Et surtout restez chez vous les gueux !


Alors que certains haut placés ont déjà le privilège de se faire tester, le Palais de l’Elysée a été entièrement décontaminé du covid-19.

Certains lieux ont le droit à la désinfection, d’autres non. C’est le cas par exemple de la résidence présidentielle. Ce mercredi 1er avril, le Canard enchaîné nous révélait que le palais avait été entièrement décontaminé par une équipe spécialisée. La 38ème compagnie de pompiers NRBC (Nucléaire, radiologique, biologique, chimique) s’est occupée de l’affaire dans le plus grand secret. L’assemblée et le Sénat ont également eu droit au même traitement.

Un privilège de classe

L’information a même été classée secret défense ; la peur du déclenchement d’une enième polémique n’y est sans doute pas étrangère. En effet, cette nouvelle opération aux frais de l’État pourrait apparaître comme un privilège réservé à une classe dirigeante.

Désinfecter les rues est « inutile et dangereux » selon le ministère de la santé

Si certains se sont sans doute posés la question de la désinfection des rues, le gouvernement semble écarter cette piste. Selon l’agence régionale de la santé, « l’aspersion de javel ou autre désinfectant est inutile tout en étant dangereuse pour l’environnement ». Pour les militants écologistes c’est également une « très mauvaise idée » notamment pour les milieux aquatiques. Certains maires n’ont pourtant pas hésité à braver les recommandations, comme à Nice ou à Beaune.

Et les lieux publics ?

Mais même en admettant l’inutilité de désinfecter les rues, on peut tout de même se poser la question des bâtiments publics. En vertu de quel droit l’Elysée, l’Assemblée et le Sénat auraient droit à des traitements de faveur par rapport à La poste, aux Ehpad ou encore aux services de collecte d’ordures ?

Symbole d’une classe dirigeante qui se pense au dessus du peuple

Au-delà de l’action elle-même, ce sont les moyens déployés pour sa mise en œuvre qui interrogent. Alors que la France connaît une pénurie de masques, et qu’elle pourrait bientôt subir un manque de médicaments, il parait symboliquement inopportun d’employer de tels moyens pour protéger nos gouvernants.

Le coronavirus révélateur d’une société dominée par une « élite »

De plus, cette information surgit dans un contexte où la différence de traitement entre « l’élite » et le reste de la population a déjà fait débat en ce qui concerne la mise en place de tests. Certaines personnalités politiques ou publiques ont en effet été testées, même sans aucun symptôme, alors que des milliers d’anonymes ont essuyé un refus, faute de moyens. On a d’ailleurs vu Edouard Philippe en grande difficulté pour répondre à cette polémique..

Cette période est également révélatrice du fonctionnement de notre société, ou les employés sont envoyés au charbon pour sauver l’économie et le capitalisme, tandis que les grands patrons et les plus riches sont partis se réfugier dans leur maison de campagne. Comme quoi, même en temps de crise, les choses ne changent jamais vraiment…

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info