamais observé

Situé entre Mars et Jupiter, Cérès est le premier astéroïde jamais observé par l’Homme. Découvert en 1801 par l’italien Giuseppe Piazzi, il est également la plus petite planète naine reconnue de notre système solaire. Baptisée du nom de la déesse romaine de l’agriculture, Cérès se trouve dans la ceinture principale d’astéroïdes. Cette zone, entre Mars et Jupiter regroupe des milliers d’astéroïdes, dont Cérès est le plus volumineux.

13,4 fois plus petite que la Terre

Seulement, à l’échelle de notre planète, Cérès reste minuscule ; à peine 950km de diamètre, contre 12742 pour notre Terre. 13,4 fois moins ! Même la Lune, avec ses 3474km de diamètre fait figure de mastodonte par rapport à l’astéroïde. Si l’être humain parvenait à y poser le pied, il ferait d’ailleurs face à une pesanteur 33,3 fois moins importante que sur son lieu de naissance.

Un mystère enfin résolu

L’observation de Dawn, effectuée entre 2015 et 2018, avait déjà permis de repérer une croûte salée à la surface de la planète naine. Jusqu’ici, les scientifiques n’en avaient pas encore trouvé l’origine. De nouvelles recherches ont depuis permis de comprendre que cette eau salée était remontée depuis un réservoir situé à une quarantaine de kilomètres de profondeur.

Pas une première

Ce n’est pas la première fois que les scientifiques découvrent un océan sur un corps du système solaire. Citons par exemple, Encelade et Europe, deux lunes glacées respectivement de Saturne et Jupiter. Dans le cas de Cérès, ce sont peut être les impacts d’astéroïdes qui ont pu garder la planète suffisamment chaude pour permettre la persistance d’eau liquide. Pendant cette brève période de chaleur, la vie aurait ainsi pu s’installer.

LIRE AUSSI > De l’eau jaillirait à la surface d’une lune de Jupiter !

« La probabilité de trouver de la vie sur un autre monde ne cesse d’augmenter »

Pour Jim Bridenstine, administateur de la NASA, « La probabilité de trouver de la vie sur un autre monde ne cesse d’augmenter. » Il ajoute ensuite : « Ceres est la dernière preuve que notre système solaire est rempli d’anciens environnements habitables. » De quoi faire fantasmer les plus rêveurs d’entre nous…

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

©2020 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou